Ramper pour terminer 3ème d'un marathon : le dépassement de soi va-t-il trop loin ?

Ramper pour terminer 3ème d'un marathon : le dépassement de soi va-t-il trop loin ?

Le 15 février dernier, durant le marathon d'Austin aux Etats-Unis, l'athlète Kenyane Hyvon Ngetich a subi une énorme défaillance physique à 50m de la ligne d'arrivée. Après avoir été en tête durant la majorité de la course, elle a tout fait pour franchir la ligne d'arrivée et a notamment rampé sur des dizaines de mètres...

Durant tout le temps où elle se bat contre elle même pour continuer d'avancer, une équipe médicale l'encadre.

Est-ce rassurant ? Oui. Mais cela soulève une question importante : est-ce qu'une équipe médicale peut forcer un athlète à s'arrêter ? Et surtout : QUAND doit-elle le faire ?

Est-ce que cette athlète est allée trop loin ?

Ces images, pouvant être perçues comme choquantes ont, encore une fois, le mérite de soulever ces questions.

Interrogée sur pourquoi elle n'avait pas abandonné, l'athlète kényane, qui a finalement terminé 3ème du marathon, a répondu :

« Je me devais de toujours continuer d'avancer. »

Du côté du directeur de la course, il a affirmé : « vous avez couru la course la plus courageuse. Je n'ai jamais vu cela de toute ma vie. »

« Aucun athlète ne devrait suivre cet exemple »

Cependant le médecin du sport Laura Goldberg (qui est aussi la directrice médicale du Marathon de Cleveland), affirme qu'aucun athlète ne devrait suivre cet exemple. Et même si on peut voir cette fin de course comme un miracle de persévérance...

Elle précise que la déshydratation, la chaleur et les crampes sont ce qui a causé la non-réponse de ses jambes sur les derniers mètres de la course...

Le débat a le mérite d'être soulevé : est-ce qu'un athlète (professionnel ou non) doit TOUT faire pour pouvoir passer la ligne d'arrivée ? Il clair pour nous que chaque athlète devrait savoir quand il doit s'arrêter.

Doit-on tout faire pour passer la ligne d'arrivée ?

Nous vous invitons à en débattre ici.

Voici l'impressionnante vidéo de ses 50 derniers mètres (runners sensibles s'abstenir...) :

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

Plus d'Actualités Run & Smile

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

36 commentaires

Questions & Réponses Run & Smile

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité

Abonnez-vous !
Actus, conseils, entraînements, histoires de runners…
Chaque mois, nous vous envoyons le meilleur du running directement dans votre boîte mail !
Vous pouvez changer d'avis à tout moment en cliquant sur le lien de désinscription qui figure dans l'email que vous recevrez ou en nous contactant directement sur le site
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok