Il court 302 km en 50 heures !

Il court 302 km en 50 heures !

Sébastien Roulier, un pédiatre canadien vient de réaliser un défi fou, et pour une bonne cause !

 

Pédiatre et ultra-marathonien

Sébastien Roulier, 45 ans, mène presque une double vie. Il enfile d'abord sa blouse et son rôle de pédiatre, puis à la fin de sa journée c'est l'ultra-marathonien qui prend le relais.

coureur-300km

Ce Québécois fait partie des gens mordus de raids solitaires qui ont besoin de parcourir le monde en quête de liberté et de dépassement de soi.

Depuis 2011, il a déjà parcouru 44 ultra-marathons et remporté 13 d'entre eux. Il a également complété 58 marathons dont 25 sous les 2 heures 45.

Au total, il dit avoir effectué « 185 courses sur des distances variées (de 4 à 246 km), sur route ou en trail, avec et sans poussette, et parfois avec obstacles ».

Il cumule de très belles performances à son actif, et a déjà parcouru 220 km en seulement 24 heures, ou encore 100 km de trail en 8h28'. On peut dire qu'il a le goût de l'effort et aime se challenger !

Son dernier défi : 302 km

Oui vous avez bien lu, 302 km et cela en à peine plus de deux jours : 50 heures pour être précis.

Son but ? Récolter un maximum de fonds pour l'association Moisson Estrie, un organisme de solidarité alimentaire dans cette région du Québec.

Il est parti ce samedi à midi et a terminé son périple lundi midi. Durant ce long week-end, il ne s'est reposé que pendant trois heures réparties en plusieurs courtes pauses. 

Son parcours était tracé à travers l'Estrie en forme de cœur. Durant ces 50 heures de courses, plusieurs runners se sont joints à lui, le temps de quelques kilomètres.

Geneviève Côté, la directrice générale de Moisson Estrie s'est exprimée sur Radio Canada : « Ça a donné un bel exemple. Rien n'est impossible dans les défis qu'on peut se lancer. On peut toujours aller un peu plus loin, même dans les périodes où ça va moins bien. »

Sébastien a lui-même exprimé son ressenti sur ces 50 heures à courir sur le bitume : « Je me sens vraiment bien. J'avais peut-être un peu moins d'énergie à des moments, mais quand j'ai vu les camions de pompiers et l'escorte policière pour m'encourager, ça m'a redonné du boost pour finir. »

Il n'a même pas semblé si fatigué à l'arrivée : « Je me tiens debout, je n'ai pas de crampes, je vais simplement devoir faire un peu de vélo demain pour délier mes muscles. »

Mais une fois l'adrénaline redescendue, on se doute bien qu'une bonne sieste a dû vite s'imposer Wink

Un nouveau défi déjà en route ?

L'ultra-marathonien n'était jamais allé aussi loin. Auparavant, son record était de 250 km et il n'avait jamais couru plus de 36 heures. Maintenant que le défi est validé, il pense déjà à ce qu'il va pouvoir faire pour repousser encore plus loin ses limites.

Le runner a évoqué la possibilité de courir encore une journée de plus...

Et vous, quel défi aimeriez-vous relever ? Smile

 

Source : https://www.ouest-france.fr/sport/running/j-avais-peut-etre-un-peu-moins-d-energie-des-moments-il-court-302-km-en-50-heures-6845398

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

Plus d'Actualités Run & Smile

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

11 commentaires

Questions & Réponses Run & Smile

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité

       

S'inscrire à la newsletter

OK
Abonnez-vous !
Actus, conseils, entraînements, histoires de runners…
Chaque mois, nous vous envoyons le meilleur du running directement dans votre boîte mail !
Vous pouvez changer d'avis à tout moment en cliquant sur le lien de désinscription qui figure dans l'email que vous recevrez ou en nous contactant directement sur le site
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok