Comment bien s'hydrater après sa sortie running ?

Comment bien s'hydrater après sa sortie running ?

Boire est essentiel. Passée la généralité de ce constat, il existe quelques conseils à suivre afin de ne pas tomber dans la déshydratation, qui peut être extrêmement nocive pour votre corps. Sans non plus boire à l’excès. Hydratation post-running, mode d’emploi !

Faire le plein de minéraux essentiels

Vous le savez, mais autant le répéter : l’eau est un carburant extraordinaire. Lorsque l’on court, on transpire. On perd donc de l’eau, et les minéraux qui vont avec. L’effort déshydrate. Or, une déshydratation accrue peut être ravageuse. À court terme, cela peut occasionner des maux de tête, ou un état nauséeux. À long terme, en répétant les déshydratation, votre corps va se servir dans ses réserves alcalines pour y puiser les minéraux que vous ne lui offrez pas par la boisson. Ce sont vos dents, vos cheveux, et vos ongles qui en font les frais. D’autant plus qu’au bout d’un moment, votre corps sera totalement déréglé dans son métabolisme des minéraux. Vous pourrez alors stocker trop de minéraux, comme pas assez, ce qui peut entrainer des troubles allant de l’ostéoporose aux maladies cardio-vasculaires.

Il est donc primordial de compenser ces pertes aqueuses dues à l’effort. Ce qui se fait, bien entendu, par la boisson. Mais attention, il s’agit de bien savoir comment boire, et quelle eau boire.

Tout d’abord, sachez que le corps ne peut métaboliser qu’un litre d’eau par heure environ. C’est donc contre-productif que de se jeter sur vos bouteilles d’eau et d’engloutir deux litres en une demi-heure au retour de votre sortie running. Vous lessiverez votre organisme, et vous lui ferez justement perdre tous ces précieux minéraux. L’idée est donc de boire à petites gorgées toutes les dix minutes, sans vous forcer, mais sans jamais non-plus ressentir la sensation de langue pâteuse ou de lèvres sèches. Par ailleurs, tentez d’analyser la couleur de vos urines. Plus elles sont foncées, plus vous êtes déshydraté, plus il convient de boire.

Respecter son équilibre acido-basique

Concernant l’eau en elle-même, mieux vaut éviter les eaux des robinets. Elles sont peu traitées, et propices à la présence de pesticides. Cela est notamment le cas dans des régions agricoles, où l’industrialisation de l’alimentation abuse depuis longtemps des traitements phytosanitaires.

Optez pour une eau minérale naturelle. Un détail toutefois : si d’ordinaire il n’est pas utile de se porter sur des eau très sodées, on peut le faire après une bonne séance de running. C’est le cas de nombreuses eaux gazeuses, que vous n’aurez aucun mal à trouver dans le commerce courant. Autre avantage de taille, leur action sur l’acidité. En effet, durant un exercice cardio pratiqué de manière longue et intense, le corps produit énormément d’acidité. Or il est très important de veiller à bien respecter l’équilibre acido-basique de notre organisme. Le ph du corps humain est un indicateur sans faille afin de se prémunir de nombreuses pathologies, conséquences de l’acidose. Or, ces eaux sont très bicarbonatées, ce qui va avoir une forte action alcalinisante.

Aussi, en résumé, pensez à bien boire sans tomber dans l’excès, en choisissant une eau qui respecte votre corps et son équilibre. Vous pourrez alors dire adieu à tous les désagréments de la déshydratation.


  Erwann Menthéour

  Spécialiste en nutrition et en préparation physique

  www.fitnext.com : site de coaching en ligne novateur

 

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

Plus d'Actualités Nutrition

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

37 commentaires

Questions & Réponses Nutrition

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité

          
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok