Ces instants que seuls les runners peuvent comprendre

Ces instants que seuls les runners peuvent comprendre

Pourquoi court-on ? Pour sa santé, certes, mais, soyons honnête, si on court c’est aussi pour ces instants si particuliers qui n’appartiennent qu’aux runners. 

 

Voici une petite sélection, qui vous rappellera probablement votre pratique. 

1. La promesse de l’entraînement 

Se motiver ou ne pas se motiver ? La motivation pour réaliser un entraînement n’est jamais acquise, nous le savons tous. Courir s’invente jour après jour. Lorsque nous avons programmé une séance, c’est donc une promesse qu’on se fait à soi même. 

C’est donc notre esprit et notre corps tout entier qui se tient prêt à l’action. Cette promesse n'appartient qu'au runner et à lui seul. C'est là le commencement de toute pratique. 

2. Le rituel des lacets

A cet instant précis, on se tient déjà prêt, prêt à affronter l’extérieur et à se donner à 100% dans notre sortie. Il faut cependant parfois affronter la flemme et la procrastination. Mais lorsque nos doigts entraînés ont réalisé ce geste que nous connaissons par coeur, c’est que le plus dur a été fait. 

Plusieurs techniques existent : nouer le double nœud un pied après l’autre, ou chausser les deux pieds avant de se préoccuper des lacets. Détail ? Certes. Mais la vie d’un coureur est faite de ces petits gestes. Lorsque les doubles nœuds sont serrés, le coureur se lève. Il est prêt. 

3. Les première gouttes de sueur 

Lorsqu’on commence notre run, bien souvent, au début, on ne se sent pas transpirer. 

Le coureur se met donc à douter, ne va-t-il pas assez vite ? Pas assez fort ? Et puis, la température du corps commence à augmenter. Le front devient de plus en plus moite, on se réchauffe et puis les premières gouttes de transpiration se font sentir.

Est-ce donc si important de mouiller le maillot ? Ça l’est. Transpirer installe (presque) toujours un autre rapport au monde. On se sent tout de suite plus léger, plus libre, comme si le poids du monde (que l’on croit porter sur ses épaules) tombait et que tout (re)devenait possible.

4. La sensation du devoir accompli 

Et quelle sensation ! Celle de se dire "Je l’ai fait !", de se sentir fier de soi, même si ce n’est qu’après quelques kilomètres. On se sent apaisé, léger. Rien n’est plus apaisant que le sentiment du devoir running accompli. 

Notre corps respire, l’esprit est délesté de ses tracas et vogue, libéré de toute entrave. Sensation de plénitude totale. Courir est un territoire (si) mystérieux …

5. La relaxation de la douche chaude 

Rituel presque indissociable de la sortie running, les dix à quinze minutes qui suivent l’entraînement obéissent à une certaine logique. Les jambes sont fatiguées ... Parfois, il est même difficile de défaire ce satané double nœud. Et puis, c’est direction la douche ...

La douche tiède ou chaude, surtout en hiver, est une consécration totale. Séquence émotion. Les muscles se délient, on retrouve une certaine souplesse et le corps s’apaise. 

"Finalement, ce n’était pas si terrible que ça", se dit le coureur. 

Source : https://runners.ouest-france.fr/ces-instants-si-precieux-qui-nappartiennent-qua-nous/

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

Plus d'Actualités Run & Smile

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

12 commentaires

Questions & Réponses Run & Smile

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité

       

S'inscrire à la newsletter

OK
Abonnez-vous !
Actus, conseils, entraînements, histoires de runners…
Chaque mois, nous vous envoyons le meilleur du running directement dans votre boîte mail !
Vous pouvez changer d'avis à tout moment en cliquant sur le lien de désinscription qui figure dans l'email que vous recevrez ou en nous contactant directement sur le site
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok