Chaleur et course à pied : comment concilier les deux ?

Chaleur et course à pied : comment concilier les deux ?

L’été est de retour, le soleil brille, le ciel est bleu et les températures avoisinent parfois les 25-30 degrés à l’ombre…

On ne vous demande pas de laisser vos baskets au placard tout l’été, ô grand jamais ! Mais courir pas forte chaleur n’est pas sans risque. Il s’agit ainsi seulement d’en avoir conscience et de prendre certaines précautions. Et si vous êtes novice dans la pratique de la course à pied, soyez d’autant plus vigilant !

Les règles à suivre   

  • Préférez courir tôt le matin ou tard le soir, et évitez la tranche horaire 11h et 16h ;
  • Portez des vêtements techniques légers, pas trop serrés et « respirants », pour faciliter l’évaporation de la chaleur ;
  • Cherchez les endroits ombragés, comme les forêts par exemple ;
  • Munissez-vous d’une casquette et de crème solaire ;
  • Prenez de quoi vous hydrater ;
  • Hydratez-vous !

L'hydratation 

Vous l’aurez compris, bien s’hydrater avant, pendant et après l’effort est fon-da-men-tal pour éviter tout risque de déshydratation. Ce qui pourrait entraîner des crampes, des maux de tête, des nausées, de la fatigue ou des étourdissements, et avoir un impact direct sur votre performance à l’entrainement et surtout sur votre santé !

Pour rester hydraté tout au long de l’effort, vous pouvez opter pour, non pas seulement de l’eau, mais de l’eau de coco ou toutes autre boisson isotonique, comprenant des glucides (nutriment essentiel à l’effort) et du sel (pour compenser la sudation). Ce type de boisson permet une hydratation très efficace car elle dispose d’une densité proche du plasma sanguin, ce qui permet de rendre on absorption optimale. En effet, boire trop d'eau peut également être problématique, d'où l'intérêt de ces boissons adaptées à l'effort. 

Souvenez-vous, nous avions fait un article sur le sujet il y a peu. 

Et une fois la course terminée ? 

Après l’effort, même si vous êtes en nage, il n’est pas conseillé de se précipiter sous une douche froide. En effet, cette dernière va empêcher votre corps d’éliminer les toxines produites par les muscles pendant l’entrainement, ce qui aura tendance à favoriser l’apparition de courbatures. L’idéal est que vous attendiez au moins une vingtaine de minutes avant de prendre une douche, de manière à ce que le corps ait le temps de redescendre en température.

Profitez d’ailleurs de ce temps là pour vous étirer ! ????

Il est également nécessaire de comprendre que chacun est différent. Certaines personnes supportent mieux la chaleur que d’autres, et sont ainsi plus aptes à pratiquer la course à pied par forte chaleur. En effet, tous les risques peuvent être évités si vous restez à l’écoute de votre corps et prenez les précautions adéquates. Ne vous imposez pas un effort disproportionné.

A retenir : buvez avant d'avoir soif ! 

 

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

Plus d'Actualités Santé

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

9 commentaires

Questions & Réponses Santé

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité

       

S'inscrire à la newsletter

OK
Abonnez-vous !
Actus, conseils, entraînements, histoires de runners…
Chaque mois, nous vous envoyons le meilleur du running directement dans votre boîte mail !
Vous pouvez changer d'avis à tout moment en cliquant sur le lien de désinscription qui figure dans l'email que vous recevrez ou en nous contactant directement sur le site
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok