Déconfinement : faut-il porter un masque pour courir ?

Déconfinement : faut-il porter un masque pour courir ?

Déjà sujet de débat pendant le confinement, la question du masque risque de se reposer à partir du 11 mai, date à laquelle les Français et runners pourront reprendre une activité sportive plus libre. 

 

Obligatoire dans les transports en commun et dans certains lieux fréquentés par le public à partir du 11 mai, quelques questions se posent …

Devrions-nous courir avec un masque ? Est-ce possible et utile ? Quelles autres solutions ? Quelles sont les précautions à suivre si on porte un masque ? Autant de questions qui se posent.

 

Le masque va-t-il devenir obligatoire ? 

Pour le moment, le gouvernement a d’ores et déjà annoncé que tout le monde devra porter un masque dans les lieux publics, ce qui implique donc certains runners habitués à courir dans les parcs, ou les forêts…

Toutefois, le port du masque n’est pas obligatoire pour la pratique individuelle du sport en plein air. Des mesures gouvernementales, encore un peu floues…qui devraient se préciser dans les jours à venir. 

 

Utilité et risques du masque 

Nous sommes nombreux, runners et sportifs, à se demander si il est utile ou non de porter un masque.

D’après le docteur Linsey Marr, la nécessité de porter un masque dépend d’abord de là où vous faites votre running : “Si vous êtes dans un endroit peu fréquenté et que vous vous écartez des personnes que vous pourriez rencontrer, je ne pense pas qu’il soit nécessaire de porter un masque”, explique-t-elle. 

Il n’est donc pas nécessaire de porter un masque si vous courrez là où il n’y a personne. 

De plus, il est avant tout une protection pour les autres : “C’est un geste altruiste qui va protéger les autres des gouttelettes, des postillons ou d’une toux” a déclaré le pneumologue, Jean-Philippe Santoni, interrogé par CNEWS. 

Néanmoins, il impacte fortement la respiration, comme l’explique Jérémy Cadiou, médecin du sport au CHP Saint-Grégoire (Ille-et-Vilaine) : “Un masque, c’est comme un filtre, donc forcément, on inspire moins de quantité d’air, d’oxygène, donc ça bloque vite dans l’activité sportive”. 

De plus, le masque va s’humidifier pendant l’effort, et respirer avec un masque humide, serait d’autant plus fatiguant pour le corps, et lui ferait perdre en efficacité. 

En résumé, les médecins sont très réservés quant au port du masque pendant l’activité sportive.

En définitive, ce n'est pas forcément une bonne idée, et ne reste pas non plus la meilleure protection. 

Néanmoins, il peut être une solution si vous vous trouvez dans des endroits très fréquentés, où la distanciation sociale est difficile à tenir, et que vous voulez protéger les autres et vous-même. 

La distanciation sociale reste la meilleure solution 

Selon les professionnels de santé, le plus efficace serait de suivre consciencieusement les mesures de distanciation sociale. Et surtout, d'éviter le contact prolongé dans un groupe d’individus (votre groupe de runners habituels par exemple). 

“C’est surtout si vous courez en groupe, où vous restez à plusieurs dans un même environnement, que vous pouvez vous contaminer. a expliqué le le professeur Jean-Paul Stahl à BFMTV.  

Courir avec un masque : les précautions à suivre 

Si vous vivez dans une zone très fréquentée et que vous voulez vraiment porter un masque car vous vous sentez plus en sécurité, voici quand même quelques conseils. 

Tout d’abord, attention, si l’on porte un masque, on ne pratique donc pas avec la même intensité que lorsqu’on court sans ! 

On adopte une pratique plus douce et contrôlée, sans trop forcer, afin de limiter les possibilités de complications respiratoires. Bref, on y va mollo sur l’effort ! 

On évite également de porter un masque, si on n’a pas couru depuis longtemps ou qu’on a récemment commencé le running et qu’on a du mal à gérer son effort. 

Ensuite, on privilégie les masques grand public, en tissu, lavables (de 5 à 30 fois en fonction des modèles) à 60°. On peut également opter pour un masque chirurgical jetable, efficace 4h et qui doit impérativement être jeté après utilisation. 

Pour que celui-ci soit bien porté, veillez à ce que la barrette métallique soit placée sur l’arête du nez, il faut ensuite la pincer de chaque côté, de façon à ce que le masque ne glisse plus.

Attention, les masques FFP2 sont à oublier : ces masques peuvent gêner et sont très adhésifs... donc inadaptés et non essentiels pour le sport.

Enfin, dans le cas où l’on aurait besoin de retirer son masque (pour boire par exemple), il est recommandé de ne pas toucher la partie absorbante et filtrante avec ses mains, et de le retirer - si possible que d’un seul côté - par les élastiques ou les bandelettes qui le tiennent autour des oreilles.

Et vous, que pensez-vous du port du masque ? 

 

Sources : https://www.cnews.fr/sport/2020-04-30/le-port-du-masque-est-il-compatible-avec-une-pratique-sportive-952262 / https://www.outside.fr/doit-on-porter-un-masque-pour-courir/ / https://www.runpack.fr/7300-doit-on-porter-un-masque-pour-courir /

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

Plus d'Actualités Santé

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

22 commentaires

Questions & Réponses Santé

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité

       

S'inscrire à la newsletter

OK
Abonnez-vous !
Actus, conseils, entraînements, histoires de runners…
Chaque mois, nous vous envoyons le meilleur du running directement dans votre boîte mail !
Vous pouvez changer d'avis à tout moment en cliquant sur le lien de désinscription qui figure dans l'email que vous recevrez ou en nous contactant directement sur le site
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok