7 astuces pour garder la motivation sans compétition

7 astuces pour garder la motivation sans compétition

Running, trails, marathons … Nombreux sont les évènements qui ont été annulés cette année.

Après un petit espoir d'en voir certains reportés voire maintenus, plus on avance, plus on doit se rendre à l’évidence que 2020 sera une année sans compétition ou très peu. 

Presque plus aucune compétition en vue. Plus d'objectif… Beaucoup de runners ont vu s’envoler la raison pour laquelle ils couraient actuellement.

Face à ces incertitudes, beaucoup de ceux qui s’entraînent de façon régulière et structurée ont vu leur motivation en prendre un sacré coup. Se préparer pour quoi ? Pour quand ? 

Sans compétition en ligne de mire, comment garder l’envie de se surpasser à l’entraînement, sans carotte et sans vision sur la planification de la saison ? On vous donne ces quelques astuces pour tâcher de garder la motivation et progresser pendant cette période ! 

1. Faire le deuil de ses objectifs et relativiser les annulations

"Ce ne sont pas les objectifs qui font avancer, mais bien les rêves", affirme d’entrée le psychologue du sport Jef Brouwers, tempérant l’importance sur la motivation des compétitions fixées à court terme. D’où l’importance de faire le deuil au plus vite de ses objectifs pour se tourner vers d’autres sources de motivation, à plus long terme. Dans tous les cas mieux vaut se préparer à des annulations, une bonne surprise valant toujours mieux qu’une mauvaise.

Les annulations ne doivent pas (trop) vous démotiver. Il faut relativiser : on est pas blessé, on est pas malade … On peut toujours progresser et s’entraîner ! Même sans objectif proche, cette saison sera justement l’occasion pour se concentrer sur ses faiblesses et avoir le temps de travailler sur celles-ci pour progresser et être encore plus performant sur la prochaine course. De plus, cette période est aussi l’occasion de développer votre mental, votre capacité de résilience et votre détermination ! Des atouts primordiaux en running ! 

“Tout le travail effectué maintenant paiera sûrement plus tard, quand les compétitions reprendront. Et puis, si je pratique le trail tous les jours, ce n'est pas seulement pour les compétitions, c'est parce que j'aime courir, être dehors.” explique Mathieu Delpech, athlète de la team Asics 

2. Se concentrer sur le plaisir de courir ! 

Si vous êtes un runner, c’est avant tout que vous prenez du plaisir à courir et à parcourir les chemins. Après cette rude période de confinement, profitez des mois d’été pour apprécier la liberté de parcourir les chemins. Sans contrainte, libéré de la pression du devoir de préparation des courses, la pratique peut aussi être plus libre, moins contraignante et encore plus fun ! 

Il est primordial de prendre du plaisir à s’entraîner. Oui, les compétitions sont l’achèvement d’un travail acharné, mais c’est aussi l’occasion de se replonger dans le pourquoi du comment, dans les valeurs et le plaisir que nous apporte la course à pied : plaisir, découverte, dépassement de soi, partage … 

3. Déterminez vos forces et vos faiblesses 

C’est le moment de faire un point sur vos capacités actuelles et d’avoir enfin le temps de travailler sur vos point faibles. En fonction de votre état actuel, de vos objectifs et compétitions à venir, travaillez les points qui sont fondamentaux pour votre réussite.

Sans compétition, vous avez encore plus de temps de vous préparer sereinement, sans stress, sans aller trop vite ... Se construire un été riche en kilomètres, riches en dénivelés mais sans accumulation trop rapide, sans excès ni risque de blessure. 

Se ménager, construire de bonnes bases, pour mieux revenir et apprécier encore plus les sensations lors des prochaines courses ! 

Cela peut aussi être l’occasion de travailler sur des aspects que vous ne privilégiez pas avant afin d’en tester les impacts sur vous et votre performance. Vous pouvez vous focaliser sur l’alimentation, la prévention des blessures, ou encore sur la PPG souvent délaissées. 

4. Se donner des objectifs à court terme 

En l’absence de compétitions, retrouver la motivation passe aussi par se fixer des objectifs personnels à court terme, que personne, ni même le virus ne pourra annuler !

Fixez-vous des petits objectifs à court terme que vous ne privilégiez pas forcément d’habitude, et qui vous rendent fier de vous. Cela peut aller de séances difficiles à réaliser, un objectif de kilomètres à la semaine, une séance de renforcement musculaire, la découverte d’un nouveau sentier… En vous focaliser sur des petits objectifs, vous réaliserez ce que vous avez déjà accompli, et cela vous permettra d’atteindre peu à peu votre gros objectifs en restant motivé ! 

5. Se créer de nouveaux challenges seul ou entre amis 

Ce n’est pas parce qu’il n’y a plus de compétition, qu’il n’y a plus de challenge ! La preuve avec les athlètes actuels qui se lancent dans de nouveaux défis, compétition ou non.

Nous avons encore la chance d’être libres de nos mouvements, pourquoi ne pas en profiter pour se lancer de nouveaux défis ? Cela peut être une bonne occasion pour retrouver vos potes runners et se lancer dans des défis communs le temps d’un week-end par exemple. Une traversée dont vous rêviez ? Un sentier trail que vous voudriez essayer ? Une itinérance sur l’un de nos magnifiques GR ? Un défi insolite ? Les possibilités sont nombreuses. 

De plus, comme pour un objectif de course ou de compétition, ce genre de défi vous demandera probablement une préparation spécifique, et il vous faudra également vous organiser pour la logistique. Bref, de quoi vous occuper et vous garder motivé. 

De la même manière, mettre place des entraînements conjoints peut être une très bonne solution afin de se challenger et booster la motivation. Faire des joggings ou même des séances d’intensité à plusieurs peut être permettre de se challenger de manière ludique. 

6. Varier les séances d’entraînement & les disciplines 

Cette période sans compétition peut aussi être mise à profit pour explorer des efforts que vous ne connaissez pas où vous êtes peut-être moins performants mais qui vous apporteront de nouvelles sensations.

Testez vous sur de nouvelles distances, ou sur des types d’entraînements que vous ne pratiquez pas ou que vous avez laissé de côté. Pourquoi ne pas tenter le fartlek, vous mettre sérieusement au fractionné sur piste, reprendre le travail de vitesse ? 

Avec moins de contraintes d’entraînement, vous pouvez également essayer ainsi de nouvelles disciplines : vélo, randonnées itinérante, natation, yogae, crossfit … Voyez cette période sans objectifs comme une opportunité de vous “réinventer” sportivement en découvrant de nouvelles sensations et en explorant d’autres méthodes. 

7. Varier les terrains 

Pour éviter la monotonie et se faire plaisir, rien de mieux que de découvrir de nouveaux espaces. Massifs, plages, forêts, sentiers, parcs, tentez d’explorer des endroits que vous en connaissez pas. Et même si vous n’êtes pas proche de la nature, lancez-vous sur de nouveaux parcours urbains, changez de la routine habituelle, au risque de vous perdre Tongue Out

 

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

Plus d'Actualités Entrainement

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

6 commentaires

Questions & Réponses Entrainement

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité

       

S'inscrire à la newsletter

OK
Abonnez-vous !
Actus, conseils, entraînements, histoires de runners…
Chaque mois, nous vous envoyons le meilleur du running directement dans votre boîte mail !
Vous pouvez changer d'avis à tout moment en cliquant sur le lien de désinscription qui figure dans l'email que vous recevrez ou en nous contactant directement sur le site
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok