Marathon boy : un premier marathon à 4 ans !

Marathon boy : un premier marathon à 4 ans !

Dimanche en fin d'après midi, après mon entrainement en famille (voir mon article précédent), je décide de regarder STADE 2. En effet, j'ai entendu durant ma course

dans mes oreillettes que DINIZ a battu le record du monde du 20 Km marche. Comme certains d'entre vous étaient sur le chemin du retour du semi de Paris ou autres compétitions, je vais vous raconter cette folle histoire.

Concernant DINIZ, vu qu'il y a pas d'image, le compte rendu de la course se résume à l'interview du champion.

Juste après, la journaliste annonce qu'ils vont montrer un reportage sur "Marathon boy" un jeune indien qui a fait son premier marathon à 4 ans ! Cela éguise ma curiosité.

Marathon boy

L'histoire de sa vie est faite rapidement. Vendu très jeune, il est ensuite frappé par son acheteur et enfin placé dans une autre famille. Le hasard fait qu'il "atterrit" chez un entraineur de judo qui découvre que ce jeune sait courir longtemps... très longtemps. Il décide d'en faire un marathonien...à 4 ans et quelques.

Cela aurait pu être une belle histoire. Il devient le héros de son pays. Chaque course de Budhia Singh le voit entouré d'une foule l'accompagnant en vélo ou en moto. Son entraîneur à ses côtés à chacune de ses foulées.

marathon boy et ses supporters

Au début, je suis fasciné. Je trouve cela fort que ce jeune garçon arrive à courir cette distance avec ses petites jambes. Puis rapidement, je ne comprends pas l'attitude des adultes mettant en danger la santé, voire la vie, de ce bambin.

La suite va malheureusement me donner raison. Le manque d'intelligence, pour ne pas dire autre chose, de son soi-disant "entraîneur" l'inscrit à deux courses dans la même journée ! Deux marathons en une journée ! Les runners expérimentés (et nous en avons quelques uns sur ce site) et même moi qui débute comprenons le danger de cette entreprise pour Marathon boy. Malheureusement, ce qui devait arriver arriva. Malaise, convulsions, déshydration dans la deuxième épreuve... Les images sont dures à voir ! J'imagine inconsciement un de mes garçons faire ce genre de malaise. Une véritable horreur. Sur le stade, je fixe toujours où ils sont et comment ils semblent aller. Le pauvre garçon a les yeux dans le vide, il est exténué.

Sur les images on voit Budhia Singh semblant vivre un calvaire, toujours entouré de la foule et de son entraîneur. Heureusement qu'un docteur intervient pour arrêter ce massacre. Le tout filmé par la télévision locale.

Enfin (pour lui), la justice indienne prend les choses en main à la suite de ces deux courses. Il est placé dans une école où il est surveillé et avec l'interdiction de courir de longues distances. Il a même pu rejoindre sa mère.

Il est devenu un adolescent qui a toujours la passion de la course. Il regrette de ne pas pouvoir courir sur des marathons mais ambitionne de représenter son pays aux jeux olympiques dès qu'il le pourra et ramener la médaille d'or.

Le reportage est très bien fait. Il fait réfléchir. Quelque soit le sport, il fait réfléchir sur les pseudos entraîneurs et la surveillance de certains coachs indépendants qui s'autorisent des "abus" sur les jeunes pousses de valeur.

Comme le dit, Stéphane DIAGANA, notre champion sur piste, "ils ne lui ont pas enlevé la passion de la course". C'est au moins ça.

Je vous mets le lien sur ce reportage et vous me direz ce que vous en pensez.

https://www.francetvsport.fr/l-incroyable-destin-de-marathon-boy-269483

 Bon reportage !

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

Plus d'Actualités Run & Smile

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

34 commentaires

Questions & Réponses Run & Smile

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité

Abonnez-vous !
Actus, conseils, entraînements, histoires de runners…
Chaque mois, nous vous envoyons le meilleur du running directement dans votre boîte mail !
Vous pouvez changer d'avis à tout moment en cliquant sur le lien de désinscription qui figure dans l'email que vous recevrez ou en nous contactant directement sur le site
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok