Le succès des coureurs d'endurance : dernière découverte sur l'économie de course

Le succès des coureurs d'endurance : dernière découverte sur l'économie de course

Le succès des coureurs d'endurance…

La consommation maximale d'oxygène (VO2max) et le contrôle de l’économie sont des facteurs importants qui déterminent le succès des athlètes d'endurance. L’économie de course est définie comme la consommation d'oxygène nécessaire pour fonctionner à une vitesse donnée.

Quels sont les facteurs importants pour avoir une course économique ?

  • Facteurs métaboliques,
  • cardiorespiratoires,
  • biomécaniques,
  • neuromusculaires
  • et anthropométriques.

Importance des muscles sur terrain plat ou accidenté ?

D’après des études antérieures, les caractéristiques anthropométriques et la masse corporelle totale semblent être des facteurs cruciaux pour l’économie de course. De plus, les composants neuromusculaires, en particulier, la force musculaire du genou et le ratio d'équilibre de la force semblent également être essentiels. 

En plus de la force musculaire des genoux, la force musculaire des hanches contribue également de manière importante à la performance de course sur terrain plat ou accidenté.

Cependant, la relation entre économie de course et les muscles de la hanche est inconnue

Le but de la présente étude était de vérifier si le couple maximal isocinétique de la hanche, de l’équilibre isocinétique, de la masse corporelle totale et de la masse grasse était associé à l’économie de course chez les deux sexes et de comparer les différentes caractéristiques de résistance.

On a mesuré chez 24 hommes et 15 femmes coureurs amateurs entrainés aux épreuves d’endurance différents paramètres : 

  • la consommation maximale d'oxygène,
  • les paramètres isocinétiques (ratios conventionnels et fonctionnel) des muscles de la hanche (agonistes-antagonistes).
  • le couple maximal des muscles fléchisseurs et extenseurs,
  • la masse corporelle totale et graisse masse libre 

L'économie de course a été évaluée sur 2 jours distincts au moyen des coûts de fonctionnement (Ec) en utilisant un tapis roulant motorisé à 10,0 et 12,0 km h-1 et 11,0 et 14,0 km h-1.

Conclusion : nécessité d’un programme de renforcement spécifique…

En conclusion, les chercheurs mettent en évidence que les muscles de la hanche (agonistes-antagonistes) jouent un rôle de très grande importance dans l’économie de course et qu’il est nécessaire de mettre en place un programme de renforcement spécifique pour les muscles de la hanche, notamment des fléchisseurs, afin d’optimiser ses courses.

Lire aussi :

Étude : l'ostéopathie pour augmenter ses performances sportives

Fracture de fatigue, fracture de stress

Prise en charge des lésions musculaires aiguës en 2018


Silva WA, de Lira CAB, Vancini RL, Andrade MS. (2018) Hip muscular strength balance is associated with running economy in recreationally-trained endurance runners. PeerJ 6:e5219


 Cédric de Tombeur

 Ostéopathe du Sport

 www.osteo-du-sport.fr

 Page Facebook

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

Plus d'Actualités Santé

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

9 commentaires

Questions & Réponses Santé

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité

          
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok