6 sports pour booster vos performances en course à pied

6 sports pour booster vos performances en course à pied

Et si varier les disciplines était le secret pour progresser ?

Avec l'été, les vacances, la chaleur, on a parfois envie de faire un break en course à pied (et vous avez bien raison, vous avez bien mérité de vous reposer !).

Vous pouvez aussi profiter de votre pause estivale pour pratiquer d'autres sports. Selon les sports choisis, ceux-ci pourront vous aider à mieux performer en course à pied. On pense notamment au vélo et à la natation, en témoignent les excellents chronos des triathlètes en course à pied ! Mais ce ne sont pas les seuls. On vous propose 6 sports à pratiquer en été (mais aps que !) qui vous seront également utiles en tant que coureur. 

Le vélo

Vous êtes déjà nombreux à pratiquer la discipline en parallèle du running, et vous avez bien raison ! Sport porté, le vélo est donc moins traumatisant pour les articulations. Dans le même temps, le vélo sollicite tous les muscles du corps (ou presque) : abdominaux, bras, dos, fessiers, jambes... Il développe tout particulièrement la puissance des membres inférieurs.

Le vélo est également un excellent sport pour faire travailler le cardio

La natation

Au même titre que le vélo, la nage est aujourd'hui une excellente pratique complémentaire de la course à pied. Comme pour le vélo, la natation sollicite l'ensemble des muscles. En renforçant le haut de votre corps, vous allégerez votre foulée. 

La natation sollicite l'appareil respiratoire et les capacités cardiovasculaires. Le crawl plus particulièrement permet de faire travailler le rythme inspiration/expiration

Le stand-up paddle

Sport estival par excellence, c'est le moment d'essayer le paddle ! A la recherche constante de votre équilibre, c'est le meilleur moyen de faire travailler votre proprioception

C'est également une bonne discipline à pratiquer sur un plan d'eau calme (si possible) en poursuite de rééducation après une entorse de la cheville ou du genou pour rééduquer les muscles stabilisateurs. De plus, pagayer fera travailler vos abdominaux et vos muscles dorsaux.

Le roller

On y pense moins, mais le roller est une excellente alternative à la course à pied ! Ludique, le roller développe les groupes musculaires proches de ceux utilisés en course à pied, mais sans les impacts traumatisants de la course à pied. Il peut se pratiquer en endurance, mais surtout en mode fractionné : on roule tranquillement avant d'enchaîner sur une phase d'accélération. Le plaisir d'aller vite mais de travailler quand même ! 

On travaille également la coordination entre les mouvements du haut du corps et ceux du abs du corps. Les mouvements ne sont pas les mêmes qu'en course à pied, mais cela peut quand même vous aider à progresser de ce côté là !

A pratiquer avec un équipement complet (casque, protège-poignets, coudières, genouillères) pour être protégé en cas de chute. 

Le golf

Le golfeur et le coureur se ressemblent plus qu'ils ne le pensent : même envie de performance individuelle, même concentration, même frustration, même solitude face au parcours. 

Dans les deux cas, le mental est votre allié pour aller au bout de la performance, bien plus que l'endurance physique. Le golf est donc un bon sport pour faire travailler votre mental et votre capacité de concentration.

L'escalade

Contrairement à certaines idées reçues, l'escalade ne nécessite pas uniquement d'avoir de la force dans le haut du corps. En réalité, l'escalade demande également beaucoup d'explosivité dans les jambes. Vous ferez donc travailler fessiers, cuisses et mollets ce qui vous permettra ensuite d'améliorer le dynamisme de votre foulée et votre explosivité de course. 

Comme pour le golf, l'escalade demande une concentration importante. De plus, cette discipline intègre pleinement les notions d'échec et de persévérance. Alors que dans la plupart des sports, l'échec est ponctuel, en escalade, chaque mouvement peut mener à l'échec. Si vous coincez sur un obstacle, vous allez chuter de nombreuses fois mais vous allez réessayer encore et encore pour réussir à le passer. Ce travail sur l'acceptation de cet échec et sur la persévérance sera utile pour mieux appréhender l'abandon en course par exemple ! 

Comme vous le voyez, si vous décidez de faire une petite pause dans votre pratique de la course à pied cet été, ne vous culpabilisez pas et ne craignez pas de perdre en capacités. D'autres sports vous permettent de travailler activement des éléments fondamentaux du running, physiques comme mentaux. 

Vous allez tenter l'expérience cet été ou à d'autres moments de l'année ? 

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

Plus d'Actualités Entrainement

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

8 commentaires

Questions & Réponses Entrainement

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité

          
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok