Respiration : comment augmenter son apport d'oxygène ?

Respiration : comment augmenter son apport d'oxygène ?

Une grande partie de nos performances dépend de notre capacité ventilatoire (ou "vitale", la CV) : combien de litres d'oxygène vos poumons peuvent absorber au maximum. Elle se mesure grâce à un spiromètre, un banal petit appareil dans lequel un médecin vous demande de souffler.

Dans le haut niveau on voit des coureurs monter à 7 ou 8 litres de CV, généralement grâce à une grosse cage thoracique. La moyenne pour les personnes non entraînées est de 4,5 litres.

Les femmes ont une CV plus basse, leur cage thoracique étant par nature plus petite que celle des hommes. Chez les vétérans la CV baisse avec l'âge : de 6 litres à 20 ans je suis tombé aux alentours des 4,5 litres depuis que je cours en vétéran.

Connaître sa CV est aussi important que de connaître sa FCMax ou sa VMA. Une CV élevée vous permet d'emblée d'obtenir de bons résultats en sports d'endurance : à 20 ans, avec mes 6 litres, sans entraînement, je me suis tout de suite classé à l'avant du peloton, devançant des garçons qui, avec une CV inférieure, devaient s'entraîner beaucoup plus afin d'obtenir des résultats équivalents (j'avais sûrement moins de mérite qu'eux !).

Il existe heureusement une méthode très simple que m'a enseigné le Centre de Médecine du Sport de Lyon-Gerland.

On peut augmenter naturellement l'apport d'oxygène lors d'entraînements à faible vitesse de la manière suivante :

- Inspiration en effectuant une pause d'un quart  de seconde, puis ensuite;

- Expiration avec une pause également d'un quart de seconde.

Les abdominaux jouent évidemment un rôle primordial : lors de l'inspiration relâchement afin d'abaisser le diaphragme, lors de l'expiration contraction afin de faire remonter le diaphragme.

Au début on peut effectuer ces exercices très simples en marchant, de plus en plus vite avant d'en arriver à la course à pied. Il  préférable de choisir l'hiver pour ce type d'entraînement. Au fur et à mesure de vos exercices vous finirez par arriver à l'automatisme. il vous faudra tout de même quelques semaines afin de sentir une sensible amélioration.

Vous ne risquez rien d'essayer....


  Michel Delore

  Ecrivain, journaliste & marathonien

  Auteur du livre "Running, course sur route-course nature" (Ed.Amphora).

 delore.over-blog.com

 sa page Facebook

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

Plus d'Actualités Santé

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

49 commentaires

Questions & Réponses Santé

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité

    
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok