Un poème pour un livre

Un poème pour un livre

Il y a 2 ans, je m’entraînais pour une course et comme j’étais à la recherche de côtes, j’avais choisi deux périodes appropriées, l’Ascension et la Pentecôte… ( Ah Ah, quand on n’a plus que le verbe pour se défouler, voilà ce que ça donne !) et ma quête de la côte m’avait emmenée respectivement à Gavarnie puis à Cauterets pour ces 2 week-ends sportifs.

Beaucoup parlent d’épreuves « Off », c'est-à-dire des sorties organisées par soi-même ou entre amis. C’était dans notre cas une sortie de couple, sans dossard épinglé, avec le seul but de s’accoutumer à l’altitude, et à l’effort en altitude.

Lors de notre sortie rando-course à pied à Cauterets, en allant au lac d’Aratille, nous avions traversé des paysages magnifiques qui m’avaient bouleversée !

Aussi, quand Gilles Paquelier (aka Gilles de Nothram), un de mes lecteurs, multi-marathonien, et poète- écrivain glob’runner comme moi, me demande de lui fournir un petit texte pour qu’il figure dans son recueil de poésie à venir « Entre ciel et Bitume », j’accepte tout de suite.Je sais déjà de quoi je vais lui parler !

J’ai envie de lui faire partager, et donc à vous aussi, mon poème que les sentes des Pyrénées, et la splendeur de ces lieux escarpés m’ont inspiré :


Les rêves d’une fille des plaines


Il y a si peu, j’étais une coureuse de bitume
Mes foulées me portaient d’un marathon à l’autre
Mes foulées m’emportaient d’un horizon à l’autre
Puis l’an dernier, soudain, une idée a germé
Et si en traileuse, j’allais me transformer ?

Je me suis mise d’un coup à penser « dénivelé »
Une grosse envie de cailloux, de reliefs escarpés…
Pour faire mon premier trail, j’ai dû me houspiller !
Côtoyer les marmottes et les cimes enneigées
Le temps de deux week-ends dans mes chères Pyrénées
Le Cirque de Gavarnie est devenu mon ami,
D’ailleurs il a tout de suite pris, un goût de revenez-y !
Je ne savais pas que les névés, ça pouvait faire rêver

J’ai croisé des traileurs qui ne regardent qu’en l’air
Ils ont le cœur en pente, et la tête dans les sentes !
J’ai croisé des traileurs qui courent leur bonheur
Je me suis dit quelle chance, et moi… quelle ignorance !
J’ai décidé de combler mes lacunes de bitume
Et d’y incorporer des pentes autres que des dunes


Lors d’épisodes pentus, la course n’est pas la même
Mais le bonheur aigu est la rançon de la peine.

La montagne, ça nous gagne, ça c’est un truc connu
Moi la pente ça me tente, ça je ne l’aurais jamais cru !


Chantaki

Et puis, la suite vous la connaissez, j’ai couru en juin 2011 pour la 2ème année consécutive le Cross du Mont-Blanc (avec une entorse) et le livre de Gilles est paru en décembre 2011chez Edilivre, et je le remercie d’avoir fait figurer ma contribution à son recueil en forme de « borne poétique ».

Notez, qu’il a depuis publié un second recueil « Entre bitume et ciel » en 2012 dont je vous recommande vivement la lecture !

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

Plus d'Actualités Librairie

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

12 commentaires

Questions & Réponses

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité

       

S'inscrire à la newsletter

OK
Abonnez-vous !
Actus, conseils, entraînements, histoires de runners…
Chaque mois, nous vous envoyons le meilleur du running directement dans votre boîte mail !
Vous pouvez changer d'avis à tout moment en cliquant sur le lien de désinscription qui figure dans l'email que vous recevrez ou en nous contactant directement sur le site
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok