Petite randonnée en Terre Ardéchoise

Petite randonnée en Terre Ardéchoise

Il y a bien longtemps que je n'avais pas écrit de chronique cette année, et pour cause...

Calme plat en ce qui concerne mon activité sportive, et avec la neige qui s'est invitée ces dernières semaines, pas évident d'aller s'amuser dans les sentiers... La météo semble s'améliorer depuis deux semaines avec des températures printanières.

Profitant de mon week end et d'un soleil radieux annoncé, je m'en prend au jeu, prépare mon sac et c'est parti pour une découverte autour de ma nouvelle région d'adoption.

Roadbook en main, carte IGN chargée dans le téléphone et c'est parti.

Après 10km d'échauffement sur le GR 4 pour rejoindre le village de Le Plagnal où je commencerai mon escapade sur le GRP du Tour de la Montagne Ardéchoise.

Mal m'en a pris car, à peine basculé derrière cette première colline, je me retrouve dans des chemins enneigés, cela va encore, il fait encore assez froid pour l'instant, ce qui évite de s'enfoncer de trop.

Direction le Lac d'Issarlès, le point de demi-tour avant de redescendre sur le Mont Gerbier de Jonc. J'avais découvert ces sentiers lors du Trail des Sources de la Loire, organisé par l'Association 3 Soleil. C'est un beau trail (le 10 novembre) que je vous recommande.

Vu sur le Mont Gerbier de Jonc dans la brûme.

L'avance devient de plus en plus compliquée, je commence à m'enfoncer dans 40 à 50 cm de neige par foulée.

Heureusement, le soleil est bien là et réchauffe un peu.

Descente sur Lanarce avant les 25 prochains kms pour rejoindre le Lac d'Issarlès... L'avantage avec toute cette neige, c'est que je ne risque pas de mourir de soif, mais de froid cette nuit, peut être ???

Il faut aussi penser à refaire le plein pour le ravitaillement de demain.

Je m'arrête donc à la charcuterie, qui fait aussi dépôt de pain.

Pas de chance dans cette mésaventure, je reçois une réponse du gîte où je pensais passer la nuit, il n'ouvre pas avant Avril.

Mon avance fond comme neige au soleil, peut être n'aurais-je pas dû faire une micro sieste de 20 minutes au soleil, mais bon, j'en avais besoin.

Je sais désormais que je n'arriverai pas au Lac avant la nuit... Je décide donc d'installer un bivouac improvisé avant la nuit.

J'utilise les capacités d'un sapin tout proche avec ces branches plongeantes jusqu'au sol, et taille des genêts afin de faire un semblant de hutte pour m'abriter du vent et du froid, car je n'ai pas de sac de couchage. Je n'avais pas envisagé de dormir à la belle étoile par 0° ressentie, - 5° avec le vent.

Heureusement, il y a assez de brindilles et pommes de pin pour allumer un feu, me faire une bonne soupe avec de la neige fondue, et un café.

Et après avoir descendu ma bière de survie (l'alcool aide à s'endormir, et évitera sans doute au sang de gelé trop vite, mdr) !

Sur les coups des minuit, le froid a raison de mon sommeil, ou bien de mon instinct de survie.

Je reprends mon sac et me remets en marche pour me réchauffer, trouverai-je peut être un meilleur abri de fortune par la suite.

Il n'en sera rien, je rejoins après 3h le Lac, puis direction le Mont Gerbier de Jonc, de nuit dans la brume, ne voyant pas à plus de 15 mètres malgré la pleine lune.

J'avance à pas ralenti pour m'assurer de rester sur le bon chemin, espérant ne pas tomber sur un loup égaré ou autres animaux.

Au lever du jour, j'ignore totalement où je suis, je me retrouve sur une route et décide alors de la suivre.

Vidéo Facebook 

Finalement, je me retrouve une nouvelle fois à Saint-Cirgue en Montagne, mais, à cette heure, les cafés commencent à ouvrir, et on peut savourer un chocolat chaud réconfortant. Je ferai une halte un peu avant la sortie du village à la boulangerie pour prendre une baguette et des pains au chocolat.

Et on poursuit la route, je profite de cette partie asphaltée pour reprendre un certain rythme.

Je n'envisage pas de passer une seconde nuit dehors, dans le froid, avec la fatigue en plus, ça ne serait pas sérieux.

Une bonne côte bien sèche où la neige me ralentit de nouveau avant de plonger sur Mazan l'Abbaye.

Particularité de ce village, Félice Varini, a peint des motifs dorés symbolisant le partage des eaux entre l'Atlantique et la Méditérranée.

Bon, pas trop le temps de s'attarder, une belle ascension m'attend pour rejoindre le Col de la Chavane où j'ai pris le temps de m'arrêter prendre un demi et un café pour me réveiller.

Après quelques échanges avec le patron, on arrive à discuter randonnée et il s'avère qu'il s'agît d'un marcheur de grand fond qui a déjà réalisé, en marche athlétique, un aller / retour de chez lui jusqu'au Portugal.

Je prends donc la décision sage et responsable de rentrer par la ligne des crètes, cela me permettra de gagner 40 km environ.

Je sors enfin des sentiers techniques à la tombée de la nuit. Il était grand temps car ma frontale donne des signes de fatigue.

21h30, j'arrive enfin chez moi, "home sweet home", je pose mon sac dans le couloir, retire avec peine mes affaires mouillées par la neige. Les 20 derniers kms furent plus long que prévu, avec des ampoules naissant sous les petits orteils et au talon.

Enfin, je m'allonge dans un lit bien chaud, la douche attendra demain, et manger aussi devra attendre, je me sens gagné par la fatigue.

Voilà, fin de cette randonnée sur le GRP du Tour de la Montagne Ardéchoise.

180 km - 7000m D+ en un peu plus de 48h.

J'y retournerai aux beaux jours pour finir les 40 derniers kms qui me manquent et les 500m D+...

Une bonne entrée en matière, en vue je l'espère de ma participation au Grand Raid de la Réunion en octobre prochain.

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

Plus d'Actualités Entrainement

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

9 commentaires

Questions & Réponses Entrainement

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité

          
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok