Il s’offre une seconde vie grâce au running

Il s’offre une seconde vie grâce au running

Jean François Lajeunesse, ancien alcoolique, obèse et sans-abri revient de loin après les 20 années les plus chaotiques de sa vie.

Le running, une passion d’enfance

Au cours des années 60, Jean-François découvre la course à pied dans un club près de chez lui, l’ASPTT de Lille. C’est là où il rencontre de grands noms de l’athlétisme et également son « père spirituel », Michel Bernard triple finaliste olympique en 1500m et 5000m et 11 fois champion de France.

Au lycée, Jean-François court vraiment bien et parcourt entre 80 et 100 km hebdomadaire qui font de lui un athlète confirmé. Mais au fur et à mesure du temps, après une séparation douloureuse, il s’enfonce dans l’alcoolisme.

La descente aux enfers 

Avec de nouvelles aspirations, Jean-François change de vie et c’est logiquement qu’en 1979 il abandonne la course à pied et qu’un nouveau tournant dans sa vie se profile. Son côté festif le rattrape rapidement et il pense également avoir du talent donc il essaie d’entreprendre une carrière d’animateur où il vivait la nuit.

Après avoir rencontré Gainsbourg, Escudero, Henri Tachant … c’est très vite que ces soirées le rattrapent et qu’il passe, de bon vivant à alcoolique. Il prend également beaucoup de poids et devient obèse (il pèse alors jusqu'a 107 kilos).  Séparé de sa femme, il se retrouve à la rue.

Ensuite c'est la descente aux enfers et l'escalade de mauvais choix et mauvaises habitudes pour Jean-François. Il se met à boire à toute heures, l'alcool étant devenu sa seule préoccupation.

Jean-François trouvait toujours de bon moyen de boire de l’alcool, une manière d’échapper à tous ses problèmes jusqu’à toucher le fond. Mai, quelques années plus tard, sa vie s'apprète à prendre un nouveau tournant. 

Un nouvel homme 

C’est en 2003, pendant que son fils lui rend visite et qu’il aborde le sujet de la course à pied que Jean-François a un électrochoc. Une fois son fils parti, il s’effondre en larmes et se souvient de sa jeunesse où le running était une réelle passion. Dès lors il prend la décision d’arrêter ses excès et de se remettre à fond dans la course à pied.

Aujourd’hui il a repris goût à la vie grâce au running et court régulièrement. Il a perdu un peu moins de 40 kg et fait 10 km chaque matin pour se maintenir en forme. Il réalise également de très belles performances puisqu’il réalise le 10 km en 39’41’’, le semi-marathon en 1h27’ et le marathon en 3h22’.

Après avoir connu des moments difficiles, Jean-François est désormais très heureux et a même décidé d’écrire un livre pour partager son expérience de vie.

« Des Foulées pour Renaître », sorti le 2 mars 2018 est disponible aux éditions Coiffard. 

 

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

Plus d'Actualités Run & Smile

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

6 commentaires

Questions & Réponses Run & Smile

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité
    
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok