6 conseils lutter contre le froid en courant

6 conseils lutter contre le froid en courant

En cette fin de semaine, la France est touchée par une vague de froid … Alors, certes pour le moment les températures ne sont pas encore négatives, mais le froid nous guette !

Alors plutôt que de guérir, autant prévenir…Voici donc quelques conseils et précautions à adopter pour continuer de profiter de vos sorties running même par temps froid. 

Des risques accrus quand il fait froid

D’après Jean - Jacques Menuet, médecin du sport : « La température sur le thermomètre est bien supérieure à celle ressentie par le coureur en action, notamment du fait de la vitesse de déplacement, associée au vent et à l’humidité ».

Le risque de blessures augmente lorsque les températures baissent (claquages, tendinites...), on peut aussi attraper des engelures aux extrémités, et on en passe d’autres ! Enfin bref, plein de soucis qu’on aimerait éviter.

1. Adapter son échauffement

La température extérieure étant plus basse, le muscles mettent plus de temps à se réchauffer.

Le mieux est donc de réaliser des échauffements en intérieur, pendant 15 à 20 minutes afin d’augmenter progressivement la température du corps et la chaleur musculaire. De plus, ces exercices amélioreront la souplesse des articulations. A l'inverse, on s’étire seulement une fois la course terminée, et à l’abri du froid.

2. Bien s’hydrater et emmagasiner des calories

On aurait tendance à penser que comme il fait froid, on ne transpire pas beaucoup, et donc plus besoin de s’hydrater… Et bien, non. La respiration d’air froid accélère la déshydratation, il est donc important de maintenir une bonne hydratation. De la même manière, parce que le froid accélère le besoin en calories, il faut éviter de courir à jeun. Il est conseillé d'avoir eu une collation au moins 2 heures avant de courir en hiver. On peut aussi s’armer de barres énergétiques et de gels à consommer pendant la course. 

On peut aussi opter pour des boissons sucrées, qui permettent de combiner hydratation et besoins énergétiques. Leurs glucides ou sucres seront rapidement utilisés par les cellules musculaires et cérébrales pour combattre le froid et apporter de l’énergie. 

3. Adopter la technique des 3 couches

Il n’est pas forcément efficace de choisir des vêtements trop épais pour courir, au risque de compromettre votre confort. Mieux vaut privilégier le fameux système des trois couches pour une meilleure isolation au froid en courant :

1. Première couche : la respirabilité

Pour cette première couche, utilisez un textile techinque près du corps et respirant, type tee-shirt manches longues en polyester. Cette première couche de vêtement vous permet de garder la chaleur tout en laissant respirer votre corps. Cette première couche doit être complètement oubliée pendant la pratique !

2. Deuxième couche : l’isolation

Tout aussi importante, la deuxième couche de votre tenue de coureur apporte l’isolation au froid. Selon votre tolérance au froid et les conditions météo, il peut s’agir d’une polaire ou d’un tee-shirt manches longues avec col montant.

3. Troisième couche : la protection

Enfin, pour vous protéger de la pluie, du vent ou même de la neige, équipez-vous d’une veste légère mais technique, imperméable de préférence et compactable, afin de pouvoir la ranger facilement si vous avez trop chaud.

4. Couvrez vos extrémités

Vous le savez probablement déjà, 70% des pertes de chaleurs passent par le visage, le cou, les pieds et les mains. Pensez donc à vous équiper de bonnets, gants, tours du coup, tout en sachant qu’ils ne doivent pas être trop épais pour ne pas vous gêner.

5. Portez des vêtements sombres et réfléchissants

Les couleurs foncées ont pour propriété d’absorber les rayons solaires malgré les nuages. Utilisez une tenue de running sombre, la production de chaleur émise par les fibres des vêtements n’étant pas à négliger quand le froid s'agravera. 

Utilisez également des vêtements munis de bandes réfléchissantes ! En hiver comme la nuit tombe plus tôt, les coureurs sont moins visibles. Les bandes vous permettront donc d’éviter certains accidents. 

Adaptez également votre paire de chaussures, en en choisissant une qui vous garde les pieds au sec, et surtout ne vous serre pas trop ! Avec les chaussettes en plus, et le froid, il faut éviter toute compression qui accélère le refroidissement.

6. Courir avec le vent dans le dos en fin de parcours 

Courir face au vent augmenterait les sensations de froid, tandis que courir avec le vent dans le dos augmenterait la température corporelle. En début de course, il est donc recommandé de courir contre le vent, pour l’avoir dans le dos plutôt au retour. Il vaut mieux donc éviter de se prendre le froid et le vent en pleine face sur le retour !

 

Sources : https://www.ouest-france.fr/sport/running/conseils-running/running-nos-cinq-conseils-pour-courir-quand-il-fait-froid-5517319 / https://www.kalenji.fr/conseils/courir-en-hiver-les-10-points-incontournables-anti-froid-tp_41772 / 

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

Plus d'Actualités Santé

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

9 commentaires

Questions & Réponses Santé

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité
    
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok