J'ai profité des températures douces et du week end...

J'ai profité des températures douces et du week end...

Je profite de la météo pour repartir sur le sentiers ardéchois

Profitant de la clémence de la météo pour repartir sur les sentiers ardéchois... mais cette fois-ci, je peux prévoir un peu plus long puisque je pars seul.

Je n'ai pas vraiment prévu d'arrêt en route, on verra en fonction de la forme et de l'état du terrain.

Je pars donc le samedi après le boulot, pour une sortie empruntant le sentier du Tour de la Montagne Ardéchoise, le GR4, le GR7 essentiellement.

L'objectif principal est dans un premier temps de rejoindre les sources de la Loire au Mont Gerbier de jonc.

Les jambes répondent correctement, mais plus j'avance sur le parcours et plus les sentiers sont détrempés, la terre colle aux chaussures quand je ne m'enfonce pas, au risque de perdre les baskets par effet ventouse.

Les chemins sont souvent marqués d'obstacles, ce qui ralentit encore l'allure. Une pluie fine tombe de temps en temps mais la température reste autour de 6 - 8°... On nous avait pourtant annoncé du soleil.

Certains chemins se transforment même en petits ruisseaux, mais rien ne m'arrête... Je continue sur ma lancée.

Un moment d'hésitation sur le parcours et je me retrouve à tourner en rond sur 3 km. Décidant de repartir jusqu'à l'embranchement où je me suis trompé, mais entre temps, un arbre aura décidé de se coucher en travers du chemin.

J'ai eu une nouvelle fois de la chance, j'aurais très bien pu me retrouver dessous.

Je regarde rapidement la carte et décide alors de m'aventurer tout azimut, cela m'épargnera quelques kms mais la progression sera des plus longues au travers de ces narces. (La narce est un endroit dangereux où le passant imprudent risque de s’engloutir dans la boue).

Arrivé au Lac d'Issarlès, la météo change comme bien souvent. Le vent se lève et l'humidité ambiante rafraîchit le ressenti, mais il fait encore jour pendant quelques heures, donc on peut continuer.

Alors que je commence mon ascension vers le Béage, je tombe sur un chévrier promenant son troupeau. Je l'aborde avec courtoisie et lui demande si la traite avait déjà été faite. J'ai eu de la chance car suite à cet échange, j'eu le droit à un bon verre de lait bien tiède tout droit sorti du pis.

Je poursuis mon chemin après cette petite pause, mais le vent souffle de plus en plus...puis à 200 m du Suc de Cherchemuse. Je prends la décision de m'arrêter pour la nuit.

On nous apprend à ne jamais bivouaquer en hauteur, mais je connais l'endroit, et je sais qu'après il n'y a plus de bois, et que je serais alors à la merci du vent.

Ces premiers 50 kms auront entamé mon énergie, il n'y avait pas grandes difficultés si ce n'est la boue, et le vent ensuite. J'arrive dans les parties les plus pentues. Je suis à 15 petits kms  du Gerbier de jonc.

Trouvant cet aplomb, je décide de monter mon bivouac ici, je ramasse des branches de sapins puis du genet afin de calfeutrer la prise au vent.

Au moins, sous la roche, je serais à l'abri, si des branches viennent à tomber ou s'il se met à pleuvoir ou neiger.

Mais dans ma hâte, j'ai oublié mon briquet dans mon autre sac, donc pas de feu pour se réchauffer (note à moi même, prévoir de mettre un briquet dans chacun de mes sacs de rando.)

La nuit commence à tomber, il est grand temps de se blottir dans son duvet à l'abri du vent. La suite au réveil ...

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

Plus d'Actualités

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

5 commentaires

Questions & Réponses

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité

       
Abonnez-vous !
Actus, conseils, entraînements, histoires de runners…
Chaque mois, nous vous envoyons le meilleur du running directement dans votre boîte mail !
Vous pouvez changer d'avis à tout moment en cliquant sur le lien de désinscription qui figure dans l'email que vous recevrez ou en nous contactant directement sur le site
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok