Test Sac Oxsitis Hydragon 7 Pulse Zèbre

Par Milkil
Le 04/08/2017
Test Sac Oxsitis Hydragon 7 Pulse Zèbre

J'ai eu la chance, il y a quelques temps, de recevoir le nouveau sac Hydragon 7 Pulse Zèbre de la marque Oxsitis. 

Certes, dans le monde du Trail, cette marque n'en est pas à son premier coup d'essai...

La marque Oxsitis

Petite présentation de la marque pour ceux qui n'en auraient jamais entendu parler, mais est-ce vraiment possible?

Oxsitis est une société française, d’origine auvergnate, spécialisée sur le marché de l’hydratation du sportif depuis 2008. 

Elle propose un éventail de produits et services complet : gamme de nutrition sportive, gamme de bagagerie technique d’hydratationcoaching nutritionnel personnalisé et préparation physique personnalisée. Oxsitis apporte ainsi une réponse globale aux besoins des sportifs de haut niveau mais aussi des sportifs amateurs en combinant valeur ajoutée, innovation et performance. Oxsitis accompagne ses clients dans leur passion et les soutient dans l’atteinte de leurs objectifs.

Les produits Oxsitis sont garantis haut de gamme et issus d’années de recherche et de développement afin d’obtenir des produits toujours à la pointe de la technologie, équipés des dernières innovations et permettant d’améliorer radicalement la pratique sportive. Leur slogan résume cette volonté : "Oxsitis, la marque française innovante qui vous aide à mieux pratiquer, à mieux vivre, à mieux vieillir et à mieux performer".

Certes, leur présentation est un peu commerciale, mais toutes les marques nous racontent souvent la même chose.

Rien ne vaut un test sur le terrain par un coureur du dimanche comme vous et moi.

Description du sac Hydragon 7 Pulse

Quelques données techniques et non des moindres :

  • Poids : 175g. Oui, vous avez bien lu, et pourtant le textile est ultra résistant et sèche vite, un plus par les temps orageux.
  • 2 flasks souples de 500 ml et possibilité d'intégrer une poche à eau d'un ou deux litres.
  • Une poche à fermeture éclair, étanche pour votre smartphone avec un emplacement pour sortir vos écouteurs.
  • 2 aimants porte dossard intégrer dans l'accroche ventrale, une accroche pectorale, et 2 accroches par velcro sur les hanches pour ajuster le maintien.
  • Des accroches bâtons et plusieurs poches de rangement intérieures.

On ne distingue pas trop les poches filet intérieures à velcro (la matière réfléchissante a renvoyé le flash wink ). La vidéo est plus explicite, mais en tout cas, grande capacité de rangement malgré sa petite taille.

Le test

Vous allez me dire, c'est bien beau tout cela : certes on peut ranger tout son petit bardas (matériel obligatoire sur trail de moyenne distance jusqu'à 80 km), mais dans l'effort, cela donne quoi ?

J'ai effectué le test du 25 juin au 16 juillet sur des sorties Trail de 25 à 80 km. En cumulé, j'ai utilisé le sac sur 580 km, 13500m D+ et 55h. C'est vrai que je suis davantage passionné par les longues distances et qu'un sac de 7 litres pourrait être un peu light, mais je suis resté objectif sur ce test durant un mois (je vous rassure tout de suite, je n'ai pas couru tous les jours).

Eh bien, j'en suis resté sur le c*l...  Ce sac est pratique, léger et d'une assez grande capacité pour se faire plaisir pendant plusieurs heures. Son système de réglage par velcro sur le côté assure un excellent maintien sans user vos tee-shirts.

Les aimants porte-dossard tiennent vraiment bien, peu importe les conditions météo. Pour rappel, j'ai été confronté à un orage pendant 5 km lors de ma dernière sortie de 80 km.

Pour les accroches bâtons, j'étais un peu plus sceptique. Sur les hanches, cela pourrait gêner un peu (mes bâtons n'étant pas de toute première génération). Il faut dire que l'on ne ressent aucune gêne lors du mouvement des bras, mais une légère douleur pourrait survenir sur les côtes après plus de 5 heures quand on manque un peu de gras cheeky

Vous me direz, ce sac est un hyper condensé de bonnes nouvelles, idéal pour faciliter votre vie...

Hélas, comme vous pouvez le constater sur la photo, je tire la langue (mais pas uniquement à cause de la chaleur). Les 2 poches zèbrées pour mettre les flasks, c'est bien mais qu'on se le dise, une pipette plus longue pour éviter de devoir se pencher tout en soulevant la poche pour aspirer le précieux contenant, cela n'aurait pas été un luxe.

En plus, pourquoi ne sont-elles pas toutes les deux à la même hauteur (question d'équilibre peut-être) ? Ou c'est moi qui dois être un peu bancal.

Concernant la poche étanche pour votre smartphone : oubliez-là, à moins d'avoir un modèle très mini, de même pour un iPhone ou autres lecteurs mp3.

Très bon maintien, mais le dos est mal, voire même plus ventilé.

Ah oui, avant que j'oublie... Pour la poche à eau, il faut juste penser à enlever la pipette pour passer le tuyau, sinon c'est galère. Vous allez vous énerver et perdre de l'influx nerveux.

Bilan du test

De façon globale, vraiment, du très bon matériel, je suis resté bluffé par ce que l'on pouvait mettre dedans... Pour reprendre un slogan, il est "petit, mais costaud ".

Je vous invite à le découvrir par vous-même... Pour le prix (eh oui, c'est le nerf de la guerre), à 135€, il est dans la moyenne des sacs d'hydratation. Vous pouvez retrouver le sac Hydragon Pulse 7 Zèbre sur le site d'Oxsitis.

Je me suis montré l'avocat du diable, en essayant de rentre ce test plus ludique et moins terre à terre et rébarbatif.

Points positifs :
Légèreté, maintien, capacité
Sac léger, maintien assuré, grande capacité de rangement, matériaux très résistants. Modèle homme et femme, plusieurs tailles disponibles.
Points négatifs :
Poche smartphone, ventilation
Poche étanche pour smartphone ou lecteur mp3 trop petite (2/5), système d'hydratation (3/5), ventilation (2/5)
Sac Hydragon Pulse 7 Zèbre
Testé du 25 juin au 16 juillet :
55h de course, 580 km courus, 13 500m D+
Caractéristiques :
Sac hydratation de 7L de volume de rangement. 175 g, emplacement pour une poche à eau (1L ou 2 L) et/ou deux poches capables de recevoir des flasks souples sur le devant du sac. En RIPSTOP ultralight et résistant, Mesh 3D séchage rapide.
Testé par Vincent
Ses objectifs
6 jours de France, 100 km de Millau, Hivernale des templiers, Trail des Gueules Noires, et quelques marathons. Futur objectif : la Route Atlantique Nord en Irlande de Malin Head à Cork, 2 500 km en un mois
Note Globale

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

J'aime Commenter

Plus d'Tests Matériels

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

3 commentaires

Questions & Réponses

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité

En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok