Urban Trail de Cannes – 13 janvier 2019

Urban Trail de Cannes – 13 janvier 2019

Urban Trail de Cannes – 13 janvier 2019

 

Cannes, c’est ma ville et il me tient vraiment à cœur de participer à cette seconde édition de l’Urban Trail qui va nous faire faire le tour de la ville, de la mer jusqu’aux collines.

Je suis inscrit sur « Le grand Cannois » de 26km mais il y a aussi le « Petit Cannois » de 13km.  

Voici le parcours et le profil :

parcours

Il fait un très beau soleil avec un peu de fraîcheur en début de matinée, ce qui annonce un temps idéal pour courir.

Je retrouve mes camarades d’entrainement dans la zone de départ et nous parcourons quelques aller-retour derrière le palais des Festivals pour nous échauffer.

Je me positionne sur la ligne de départ, sur la plage, au pied du palais, pour le briefing et le décompte.

Je me place parmi les premiers comme à mon habitude et j’essaye de suivre le rythme. Après quelques mètres sur le sable, le parcours emprunte la Croisette, qui est désespérément plate pour un trailer ! Les seules bosses à grimper sont les ralentisseurs pour les voitures !

Ma vitesse de course sur les 4 premiers kilomètres est de 13,5km/h de moyenne pour rester au contact et ne pas me laisser distancer. Cependant, malgré ce départ rapide pour moi, j’ai l’impression qu’un nombre incalculable de coureurs me doublent. J’ai l’espoir d’en récupérer pas mal dans les futures montées.

Après le quatrième kilomètre et surtout à compter du cinquième, enfin, la montée arrive avec l’ascension de la colline de la Californie. Il y a quelques sentiers mais surtout de la route. Il y a par contre un passage sur l’ancienne voie du funiculaire, je vous laisse imaginer la pente, qui dure environ 150 mètres et que je dois faire en marchant à la vitesse moyenne de 4 km/h. Je double néanmoins quelques personnes.

Nous prenons ensuite un sentier en corniche qui donne une vue exceptionnelle sur la baie de Cannes en contrebas.

Voici une photo publique de l'organisation qui vous donne une idée :

Je relance et tente de garder un rythme soutenu avec une moyenne qui varie entre 12 et 13km/h.

Peu après le onzième kilomètre, le parcours redescend vers le centre de Cannes en passant soit par la route soit par des escaliers. Cette descente de presque 2 kilomètres est avalée à la moyenne de quasiment 14 km/h mais les chocs sur le bitume mettent à rude épreuve mes muscles et mes articulations.

Nous avons la surprise, cette année d’entrer et de traverser le Lycée Carnot, très beau lycée construit au début du 20ieme siècle.

C’est ensuite reparti pour moins de 2 kilomètres de montée, en ville, pour rejoindre l’Hôpital de Cannes.

Après une courte descente (après le kilomètre 15), il y a un ravitaillement puis c’est de nouveau de la montée sur 2 kilomètres vers la colline de la Croix-des-Gardes, grand espace vert, peuplé de maquis et de mimosas.

Malheureusement, au niveau du ravitaillement, nous constatons avec horreur que les concurrents du 13 kilomètres rejoignent notre parcours pour finir sur les mêmes sentiers et c’est justement le moment où l'on va emprunter les petits sentiers dans les bois ! C’est l’enfer, ça bouchonne complètement car ce n’est pas la tête de course du 13 kilomètres mais le milieu de peloton et je dois slalomer entre les coureurs, demander le passage car bien sûr les gens occupent tout le chemin. C’est vraiment extrêmement frustrant car j’ai poussé au maximum sur les 15 premiers kilomètres pour tenter de gagner des secondes et là je perds des poignées de secondes parce que je ne peu pas courir. C’est dommage, tout le monde doit pouvoir courir, mais chacun doit pouvoir faire la course qui lui convient sans être gêné.

Ca m’énerve tellement que je ne sens plus la fatigue et je double un maximum de personnes dans les montées. Je m’amuse aussi dans les descentes.

Comme l’an dernier, le parcours nous emmène sur un terrible escalier de 300 marches qui se poursuit par la dernière ascension de ce trail d’un peu plus de 2 kilomètres.

Vers le 22ème kilomètre environ, il reste une grande descente pour rejoindre la ville et grimper à la colline du Suquet (la vieille ville de Cannes dominée par l’église et les restes du château du Moyen Age). Le passage sur les remparts est difficile et il faut ensuite redescendre vers le bord de mer avec encore un long escalier où je dois être vigilant.

L'église du Suquet et les fameux remparts :

Il reste à faire le tour du vieux port pour arriver devant le palais des Festivals.

Votre serviteur dans le dernier kilomètre :

Je monte les marches sur le tapis rouge, puis je passe sur la scène avant de monter à l’étage supérieur, encore par des escaliers, pour ressortir du palais et, encore descendre des marches, pour franchir la ligne d’arrivée.

J’en termine en 2h14mn à une moyenne horaire de 11,5km/h.

Je suis 80ème au scratch sur plus de 720 concurrents et 13ième master 2 sur 140.

Le vainqueur chez les hommes est Benjamin Chabarot en 1h43mn et Marion Joly Testault en 2h00 chez les femmes.

Le premier master 2 finit également en 2h pile.

Je suis très satisfait de ma course, avec un parcours légèrement plus long que l’an dernier, presque 26km au compteur pour le parcours de 25km, et le grand embouteillage, j’améliore mon chrono de plus de 5 minutes et surtout j’améliore ma vitesse de course.

Malgré le problème des 2 parcours que j’ai mentionné, l’organisation était au top avec un tee-shirt aux couleurs de l’épreuve et une médaille souvenir à l’arrivée.

Le décor est magnifique sous le soleil, le parcours très bien balisé et encadré.

Un trail à faire et à refaire !

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

Plus d'Actualités Courses

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

16 commentaires

Questions & Réponses Courses

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité

          
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok