Comprendre et éviter les points de côté

Comprendre et éviter les points de côté

Tout le monde ou presque a déjà eu affaire aux points de coté. 

Mais en soi, qu'est-ce qu'un point de côté ? Pourquoi survient-il ? Et surtout, comment lutter contre ce phénomène ? Nous allons essayer de répondre à toutes ces questions que l’on se pose parfois en courant.

Qu’est-ce qu'un point de côté ?

Posons les bases de ce que l’on appelle communément un « point de coté ». En médecine, le nom est tout autre : "douleur abdominale transitoire liée à l’exercice". Nous la désignerons par son nom d’usage.
Cette douleur intervient le plus souvent sous les côtes, à droite ou à gauche, mais peut parfois être ressentie dans les clavicules, les intestins ou l’estomac. Elle est souvent décrite comme un coup de poignard par rapport à la sensation qu'elle propovoque.

Quelles en sont les causes ?

Les causes des points de coté sont multiples, de par notamment les diversités des localisations de cette gêne. Les douleurs intercostales et des clavicules sont dues à une crampe du diaphragme, ce muscle qui permet aux poumons de se gonfler et de se dégonfler pour respirer. Lorsque l'on court, l'activité du diaphragme s'accélère et augmente la consommation en oxygène du muscle. Lorsqu'il n'a plus assez d'oxygène, le diaphragme se contracte. C'est à cet instant qu'apparaît le point de côté.

Les ligaments reliant le diaphragme à 3 organes : le foie, la rate et l'estomac. Avec l'effort, ces ligaments s'étirent et peuvent devenir douloureux et être la source d'un point de côté. 

Par contre, les points de coté à l’estomac sont liés à l’alimentation pusique c'est la digestion qui est en cause. Les douleurs intestinales sont léies au fait que le tube digestif se paralyse par manque de sang pendant l’effort, et induit des dilatations des gaz dans le gros intestin. 

Comment lutter contre un point de côté ?

Pour lutter contre ces points de coté, il n’existe pas de remèdes miracles. Chaque type de douleur peut être traitée différemment. Pour les points de coté intestinaux, il faut adapter son alimentation à l’effort que l’on va fournir. En effet, il est de rigueur de manger au moins 3 à 5 heures avant la course, pour ne pas être en période de digestion. Cela aura pour effet de concentrer votre métabolisme sur la course et seulement sur les muscles qui doivent être exploités pour courir. Pour le cas des maux claviculaires et intercostaux, il est conseillé de comprimer votre foie ou votre rate avec la main et vous pencher à droite ou à gauche en fonction, ou bien de ralentir voire de vous arrêter afin d'inspirer et expirer profondément.

Est-ce dangereux ?

Non, un point de coté n’est pas dangereux. Il est fréquent, même chez les athlètes de haut niveau ! Ils adaptent cependant leur alimentation et savent mieux le traiter par rapport à un débutant. En revanche un point de coté qui ne survient pas pendant l’effort ou qui persiste pendant le repos (c’est-à-dire plusieurs heures après la fin de l’exercice) peut être intrigant. Si cela vous arrive, il est prescrit d’aller consulter un médecin qui fera des analyses. Certains points de coté persistants peuvent parfois révéler un infarctus du myocarde débutant, des angines de poitrine ou bien des névralgies intercostales.

Remède de grand-mère contre les points de côté

Parfois, on vous conseillera de saisir un caillou et de le serrer fort dans votre paume. Si cela marche, c’est très bien, mais sachez que c’est surtout un placebo wink

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

J'aime Commenter

Plus d'Actualités Santé

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

8 commentaires

Questions & Réponses Santé

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité

En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok