Sortie longue en solo sur le Stevenson

Sortie longue en solo sur le Stevenson

Nouvelle sortie longue en solo sur le Stevenson 

 

Une fois n'est pas coutume, je repars sur les sentiers de Lozère, aucun orage d'annoncé, les voyants sont aux verts.

Ayant pris un peu de retard au départ, je ne pouvais pas partir 2 jours sans arroser le jardin.

Objectif simple : Rallier Alès en moins de 48 heures.

Sortie longue - Stevenson - Milkil

Sortie longue - Stevenson - ruisseau - Milkil

Il commence déjà à faire bien chaud en ce début de matinée, et un petit arrêt pour rafraîchir les pneumatiques au bord de ce cour d'eau semble approprié. Mais bon, ce n'est pas le moment de s'éterniser non plus.

Je repars direction Chasseras où une pause ravitaillement à l'Hôtel des Sources sera des plus appréciées.

Sortie longue - Stevenson - hotel des sources - Milkil

Sortie longue - Stevenson - pause - Milkil

Bon, seulement à peine 40 km de parcourus, et il m'en reste encore 140, et les heures défilent. Je me motive et repars sous la chaleur, l'échauffement est terminé et les choses sérieuses vont commencer.

Sortie longue - Stevenson - nuit - Milkil

Heureusement, la nuit aura apporté un peu de fraîcheur et de réconfort. Malgré ma cheville qui a vrillé dans la descente sur le Bleymard juste avant ma micro sieste aux Sources du Lot.

Sortie longue - Stevenson - eglise - Milkil

Arrêt à la boulangerie du Bleymard, faut refaire le plein de calories pour la journée... Et en repartant, je reçois la bénédiction du curé (pour quelqu'un qui est désormais bouddhiste ???).

Sortie longue - Stevenson - point de vue - Milkil

Sortie longue - Stevenson - Milkil

J'arrive au point culminant du parcours, et à cette heure matinale, le sommet du Finiels semble désertique, j'aperçois quelques tentes éparses de randonneurs s'étant posés là, la veille, épuisés par leur journée.

La descente est assez rapide et technique vers le pont de Mauvers, mais tout simple bien roulé désormais, et je devrais arrivé dans mes temps fixés, juste de quoi apprécié un bon déjeuner.

Sortie longue - Stevenson - dejeuner - Milkil

Sortie longue - Stevenson - pause dejeuner - Milkil

Après cette pause d'une heure, il est plus que temps de se remettre en route, je regrette juste de ne pas avoir pris de café à ce moment là.

Sortie longue - Stevenson

J'ai refait le plein d'eau mais avec cette chaleur, ma réserve de 2 litres s'évapore à une vitesse.

Sortie longue - Stevenson - paysage

Je rencontre quelques randonneurs en sens inverse sur ce plateau désertique, qui pourrait à tout moment voir l'apparition de cowboys et d'indiens...

Je crois que je suis au bord de l'insolation, ma réalité et la fiction commence de se mélanger, et ce n'est pas les vautours planant au dessus de ma tête qui me laissent envisager le contraire.

Sortie longue - Stevenson - coucher de soleil

Sortie longue - Stevenson - coucher de soleil bis

La chaleur diminue enfin et je suis d'attaque si l'on peut dire pour attaquer la nuit...

Sortie longue - Stevenson - nuit

Malheureusement, la photo ne rend pas vraiment compte des effondrements de route dûs aux orages cévenols du mois dernier.

Sortie longue - Stevenson - col des Laupies

Sortie longue - Stevenson - col des Laupies

Un petit point sur la carte au sommet du col, et comme j'ai repris un peu d'avance.

Je décide alors de changer d'itinéraire et de découvrir une autre voie qui, à mon avis, est bien plus plaisante que la vallée française, encaissée et étouffante.

Je prends alors une partie du Tour du pays Cévénol qui longe la ligne de crête, je suis sur une monotrace tout simplement magnifique, offrant un panorama à couper le souffle.

Sortie longue - Stevenson - vue

Je suis seul sur ce sentier qui semble oublié des hommes vu la couleur des repères.

Dans la descente finale sur Alès, je trouve niché dans un petit village, Saint Martin de Boubaux... Un havre de paix, cette petite auberge avec sa terrasse offrant une vue panoramique sur la vallée du Gleizon.

Sortie longue - Stevenson - auberge

Mission accomplie : 188 km - 6 245m D+ pour 7 024m D+ - 131 m au plus bas , 1 697 m au plus haut.

Je boucle mon périple en 42 heures dont 3 heures de pause.

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

Plus d'Actualités

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

5 commentaires

Questions & Réponses

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité

       

S'inscrire à la newsletter

OK
Abonnez-vous !
Actus, conseils, entraînements, histoires de runners…
Chaque mois, nous vous envoyons le meilleur du running directement dans votre boîte mail !
Vous pouvez changer d'avis à tout moment en cliquant sur le lien de désinscription qui figure dans l'email que vous recevrez ou en nous contactant directement sur le site
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok