La soupe est de retour !

La soupe est de retour !

Avec l'arrivée du froid, notre alimentation à tendance à se déséquilibrer. Tous les diététiciens s'entendent pour reconnaître les immenses qualités nutritionnelles de la soupe. Cette dernière constitue un aliment à privilégier sur le plan alimentaire. En effet, la soupe contient beaucoup de micronutriments (vitamines, minéraux, fibres) tout en apportant très peu de calories et pas - ou très peu - de graisses (sauf si la recette comporte du fromage, de la viande ou de la crème fraîche). Le tout pour un volume consommé « conséquent », qui remplit bien l'estomac! Un bol de 300 ml de soupe apporte moins d'une centaine de calories, soit l'équivalent d'une cuillerée à soupe d'huile pour un volume nettement supérieur. D'une certaine manière, c'est l'aliment « diététique » par excellence puisqu'elle apporte satiété et plaisir, qu'elle fournit des micronutriments essentiels et qu'elle conduit à contenir la consommation de nourriture « solide » dans des proportions raisonnables. La soupe contribue donc positivement à l'équilibre nutritionnel.

Il faut aujourd'hui globalement augmenter notre consommation de fruits et légumes, de fibres, penser à avoir une hydratation suffisante (surtout quand on fait du sport), réduire la quantité globale de lipides dans notre alimentation... La soupe constitue un bon moyen de consommer des légumes et les substances anti-oxydantes et protectrices qu'ils contiennent. Il n'y a pas de grande différence sur le plan nutritionnel entre la soupe maison et les soupes achetées dans le commerce (en surgelé, en brique ou en sachet) car les fabricants de soupe sont autorisés à restaurer la quantité de vitamines et de minéraux initialement présents dans les légumes. Ce qui fait que parfois la soupe industrielle est plus riche en micronutriments que la soupe maison !

Quant au sel, qui joue un rôle d'exhausteur de goût dans les soupes toutes prêtes, les fabricants ont sensiblement diminué les doses. Il convient simplement de ne pas les re-saler, comme on le fait parfois avec la soupe faite maison. A ce propos, il vaut mieux toujours saler pendant la cuisson plutôt qu'après.

Les soupes industrielles, en briques et en bouteilles, offrent aujourd'hui un choix important de recettes, textures, packagings... La diversité des légumes permet de trouver toujours une soupe qui plaît. On a maintenant des préparations d'un très bon niveau gustatif. La soupe contribue à réguler les apports alimentaires de la journée et à éviter le grignotage. Elle « remplit » bien et réchauffe en hiver.

Qu'elle soit « maison » ou « prête à l'emploi », la soupe est un aliment qui permet de se faire plaisir et de contribuer à l'équilibre alimentaire. Après l'effort, elle contribue à renouveler le stock de vitamines, minéraux et micronutriments.

Crédit photo


Jean-Paul BlancJean-Paul Blanc
Diététicien Nutritionniste
Neuilly sur Seine
www.cabinet-de-nutrition-et-dietetique.eu

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

Plus d'Actualités Nutrition

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

93 commentaires

Questions & Réponses Nutrition

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité

          
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok