En tête d'un trail, il s’arrête manger à l’auberge et s’impose avec 41 minutes d’avance !

En tête d'un trail, il s’arrête manger à l’auberge et s’impose avec 41 minutes d’avance !

L’anecdote du jour ! Ce week-end, à l’occasion du Munster’Trail en Alsace, Sébastien Spehler n’aura pas fait les choses à moitié. Privé de compétitions internationales, le runner a pulvérisé l’épreuve longue (80 km) en repoussant le record du parcours de 54 minutes.

Largement en tête de la course, le traileur a donc pris le temps de s’arrêter manger au restaurant. 

Sébastien Spehler survole l’épreuve 

Samedi, 5 h du matin, il y a avait du beau monde sur l’épreuve longue de 80 km du Munster’Trail. Rare compétition ayant survécu à une vague massive d’annulations, elle rassemblait nombreux spécialistes du trail ayant saisi l’opportunité de renouer avec les sentiers. 

Grand favori de l’épreuve, Sébastien Spehler 32 ans, membre du Team Salomon, spécialiste de trail/running, de course en montagne et de cani-cross, a mené la course du début à la fin. 

Avec un palmarès impressionnant : une victoire sur le Lavaredo Ultra Trail, 2 fois vainqueur de la Maxi Race, des Templiers, ou encore triple vainqueur de la 6000D, victorieux également sur le Ventoux… Le runner n’aura pas failli à sa réputation. Malgré le froid, la pluie et le vent, il a parcouru les 80 km en 6h 42 minutes, pulvérisant le record de l’épreuve de 54 minutes. 

« Cela faisait longtemps que j’avais envie de faire cette course, mais elle tombait souvent à la même période que le Trail des Templiers, auquel mes sponsors me demandaient de participer », expliquait le membre du Team Salomon après coup.

Après 200 m, il devançait déjà de plus de 30m tous les concurrents de la première vague. Après plusieurs kilomètres, il cumulait plus de 30 minutes d’avance sur le second Gaël Raguet, et plus de 45 minutes sur le troisième poursuivant Marco Vuillermoz.

L'écart a atteint de telles proportions que Sébastien a pris la liberté de s’arrêter en chemin pour un petit ravitaillement non programmé dans une auberge locale. 

Il prend le temps de s’arrêter à la ferme pour manger une assiette de “Roïgabrageldi”

A la performance physique, Sébastien associe visiblement une décontraction à toute épreuve. Contre toute attente, le runner alsacien a profité de son avance pour se faire plaisir ! Confiant, il décide donc de s’arrêter manger dans l’auberge-restaurant du Tanet, l’un des points de contrôle du parcours. Tout naturellement, il  commande un plat de RoïgabrageldiUne spécialité alsacienne, aussi bonne que son nom est imprononçable, à base de pommes de terre, de lardons et d’oignons. 

Le comble : en arrivant au restaurant, Sébastien avait 32 minutes d’avance sur son poursuivant ... Et malgré sa pause casse-croûte il aura réussi a accentuer l'écart, puisqu'il l’emporte avec plus de 41 minutes d’avance sur son dauphin ! 

Source : https://www.lalsace.fr/sport/2020/10/04/sebastien-spehler-seul-au-monde

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

Plus d'Actualités Run & Smile

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

13 commentaires

Questions & Réponses Run & Smile

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité

       

S'inscrire à la newsletter

OK
Abonnez-vous !
Actus, conseils, entraînements, histoires de runners…
Chaque mois, nous vous envoyons le meilleur du running directement dans votre boîte mail !
Vous pouvez changer d'avis à tout moment en cliquant sur le lien de désinscription qui figure dans l'email que vous recevrez ou en nous contactant directement sur le site
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok