Marathon de Nevers, 24 octobre 2020

Marathon de Nevers, 24 octobre 2020

Marathon de Nevers Magny-Cours – Samedi 24 octobre 2020

 

Lorsque je me suis inscrit en septembre dernier, j'avais choisi ce marathon à cause de la date, sans savoir qu'il allait devenir au fil des jours le dernier survivant de 2020 !

D'après ce que j'ai pu comprendre, les organisateurs ont réussi ce tour de force car le circuit est un lieu privé et fermé. Ils ont du également modifier le parcours, initialement prévu entre le circuit de F1 Nevers Magny-Cours et la ville de Nevers, la course se tiendra finalement uniquement sur la piste.

L’organisation, a fait le maximum pour respecter les consignes sanitaires. « Toutes les personnes qui entreront sur le circuit devront porter le masque, se désinfecter les mains et se soumettre à une prise de température. Il y aura un checking de chaque participant et ces derniers seront dispatchés afin de créer des bulles et d’éviter un maximum les contacts », commente Antoine De Wilde, le responsable de la course.

Au programme donc : une petite boucle de 2.496 km puis 9 tours de 4,411 km. Autre grand changement : l’horaire ! Au lieu de partir le dimanche matin à 8h, le coup d’envoi sera donné le samedi soir à 20h.

Le sentiment à l’annonce de ces mesures est mitigé. Il y a la satisfaction de savoir que l'épreuve pourra se faire et donc que toute la préparation qui a été faite depuis des semaines sera investie, mais il y a un peu de déception sur l'horaire, courir de nuit et sur le parcours en vase-clos. La donne est également changée au niveau du parcours car le circuit comporte 2 longues montées progressives avec un dénivelé total de 50 mètres environ, ce qui donne un dénivelé cumulé de près de 500 mètres.

Voici le parcours sur le circuit et profil du marathon :

Parcours-marathon-nevers-2020Denivele-marathon-nevers-2020

Le samedi matin, je me rends sur le circuit de Magny-Cours pour récupérer mon dossard. L'entrée est filtrée avec prise de température et bracelet qui doit être conservé jusqu'à la fin du marathon. J'en profite pour regarder les courses de voiture qui tournent sur le circuit.

Dossard-marathon-nevers-2020circuit-marathon-nevers-2020circuit-formule1-neverscircuit-formule1-nevers-marathon

Voilà quelques images pour faire plaisir aux fans de Formule 1 et de course de voitures parce que j'avoue que moi, ce n'est pas trop mon truc...

Je prends mon dossard dans le bâtiment qui domine l'arrivée et les stands. Le sac remis à chaque participant contient plein de cadeaux : tee-shirt du marathon, chaussettes de running, assiette en faïence de Nevers, 1 bouteille de Sancerre.

Panoplie-runner-marathon-nevers-2020

Pour la bouteille de Sancerre, je suis désolé j'ai pas pu faire la photo, je l'ai déjà bue ! Il était très bon ! A la santé des marathoniens !

Après une petite sieste l'après-midi, à 18h, je prends un bus navette qui me conduit de Nevers au circuit. Le trajet est sympa, je discute avec d'autres coureurs venus de loin ou de la région pour cet ultime marathon...

Il y a encore des courses de voitures et tout le monde doit attendre, avec le masque, dans la zone au centre du circuit. Je cours un petit moment pour bien m'échauffer car la température est assez froide et surtout il y a un vent glacial qui s'engouffre par endroit.

runner-geaime-marathon-nevers-2020

C'est seulement à 19h45 que les courses prennent fin et que nous pouvons accéder aux sas de départ. L'ambiance est sympa, aux pieds des tribunes. Les coureurs se répartissent dans les sas en fonction de leur temps estimé.

Je me place dans celui de 3h30. Il y a près de 1500 coureurs avec le marathon duo et l'ekiden, mais il y a de l'espace et j'ai la sensation qu'il y a peu de monde.

meneurs-allure-marathon-nervers2020

Les meneurs d'allure

départ-marathon-nevers2020

Le départ est finalement donné vers 20h15, au coup de pistolet traditionnel. Pour ce premier petit tour, je me cale derrière le meneur d'allure 3h30. Chacun cherche sa place mais il y a une bonne ambiance et pas de bousculade.

arrivee-marathon-nevers2020

Après un tour, je constate que le meneur accélère l'allure trop rapidement pour moi, je décide de rester en retrait et de faire en fonction de mes sensations. Je tourne à une allure variant de 4mn45 à 5mn10 au kilo en fonction du profil.

Parlons du profil d'un tour justement : dès le début du tour, c'est une montée progressive jusqu'au virage en épingle, ensuite, une descente puis une partie plate au virage intérieur, encore une longue montée progressive jusqu'au second virage serré, puis une descente et du plat vers la ligne. A noter que le vent glacial s'engouffre dans le circuit et nous le prenons de face dans chaque montée.

Une immense table de ravitaillement est installée juste après le passage sur la ligne. Elle est superbement bien approvisionnée avec toutes sortes de boissons (eaux, énergétiques, coca), fruits secs, bananes, barres de céréales etc...

marathon-nevers-2020

Les tours s'enchainent assez rapidement jusqu'au 5ème, 20ème kilomètre que je passe en 1h42mn. Je me sens très bien au niveau physique mais j'ai l'impression que le froid m'a complètement bloqué la digestion. Je m'hydrate régulièrement mais je ne peux rien avaler d'autre.

Au niveau des repères de course, la sensation est étrange, j'ai du mal à évaluer ma vitesse. En effet, j'ai rapidement rattrapé les derniers coureurs mais je me suis également fait doublé par les premiers. Tout semble mélangé et je ne sais plus très bien qui est qui : est-ce un concurrent qui est dans le même tour que moi, qui a un tour de moins, un tour de plus, un participant ekiden ou duo ?

En plus la nuit, à part les tribunes d'arrivée, il n'y a aucun repère visuel dans le paysage pour penser à autre chose. Les tours continuent à s'enchaîner, je discute (enfin juste quelques mots avec plusieurs personnes pour faire passer le temps).

Au 7ème tour, mon estomac est toujours bloqué, je décide de faire quelque chose. Je m'arrête au ravitaillement et je prends une bouteille d'eau pétillante. Je la bois en marchant pendant quelques dizaines de mètres, puis j'essaye de manger une pâte de fruit pour me donner un peu d'énergie. Je reprends ma course en me sentant un peu mieux petit à petit mais quelque chose s'est un peu cassé dans ma motivation pour faire un chrono. C'est le dernier marathon de l'année et peut-être la dernière compétition avant un bon moment... Je décide de profiter et de prendre du plaisir à le courir malgré les conditions que je n'apprécie pas.

Alors, effectivement, les derniers tours seront faits à une allure plus raisonnable mais je retrouve du plaisir à courir, je me concentre sur ma foulée, sur toutes les sensations qui font que j'aime courir. J'accélère pour le dernier tour dans lequel je vois énormément de personnes en train de marcher. J'accélère et je savoure cette dernière ligne droite sous les projecteurs en entendant les cris du public courageux dans les tribunes. Je franchis la ligne en 3h50mn et quelques secondes. Je suis vraiment content lorsqu'on me passe la médaille autour du cou. La médaille est très belle, rouge et en forme de volant de Formule 1.

Puis je titube, plus que je ne marche vers la table pour prendre un sac de ravito. Mon estomac s'est enfin débloqué, j'ai faim et je dévore le paquet de chips !

Pour retourner à la consigne chercher mes affaires, je suis transis de froid et ce n'est que dans le bus chauffé qui me ramène à Nevers que je commence à me réchauffer et me sentir bien.

C'était mon 10ème marathon, certes, ce n'est pas le meilleur chrono mais compte-tenu des conditions, mais je suis satisfait de ma course. Je ne ressens pas de grosses douleurs ou trop de fatigue, juste les jambes raides mais tout est normal ! Pour redescendre du bus, nous sommes quelques uns à plaisanter sur nos démarches de zombies !

Pour être complet, le vainqueur homme se nomme Abdelilah El Maimouni, il termine en 2h18mn. Le second a un temps de 2h27mn. La plus rapide chez les femmes est Camille Chaigneau qui boucle ce marathon en 2h37mn.

Vainqueur-homme-marathon-nevers-2020Vainqueure-Femme-marathon-nevers-2020

En ce qui me concerne, je suis 252 ème sur 690 participants et 11 ème dans ma catégorie Master4. Le premier de cette catégorie a couru en 3h11m.

Une douche bien chaude et un bon lit, c'est tout ce dont je rêve après cette épreuve. 

J'espère vous avoir permis de ressentir l'ambiance particulière de ce marathon de l'ère Covid19 Laughing 

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

Plus d'Actualités

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

14 commentaires

Questions & Réponses

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité

Abonnez-vous !
Actus, conseils, entraînements, histoires de runners…
Chaque mois, nous vous envoyons le meilleur du running directement dans votre boîte mail !
Vous pouvez changer d'avis à tout moment en cliquant sur le lien de désinscription qui figure dans l'email que vous recevrez ou en nous contactant directement sur le site
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok