Retour sur mon 4ème opus Parisien

Retour sur mon 4ème opus Parisien

Bon, l'année dernière, j'avais dit plus jamais...

Mais avec le concours de JBL et de Thibault Running Club, me voilà de retour dans la capitale pour un défilé de 42,195 km.

Sans préparation, c'est la fleur au fusil que je retrouverais Sk Run et son épouse qui retireront mon dossard et m'hébergeront pour la nuit de samedi.

Contrairement à l'an passé où j'avais campé dans ma voiture dans le bois de Boulogne, je dois dire que passé la quarantaine, avoir un vrai lit de temps en temps, c'est pas si mal.

Après une journée de taf bien remplie, direction Saint-Etienne pour prendre le TGV et arrivé vers 21h sur Paris.

Je retrouve Séb vers 22h qui a déjà commencé sa nuit, quant à moi, je trouverais le sommeil vers minuit.

Photos d'archive avec les amis CLM, une belle brochette ici, car plus de 1000 Marathons à eux 3.

Cette année, malheureusement, je n'arriverais pas à retrouver les amis, snif snif

Parti dans une hypthétique reconquête de Sub 4h, mais bon sans préparation spécifique, faudra des conditions météo et un mental au top???

Parti dans le sas 3h30 avec Séb, je sais bien que je n'ai plus l'allure pour un tel rythme mais au moins, on ne restera pas debout pendant 2h à attendre le départ.

Après seulement 2 km, on rencontre déjà les premiers randonneurs (c'est bien beau de vouloir faire de Paris, le plus grand Marathon du monde en termes de participants, mais encore faudrait-il que ce soit des coureurs ou des marcheurs athlétiques).

Je passe devant le 1er ravito vers le 7ème km, bien trop de monde pour attraper une bouteille d'eau.

J'en attraperai donc une au second ravitaillement, je prends ma bouteille sans m'arrêter ou presque car devant moi se tient un coureur statique (je peux le comprendre quand ce sont des gobelets, mais c'est tout de même assez easy de boire à la bouteille 2 gorgées tout en courant).

Bon, je crois que j'en ai fini avec mes coups de gueules, ah non, pas tout à fait encore.

A partir de l'entrée du Bois de Vincennes, il faut être vigilant aux passants qui traversent sans regarder devant eux, les yeux rivés sur l'écran de leur Smartphone, la génération Zombie en puissance.

Les kms défilent, et je me rappelle le moment où j'avais rejoins Ben et Cédric l'année dernière, mais cette année, aucune raison de coincer le long des quais, la température est des plus supportable, pas plus de 15 - 16°.

Je regarde à la sortie du bois de Vincennes si je croise le couple qui m'avait offert pour mon plus grand bonheur une bière en 2018, mais personne. Sans doute, suis-je passé trop tôt ?

J'avais fait la rencontre d'un couple de Liégeois dont ma casquette du Beer Lover's Marathon ne laissa pas indifférent.

Les quais passent sans problème cette année, j'essaie de garder une allure assez constante même si je commence à sentir une certaine lassitude et un petit coup de fringale vers le 28ème km.

 

Je passes le 32ème km en 2h15, tous les voyants sont au vert pour être sous les 4h.

Arrivé vers le faux plat du 35ème km, je suis arrêté net par un groupe qui traversent devant nous, des coureurs ne peuvent s'arrêter et se prennent les passants de plein vol.

C'était pas vraiment le bon moment, très difficile de relancer la machine, il m'aura bien fallu 3 ou 4 km pour retrouver un semblant d'allure, mais le temps perdu ne se rattrape plus à cet instant de la course.

 

Finalement, ce 4ème opus, mon 72ème Marathons et 3ème en 1 mois se terminera avec juste quelques courbatures en un temps de 4h14'29".

Un peu déçu puisque les conditions étaient parfaites, mais bon c'est le sport.

 

Encore merci à Seb pour son accueil, à JBL et Running Club pour le dossard, le buffet d'avant et d'après course ainsi que le massage.

Et merci aussi aux Sapeurs Pompiers, bénévoles et encouragements le long du parcours.

Comme quoi, on peut être Gilet Jaune, manifester avec conviction et sans heurts.

Point possitif : si il y en a ??? au moins un, la zone de collecte de vêtements peu avant la ligne de départ.

Point négatif : Trop de monde, les gens sont encore bien trop irrespectueux (encore trop de bouteilles et de gels vides au sol, malgré le grand nombre de conteneurs) .

Bonne semaine à tous les amis, récupération désormais avant ma prochaine escapade.

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

Plus d'Actualités

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

13 commentaires

Questions & Réponses

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité

          
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok