Une douleur sous le pied pendant la course ?

Une douleur sous le pied pendant la course ?

Parmi les coureurs, l'attaque avant-pied devient populaire car elle facilite une meilleure atténuation des impacts. Cependant, cette attaque avant-pied peut surcharger le fascia plantaire et engendrer un risque de fasciite plantaire (ou aponévrosite plantaire). 

Une étude « Foot arch deformation and plantar fascia loading during running with rearfoot strike and forefoot strike: A dynamic finite element analysis. » publiée en 2018 dans la revue « Journal of Biomechanics » visait à examiner et à comparer la déformation de la voûte plantaire et la tension du fascia plantaire entre différentes techniques de frappe du pied lors de la course à pied utilisant une approche de modélisation informatique. Un modèle de pied en éléments finis tridimensionnel a été reconstruit à partir de l'IRM d'un coureur en bonne santé. 

Le modèle de pied comprenait les os, des tissus mous, ligaments, tendons et le fascia plantaire. Les données chronologiques de la cinématique segmentaire, de la force musculaire du pied et de la force de réaction articulaire de la cheville ont été dérivées d'un modèle musculo-squelettique. L'attaque de l'arrière-pied et de l'avant-pied ont été simulées.

Les résultats ont montré que, par rapport à l'attaque de l'arrière-pied, l'attaque de l'avant-pied

  • réduit la hauteur de la voûte plantaire de 9,12% ;
  • augmente l'angle de la voûte longitudinale médiale de 2,06% ;
  • augmente le stress des tissus conjonctifs plantaires de 18,28 à 200,11% ;
  • augmente la force de traction du fascia plantaire de 18,71 à 109,10%. 

D’après les chercheurs, bien qu’il soit actuellement difficile d’estimer la valeur seuil du stress (de contrainte) ou de la force entraînant des blessures, ils estiment que les coureurs avec attaque de l’avant-pied semblent plus vulnérables à la fasciite plantaire.

Lire aussi : 

Le secret de la planche : la position optimale pour un gainage de tous les muscles

Mal de dos, lombalgie, la fasciathérapie efficace sur la mobilité du fascia thoraco-lombaire

Les lésions méniscales traumatiques et dégénératives du genou

Hausswirth C, Louis J, Bieuzen F, Pournot H, Fournier J, Filliard J-R, et al. (2011) Effects of Whole-Body Cryotherapy vs. Far-Infrared vs. Passive Modalities on Recovery from Exercise-Induced Muscle Damage in Highly-Trained Runners. PLoS ONE 6(12): e27749.


 Cédric de Tombeur

 Ostéopathe du Sport 44

 www.osteo-du-sport.fr

 Page Facebook

 

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

Plus d'Actualités Santé

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

14 commentaires

Questions & Réponses Santé

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité

          
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok