Les bénéfices des étirements : état actuel des connaissances scientifiques

Les bénéfices des étirements : état actuel des connaissances scientifiques

Les étirements avant l'exercice, à la fin ou les deux, sont régulièrement pratiqués par les sportifs qu’ils soient de haut niveau ou de loisir. 

Les différentes formes d'étirement, qu'elles soient passives ou actives, ont longtemps été considérées comme améliorant la performance, diminuant les risques de blessures c’est-à-dire ayant des avantages non négligeables chez les sportifs.

Une revue de la littérature « Impact of stretching on the performance and injury risk of long-distance runners » publiée dans le journal Research in Sports Medicine a examiné l'état actuel des connaissances sur le sujet.

L’économie et la performance

La littérature suggère que l'étirement ne présente aucun avantage significatif pour les coureurs d'endurance, voire même, peut réduire l'économie et les performances pendant une heure en diminuant la rigidité musculo-tendineuse et le potentiel d'énergie élastique. 

Les courbatures ou douleurs musculaires d'apparitions retardées (ou DOMS)

En ce qui concerne les DOMS (Delayed Onset Muscle Soreness), il a été mis en évidence régulièrement dans la littérature que l'étirement ne peut pas réduire sa longévité ou son intensité

Risque de blessure

L'étirement semble avoir peu d’impact sur le risque de blessure chez les coureurs d'endurance. Les athlètes d'endurance présentent un risque élevé de traumatismes dus au surmenage, tels que le syndrome de la bandelette ilio-tibiale (tractus ilio-tibial (STIT), syndrome de l’essuie-glace, tendinite du tenseur du fascia lata, illiotibial band syndrome), les fractures de stress et la fasciite plantaire. 

La littérature suggère que les étirements ne peuvent réduire la prévalence de ces blessures. Il semble que les étirements puissent avoir un intérêt dans certaines disciplines sportives ; cependant, les auteurs concluent qu’ils ne présentent aucun avantage pour les coureurs d'endurance et ne sont pas la solution pour améliorer la performance ou réduire la prévalence des blessures.

Lire aussi : 

5 conseils inspirés des sportifs, militaires, ou champions pour cultiver la force insoupçonnée de son mental

JUDO : Teddy Riner et préparation mentale

Préparation mentale : la PNL appliquée à la pratique compétitive du judo


Claire Baxter, Lars R. Mc Naughton, Andy Sparks, Lynda Norton & David Bentley (2017) - Impact of stretching on the performance and injury risk of long-distance runners - Research in Sports Medicine, 25:1, 78-90


 Cédric de Tombeur

 Ostéopathe du Sport

 www.osteo-du-sport.fr

 Page Facebook

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

Plus d'Actualités Santé

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

11 commentaires

Questions & Réponses Santé

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité

          
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok