Retour sur la mythique Diagonale des Fous

Retour sur la mythique Diagonale des Fous

Les premiers coureurs de la Diagonale des fous ont franchi la ligne d'arrivée ! Retour sur une course tout aussi mythique qu’éprouvante 

La Diagonale des fous : une course hors-normes

La Diagonales des fous, fait partie des 4 courses du Grand Raid de La Réunion. Cette course plus que mythique chez les traileurs et ultra-traileurs, est l’une des épreuves les plus techniques et difficiles de celles proposées par le Grand Raid.

Les 166 km et 9611 m D+ à parcourir, avec des passages près des volcans et avec des températures très variables, mettent généralement les coureurs à rude épreuve.  

La 17ème édition de la course était lancée ce jeudi 17 octobre à 20 heures heure française (22 heures sur l’île de La Réunion). Au total, presque 3 000 coureurs étaient sur la ligne de départ. 

Des coureurs égarés suite à des erreurs de balisage

Cette année, fait exceptionnel, de nombreux coureurs ont emprunté le mauvais itinéraire. Pendant la nuit (vers 1h du matin), plusieurs traileurs ont été signalés sur des tracés qui ne font pas partie de l’itinéraire. 

Alors qu’ils devaient normalement prendre à gauche 3km avant le poste de pointage de Notre-Dame de la Paix (25 km sur les 166 km), divers coureurs ont poursuivi sur la droite, se dirigeant ainsi vers la Plaine-des-Sables, et empruntant le tracé du Zembrocal Trail. Tous les postes étant déjà fermés sur cet itinéraire, personne n'a pu les avertir. 

Parmi eux, plusieurs favoris, dont notamment Benoit Girondel, vainqueur en titre des éditions 2017 et 2018. Très attendu sur cette course, le traileur a été forcé d’abandonner à cause de vives douleurs à la hanche droite

Grosse déception pour le français qui s’annonce « anéanti » par son échec

D’après Robert Chicaud, le président du Grand Raid, ce problème pourrait être dû à un acte de malveillance. Les rubalises installées sur le parcours pour aiguiller les coureurs ayant été retrouvées à terre.

Les premiers résultats

Cette année, c’est Grégoire Curmer qui franchit la ligne d’arrivée en première position, avec un beau chrono de 23h33'45" pour une vitesse moyenne de 7,33 km/h. Il succède à François D'haene et Benoit Girondel, vainqueurs de l'édition 2018 (23h18'). 

A son arrivée le traileur âgé de 28 ans, déclare au micro de France TV Sports"s'être battu contre lui-même" pour accrocher cette victoire, qui selon lui, est "la plus grande de sa carrrière". Il ajoute "j'ai fait beaucoup de sacrifices, c'est bien, les efforts paient". Un bel exploit !!

Ludovic Pommeret et Nicolas Rivière ont complété le podium, arrivés main dans la main en deuxième position, en 24h26'.  Tandis que le Béarnais Maxime Cazajous réussi à arracher la 4ème place en 24h52'. 

Chez les femmes, c'est Sabrina Stanley qui s'impose en 30 heures et 49 minutes. L'américaine est arrivée ce samedi matin aux alentours de 5 heures.

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

Plus d'Actualités Courses

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

7 commentaires

Questions & Réponses Courses

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité
    
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok