Alcool et sport : attention aux mélanges

Alcool et sport : attention aux mélanges

On se donne rendez-vous pour un verre après notre sortie running ? Oui mais attention aux effets néfastes.

Alcool et sport ne font pas bon ménage. A partir de 4% d’alcool, celui-ci déshydraterait plus que ce que l’on pense. Il n’est pas rare d’entendre qu’une bière permet la récupération après le sport ou sa sortie running… Oui, à condition qu’elle soit légère.

Au-delà de 4%, l’alcool stimule l’envie d’aller aux toilettes et accélère donc la déshydratation. Excepté le cidre (pas tous), on peut donc considérer que n’importe quelle boisson alcoolisée aura un impact négatif sur l’hydratation et la récupération.  

Lors d'une activité physique, les besoins en eau sont supérieurs aux besoins quotidiens au repos. Ils s'élèvent en moyenne à 40g d'eau/ kilo de poids corporel, ce qui correspond à un volume d'eau variant entre 3,1 et 3,5 litres d'eau par jour. Or, rares sont les sportifs à s’être correctement hydraté après un entraînement.

Cependant, une hydratation contrôlée permettrait une bonne récupération, une meilleure adaptation des entraînements, réduirait le risque de blessure et enfin, faciliterait la qualité du sommeil. Et si vous souhaitez varier, vous pouvez consommer du lait, des jus de fruit, comme de l’eau.

Si vous souhaitez tout de même profiter entre amis autour d’un ou plusieurs verres, privilégiez les bières légères et cidres

Attention à la récupération musculaire !

La consommation d’alcool post effort ralentit directement les mécanismes de régénération musculaire, pour les sportifs d’endurance notamment où les séances sont mesurées sur la durée et la distance.

Si votre corps est déjà fatigué ou ressent de manière plus importante des contractures ou courbatures musculaires, restez vigilant et surveillez de plus près votre consommation d'alcool. Il en est de même pour les tendons qui seront exposés à des risques pro-inflammatoires et de tendinites.

Et les os ? Même combat

Le risque de fracture de fatigue serait plus important si votre consommation d'alcool n’est pas maîtrisée face vos entraînements. Les mécanismes de synthèse osseuse seraient endommagés, notamment avec les sports où les chocs sont présents, comme la course à pied.

Il s’agit donc de consommer avec parcimonie, faire attention aux écarts, sans pour autant se priver complètement de petits plaisirs de la vie. 

 

Sources : http://www.lepape-info.com/sante/alcool-et-sport-les-freres-ennemis/ - https://www.sciencesetavenir.fr/nutrition/sport-l-importance-de-l-hydratation-pour-la-performance_28546 

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

Plus d'Actualités Santé

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

14 commentaires

Questions & Réponses Santé

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité

          
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok