Deux décès ce week-end lors de courses à pied

Deux décès ce week-end lors de courses à pied

Deux hommes sont décédés lors de courses à pied, dimanche en Occitanie.

Deux hommes, deux courses totalement différentes… deux drames.

Tristes nouvelles ce week-end … Deux hommes sont décédés à cause de malaises cardiaques lors de courses à pied.

D’abord, un jeune homme âgé d’une vingtaine d’années, sur le semi-marathon de Toulouse qui avait lieu ce week-end à l’occasion du marathon de Toulouse. Apparemment victime d’un malaise cardiaque, le jeune homme se serait effondré en pleine course, dans le centre-ville de Toulouse. Deux pompiers qui participaient à la course seraient intervenus afin de lui porter secours en attendant l’arrivée du Samu. Mais en vain…

Vers 11h30, c’est ensuite un homme de 63 ans qui est pris d’un malaise cardiaque tandis qu’il participe au trail d’Aubiet (12km). Cet homme, c’est en fait Jean-Pierre Baqué, maire de la commune de Barran dans le Gers, vers Auch. Après environ une heure de course, il est victime d’un arrêt cardiaque. Pris en charge par les pompiers, ces derniers n’ont pas réussi à le réanimer.

Nos mots d’ordre : prévention, prévention et prévention

Selon Laurent Uzan, cardiologue spécialisé dans le sport, on compte entre 1 000 et 5 000 cas de mort subite pendant ou après l’effort chaque année en France.

En général, courir est considéré comme plutôt bon pour le cœur. Toutefois, courir accélère le cœur de façon prolongée. Selon l’intensité, et les profils de coureurs, la course à pied peut donc être délétère pour le cœur.

Les règles à suivre pour éviter les malaises

Soyez attentifs aux signes avant-coureurs : cœur qui bat trop vite ou de manière irrégulière, essoufflement anormal, douleurs dans la poitrine… Ces symptômes doivent vous alerter. Ils sont les signes de malaises qui peuvent avoir de graves conséquences.

Que faire dans ce cas ?

Si vous êtes un coureur régulier, et que cela ne vous est jamais arrivé : tout d’abord ralentir, et vous arrêter un peu avant de repartir et surtout en parler à votre médecin. Si vous êtes un coureur débutant et que vous ressentez ce genre de symptômes dès votre première sortie :  il vaut mieux arrêter tout court, voir votre médecin et choisir un sport moins cardiaque.

Ensuite, soyez progressif, évitez le surrégime, pour épargner votre cœur.

Selon le Club des Cardiologues du Sport, dont François Carré : « Il faut notamment respecter une progressivité, ne pas passer d’aucun entraînement à beaucoup, avise le médecin. Si on vise une course, il est conseillé de s’entraîner environ trois mois avant. ». 

Il faut également respecter 3 phases distinctes :  échauffement, travail, récupération.

Evitez également les températures extrêmes et surtout les pics de pollution. Tout comme de fumer avant et après la pratique sportive.

Enfin, il est important de faire régulièrement des bilans médicaux avant la reprise d’une activité intense pour les hommes de plus de 35 ans et les femmes de plus de 45 ans. On peut également s’aider d’un cardiofréquencemètre.

Sources : https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/deux-hommes-sont-morts-lors-de-courses-a-pied-ce-dimanche-en-occitanie-1571589853 / https://www.ouest-france.fr/sport/running/courir-est-il-dangereux-pour-le-coeur-4970615 / https://www.20minutes.fr/societe/1027242-20121022-sport-arret-cardiaque-chaque-mort-subite-cardiaque-ignore

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

Plus d'Actualités Santé

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

8 commentaires

Questions & Réponses Santé

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité

    
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok