350 km en 7 jours, entre trail et nage en eau libre

350 km en 7 jours, entre trail et nage en eau libre

Jean-Christope Bastiani, 42 ans, adepte du swimrun, a parcouru 350 km entre l’Italie et l’Espagne, en alternant entre trail et nage en eau libre.

Un adepte des défis fous

D’origine suédoise, le swimrun apparaît en 2002. La discipline est dans un premier temps pratiquée en binôme sur une distance variable et associe le trail et la nage en eau libre.

Infirmier libéral de profession, Jean-Christophe a commencé par l’escalade il y a 25 ans. Il se met au trail quelques années plus tard : « J'ai fait partie des tous débuts du Raid Aventure et du Trail en France en participant notamment au premier UTMB (Ultra trail du Mont-Blanc) ».

Mais ce n’est que depuis 4 ans qu’il se lance dans le swimrun : « Une discipline incroyable, qui a apporté une nouvelle approche dans mon trail. 50 courses en trois ans où j'ai tenu à participer à toutes les courses les plus dures ». 

C’est donc naturellement qu’il se lance dans un nouveau défi hors-normes : partir de Menton, ville de frontière franco-italienne pour rallier Cap Cerbère à la frontière franco-espagnole, ce qui revient à peu près à longer la côte méditerranéenne française. Cela tout en alternant entre course et nage.

Soit environ 800 km, et cela en moins d’une semaine : « Tous les 5/6 ans j'en ai un nouveau défi fou ! » s’éclaffe-t-il.  Fou, c’est le cas de le dire puisque son projet se dénomme « The Crazy Boy Project ». Il s’élance le 13 septembre.

 

Une blessure qui le contraint à renoncer à son objectif  

Malheureusement, le swimrunner est victime d’une tendinite au pied gauche, qui le force peu à peu à abandonner son défi : « Je me suis blessé au tout début du parcours, une tendinite des releveurs du pied gauche. Je ne pouvais plus bouger naturellement. » Des lacets trop serrés seraient à l’origine de sa blessure : « Une erreur de débutant » selon lui.

Malgré ses difficultés, Jean-Christophe décide de continuer, même si son objectif est désormais hors de portée.

Il réussira à couvrir près de 350 km en 7 jours dont 328 km de course, 22 km de nage (en Méditerranée) et 3000 m de dénivelé positif. Un exploit indéniable !

Mais le swimrunner n'a pas dit son dernier mot : en octobre 2020 il réitèrera son défi et repartira de Menton, bien déterminé à rejoindre Cap Cerbère, et à atteindre l’objectif qu’il s’était fixé.

 

Sources : https://www.lequipe.fr/Adrenaline/Tous-sports/Actualites/En-sept-jours-il-parcourt-350-km-en-swim-run-discipline-qui-allie-trail-et-nage-en-eau-libre/1065387

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

Plus d'Actualités Run & Smile

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

7 commentaires

Questions & Réponses Run & Smile

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité

       

S'inscrire à la newsletter

OK
Abonnez-vous !
Actus, conseils, entraînements, histoires de runners…
Chaque mois, nous vous envoyons le meilleur du running directement dans votre boîte mail !
Vous pouvez changer d'avis à tout moment en cliquant sur le lien de désinscription qui figure dans l'email que vous recevrez ou en nous contactant directement sur le site
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok