Marathon des vins de la Côte Chalonnaise

Marathon des vins de la Côte Chalonnaise

De retour en Bourgogne pour une semaine de vacance, ce serait anormal de ne pas finir par un petit Marathon surtout avec ce soleil...

Celui-ci sera placé, comme à mon habitude, sous le signe du plaisir et de la bonne humeur.

Dès sa 1ère édition, Jérome Marche l'organisateur (bien connu des coureurs qui participent aux courses du Challenge de la convivialité) met à l'honneur un parcours bucolique à travers le vignoble chalonnais avec dégustation de vins et produits du terroir.

Au départ, on retrouve les amis de Courir Le Monde pour un bon moment de rigolade, aucun stress en vu, juste du plaisir, des bons vins et du soleil...

Le printemps est bien au rendez-vous en ce samedi 30 Mars... Même si il fait encore un peu frais à 8h30 au moment du départ.

Je retrouve également des amis bourguignons dont l'appel des oeufs en meurette fit oublier le temps d'un effort toute douleur.

Un départ tranquille à l'arrière du peloton avec Moïse, Jésus et les autres amis.On est là pour boire un coup, on est là pour faire les fous comme le chantait " Michel Sardou ".

1er Ravitaillement, un petit verre de crémant avec des gougères, histoire d'ouvrir le bal.

On quitte désormais les faubourgs pour aller arpenter les petites routes et chemins à travers les vignobles.

Sans vraiment le vouloir, on se détache un peu du troupeau avec William en pleine affûtage pour l'Ultra Ardéche (28 jours de sorties Courses à Pieds au mois de mars) qui resta avec moi jusqu'au semi avant de prendre son rythme.

Un parcours loin d'être évident car si la première partie est assez roulante, la seconde est assez casse pattes.

Un peu plus de 540m de D+, certes les dégustations de vins et autres agapes ainsi que le soleil bien présent doit laisser quelques traces aussi.

J'ignore si c'est un mélange de tout cela ou simplement que les ployphénols servent d'anesthésie pour ma cheville, mais celle-ci me laissera tranquille.

J'avoue qu' après 12 verres de blancs, 6 verres de rouges, un crémant et une verveine, j'ai dû quand même marcher un peu...

Mais un bon moment de fou rire pour mon 71ème Marathons et 2ème de cette année.

Le chrono est anecdotique, un peu plus de 5h13' de pur bonheur, comme quoi la vie peut être si simple.

Mais je voudrais souligner la prouesse de Vincent Monnerie (vous pourrez aisément le retrouver sur Facebook si vous voulez en savoir un peu plus sur le personnage).

Après l'avoir aperçu à Montpellier, le revoilà à Givry.

Vincent Monnerie court en poussant sa brouette et son enclume de 75 kg afin de sensibiliser contre la maladie de Charcot

Désormais repos jusqu'au Marathon de Paris et essayer de retrouver les amis.

Une petite bière bien fraîche et désaltérante avec les amis avant de reprendre la route pour la Lozère.

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

Plus d'Actualités

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

8 commentaires

Questions & Réponses

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité

          
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok