Comment bien choisir ses chaussures de running ?

Comment bien choisir ses chaussures de running ?

La période des marathons est de plus en plus proche ! 

Pour cela, on vous propose un article dédié au choix de vos chaussures de running, élément incontournable du coureur et du marathonien. 

Quand on court, il est important de se sentir bien dans ce que l’on porte. Les chaussures sont très importantes, il faut donc bien les choisir et tenir compte de certains critères avant l’achat.

Connaître son type de foulée 

Bien choisir ses chaussures c’est avant tout bien connaître ses pieds. La manière dont le pied touche le sol est propre à chaque coureur.

Chacun à sa propre foulée. Il est donc important de savoir quel type de foulée on effectue. Afin de savoir quelles chaussures sont adaptées à nos pieds, il suffit de prendre une ancienne paire, de la poser sur une surface plane et de regarder la semelle. La façon dont celle-ci est usée nous informe sur le type de foulée que l’on a.

On distingue trois catégories :

-       50 % des coureurs ont une foulée dite « universelle » : elle correspond à un déroulement du pied sur la partie centrale

-       40% des coureurs ont une foulée pronatrice : c’est un déroulement du pied vers l’intérieur.

-       10% des coureurs ont une foulée supinatrice : déroulement du pied vers l’extérieur

Quand la semelle est usée de l’intérieur, le coureur est pronateur. Si en revanche celle-ci est usée de l’extérieur il est supinateur. Enfin quand la semelle est usée dans tout son ensemble, il est alors universel.

Crédit photo : Running-Addict.fr 

Les marques proposent généralement des modèles adaptés à chaque type de pied. Chacun est libre de choisir la paire et la marque qui lui plait, le but étant aussi de se faire plaisir avec un modèle tendance.

Le poids, un critère à prendre en compte

Quand on pèse 50 kilos et 90 kilos, on ne choisit pas le même modèle de chaussures. A partir de 80 kilos, les coureurs doivent privilégier les chaussures avec amortis. Pour les coureurs un peu moins lourds, ils peuvent favoriser des chaussures plus légères en fonction de la surface, de la fréquence à laquelle il court …

Le terrain et le type de pratique

Idéalement, il faut aussi adapter ses chaussures au terrain (bitume, chemin, forêt…) et à son type de pratique (trail, marathon, semi, cross etc…).

Le fait de courir sur chemin demandera une chaussure avec moins d’amortis, car cela est moins traumatisant pour le corps que le bitume, qui nécessitera de meilleurs amortis. 

Il est également important de savoir si la course à pied est plus un moment de détente, pratiqué quelques fois par semaine, ou au contraire un dépassement physique, animé par la performance.

Enfin, la distance parcourue est aussi un élément à prendre en compte.

Un bon drop pour sécuriser le pied

Le drop, c’est la différence entre l’arrière de la chaussure et l’avant. Plus il y aura de drop, moins les muscles seront étirés. Le drop permet avant tout d’ajouter un amorti supplémentaire à celui du talon, composé uniquement du petit coussin graisseux qu’on a sous le pied.

Un coureur qui attaque avec le talon aura besoin d’un drop plus élevé pour l’aider à bien poser son talon. Un coureur plus médio ou avant du pied a moins de besoin d’amortis dans la chaussure puisque son pied aura un travail d’absorption. La hauteur de drop idéale, propre à chacun, permet justement de verrouiller le talon et de le protéger.

Chaussures running talon

La pointure 

Pour que la chaussure soit d’un confort optimal, la pointure est très importante. Lorsqu’on court, le pied avance pratiquement d’un centimètre vers la semelle intérieure. Quand on achète une nouvelle paire de chaussures, il faut donc s’assurer que les orteils ne cognent pas sur l’avant.

La difficulté dans la pointure réside dans le fait que d’une marque à l’autre, les tailles européennes sont très différentes.

Le mieux est de se baser sur la taille de son pied en centimètres, et ensuite de regarder la correspondance de la taille chez la marque en question. De nombreuses marques comme Salomon, Adidas, proposent désormais des guides de pointure en fonction de la taille de votre pied en cm. Parfois l’écart peut aller jusqu’à 1,5 pointure ! Il est donc important de bien adapter sa pointure.

Quand changer ses chaussures ?

Il est généralement conseillé de changer ses chaussures après 1 500 voire 2 000 kilomètres (en fonction de l’épaisseur de la semelle).

Pour certains coureurs réguliers (plus de 3 fois par semaine et au moins 1 fois 2 jours d’affilée) il peut être intéressant de jongler avec 2 paires également. En effet, les mousses des semelles ont besoin d’au moins 24h pour reprendre leurs formes et capacité maximum de travail.

Pour finir, n’hésitez pas à aller faire un bilan podologique en cabinet avant de vous précipiter en magasin, cela vous permettra d’avoir toutes les infos nécessaires Wink

Bonne course à tous et pensez à bien vous chausser surtout !

 

Sources : https://www.running-addict.fr/conseil-running/comment-choisir-une-chaussure-running/

https://www.decathlon.fr/c/htc/comment-choisir-des-chaussures-de-running/_/R-a-a70c7fc7-9ac3-4ded-833c-464071658cf8 

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

Plus d'Actualités Matériel

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

2 commentaires

Questions & Réponses Matériel

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité

       
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok