Victime d’abus sexuels, elle court un Ironman par jour pendant 34 jours pour les victimes de maltraitance

Victime d’abus sexuels, elle court un Ironman par jour pendant 34 jours pour les victimes de maltraitance

Après une jeunesse très difficile, Shangrila Rendon décide de se mettre au running pour guérir de ses traumatismes. Malgré de nombreuses difficultés et obstacles, elle n’a jamais abandonné, et a réussi à devenir une triathlète professionnelle détentrice d’un Guinness World Record. 

 

Pour montrer à toutes les victimes d’abus et de violences qu’on peut tous guérir de nos traumatismes, elle s’engage dans un nouveau défi pour la bonne cause. 

Une jeunesse difficile 

Née à Manille aux Philippines, Shangrila Rendon a vécu une enfance et une jeunesse particulièrement difficiles. Agressée sexuellement de ses 5 à 19 ans, elle garde le secret pendant des années jusqu’à perdre le sommeil et sombrer dans la dépression. Des agressions qui la poussent à développer des idées suicidaires et des troubles alimentaires. Elle souffre ainsi d’anorexie de ses 17 à 21 ans puis de boulimie de 22 à 27 ans.

“C'était trop pour moi de prendre le nombre d'hommes et la fréquence des abus qui se produisaient à l'époque. Je ne savais pas comment me battre et y réagir, sauf pour me taire et mettre fin à ma vie.”

A l’âge de 17 ans, elle émigre aux Etats-Unis. Une situation qui ne lui facilite pas la vie pour autant. N'ayant ni argent ni moyen de transport pour aller au travail, elle est obligée de marcher 1 heure par jour pendant 6 mois.

A 24 ans, elle subit une deuxième agression sexuelle dans sa voiture à Los Angeles, pour laquelle elle n’obtiendra jamais justice, malgré le fait que celle-ci ait été filmée par vidéo-surveillance. 

A la suite de cette dernière agression, elle sombre dans une grave dépression, devient alcoolique et développe un syndrome de stress post-traumatique (SSTP). Des traumatismes qu’elle mettra plus de 5 ans à surmonter, en grande partie grâce à la course à pied. 

Sa transformation grâce au running

C’est à la suite à sa dernière agression que Shangrila Rendon commence à courir. Principalement pour oublier, et pour se sentir mieux. A 25 ans, elle court son premier marathon grâce à un ami qui l’invite. 

“J'avais l'habitude de courir pour faire face à ma dépression et à mon SSPT. D'une certaine manière, courir m'a donné espoir, force, confiance et paix. Cela me faisait me sentir vivante.”

Elle court ensuite plusieurs marathons. Par peur de se blesser en courant, elle décide de se mettre au vélo et à la natation. Elle réalise son premier triathlon en 2009, puis en 2010, elle termine son premier Ironman. Elle monte encore d’un cran quelques années plus tard en participant à des ultra-triathlons. 

En 2015, elle devient la femme la plus rapide du monde à terminer cinq Ironman en cinq jours consécutifs (12 km de nage, 560 km de vélo et 84,4 km de course) et décroche ainsi un Guinness World Record. 

1 Ironman par jour pendant 34 jours pour la bonne cause 

Shangrila Rendon réalise régulièrement des défis au profit des autres. 

Récemment, elle s'est lancé dans un nouveau défi : courir 1 Ironman par jour pendant 34 jours ! Elle tentera ainsi de décrocher un deuxième Guinness World Record : être la première femme à courir 1 triathlon par jour pendant 34 jours. 

Un défi qu’elle réalisera, chez elle, à Long beach, aux Etats-Unis au profit des victimes de maltraitance et de SSPT. L’ensemble des profits seront reversés à plusieurs associations américaines pour la défense des femmes, des enfants maltraités, mais aussi pour les victimes de SSPT. 

En plus d'être une athlète professionnelle d'endurance, Shangrila Rendon est aussi auteure à succès, et entraîneur de triathlon ! Une belle revanche sur la vie !

"D'autres courent pour la réussite, pour moi c'est une question d'épanouissement. Je réalise mon rêve personnel : avoir un impact global positif. Agissons tous et contribuons à quelque chose d'important, pour accomplir quelque chose au-delà du moi."

 

Sources : https://www.shangrilarendon.com/beyondmyselfproject - https://www.ktvn.com/story/42369332/shangrila-rendon-a-woman-who-went-from-abuse-ptsd-addiction-to-guinness-world-record-holder-2015-is-cycling-across-america-on-behalf-of-abused-women  

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

Plus d'Actualités Run & Smile

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

8 commentaires

Questions & Réponses Run & Smile

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité

       

S'inscrire à la newsletter

OK
Abonnez-vous !
Actus, conseils, entraînements, histoires de runners…
Chaque mois, nous vous envoyons le meilleur du running directement dans votre boîte mail !
Vous pouvez changer d'avis à tout moment en cliquant sur le lien de désinscription qui figure dans l'email que vous recevrez ou en nous contactant directement sur le site
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok