Il bat le record de Kilian Jornet au Denali

Il bat le record de Kilian Jornet au Denali

L’alpiniste Suisse-Equatorien Karl Egloff pulvérise le record de Kilian Jornet au Denali de plus de 2 heures. 

Une performance énorme

Situé en Alaska, le sommet le plus haut d’Amérique du Nord culmine à 6190 mètres. Ce nouveau défi que s’est fixé Karl Egloff est incroyablement difficile. Pour battre ce record du monde, il a dû emprunter le sentier « West Buttress » qui fait 26,55 km. La principale difficulté de cette voie est son dénivelé positif, égal à 4 060 mètres.

Grâce à son expérience de la haute montagne, il réalise l’ascension en seulement 7h40 alors que Kilian Jornet l’a réalisé en 9h45 en 2014. L'exploit ne s'arrête toujours pas là puisque la descente était aussi au programme. Karl est descendu en 4h05, pour finir avec un temps total (aller-retour) de 11h45. Une performance incroyable qui lui permet de reprendre ce record au Catalan qui avait mis 2h à réaliser la descente mais en ski…

Une ascension difficile

Pour se rendre véritablement compte de l’exploit que vient de réaliser Karl Egloff, il faut se dire qu’un alpiniste "lambda" met entre 2 et 4 semaines à atteindre le sommet, en comptant les jours d’acclimatation.

C’est aussi l'une des ascensions les plus difficiles au monde car les températures ne dépassent jamais les -15°C et peuvent descendre jusqu'à -60°C. Le Denali connait un énorme taux d’échec puisque 50% des alpinistes qui tentent de le gravir n'arrivent pas au sommet. 

Un record de plus pour le projet « Seven Summit »

L’alpiniste Equatorien n’en est pas à son coup d’essai puisqu’il tente de réaliser un projet incroyable : battre le record d’ascension et de descente des 7 plus hauts sommets continentaux.

Le Denali devient donc son 4e record puisqu’il a déjà inscrit à 3 reprises son nom aux tablettes des records du monde :

  • Le Kilimandjaro (5895 m) en 2014 avec un temps de 6 h 42 min 
  • L’Aconcagua (6960 m) en 2015 avec un temps de 11 h 52 min
  • Mont Elbrouz (5642 m) en 2017 avec un temps de 4 h 20 min

Il manque seulement 3 sommets à Karl Egloff pour venir à bout de son projet « Seven Summit » : le Vinson Massif (4892 m) en Antarctique, le Mont Wilhelm en Papouasie Nouvelle Guinée (4509 m) et enfin L’Everest (8848 m) qui risque d’être le plus difficile.

 

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

Plus d'Actualités Courses

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

10 commentaires

Questions & Réponses Courses

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité

          
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok