TMB 2018

TMB 2018

Tout le monde connaît l'UTMB, mais beaucoup moins le TMB !!!!!

TMB = Trail du Mont de Berru, qui se déroule comme son nom l'indique, autour et dans le Mont de Berru, commune très proche de Reims, le premier week end de juin.

L'évènement est organisé par une association sportive de Reims portant le nom de Errance.

Habituellement il y a trois épreuves, le dimanche matin :

  • 10 kilomètres avec 200 mètres de dénivelé
  • 20 kilomètres avec 500 mètres de dénivelé
  • 30 kilomètres avec 800 mètres de dénivelé

Cette année, c'est la 10ème édition et les organisateurs ont rajouté une épreuve : 15 kilomètres avec 350 mètres de dénivelé en duo, le samedi soir.

Pour ma part cette année, ce sera le 30 km avec comme objectif chrono 3h30.

En 2015 j'avais participé au 20 km, qui en faisait en fait 18, bouclé en 2h14.

La veille samedi 2 juin, direction le retrait du dossard et la récupération du tee shirt souvenir.

Dimanche 3 juin, réveil pas trop tôt, la course n'est pas loin de la maison et le départ est à 9h30. En allant faire un tour sur le balcon, je constate que la chaleur est déjà bien présente, du coup je décide de rajouter des « tucs » dans mon sac, car sur le parcours, il n'y aura que deux points d'eau. Le seul ravitaillement en solide est à l'arrivée.

J'arrive à Berru une petite heure avant le départ, je me dirige vers le site de départ et d'arrivée, je prends un petit café. Il fait déjà très chaud (quand on pense que début mars il y avait 10-15 centimètres de neige !!!)

Un magasin d'articles de running de Reims a installé un petit stand où un des responsables de la boutique est accompagné d'un représentant de chez HOKA. Ce dernier propose différents modèles de HOKA pour les personnes voulant les tester en conditions réelles.

L'heure du départ se rapproche donc direction le départ. Nous partirons avec les participants du 20 km.

9h30 : top départ et les fauves sont lâchés !

C'est parti pour 5/6 kilomètres dans les vignes en plein soleil !!!

Le peloton s'étire tranquillement et facilement du fait des chemins de vignes assez larges. On monte, on descend, bref : on fait du trail !

Après ces premiers kilomètres, on prend la direction du Mont de Berru et on entre "enfin" dans le bois où la température est un peu plus fraîche et surtout plus agréable.

Vers le 11ème kilomètre, on ressort un peu du bois et on arrive au premier point d'eau où je prend le temps de remplir mes deux flasques que j'ai quasiment vidées.

On retourne dans le bois, au "frais", par contre on passe dans certaines parties un peu plus humides et où les moustiques nous y accueillent comme il se doit !

Vers la mi-parcours, je constate en regardant ma montre que je vais avoir du mal à faire le chrono visé.

Vers le 17ème kilomètre, les parcours des 30 et 20 se séparent, et pour nous, on ressort du bois et retour dans les vignes en plein soleil et cela jusque vers le 24-25ème kilomètre !

Juste avant de retourner dans le bois, deuxième point d'eau et là je m'arrête un peu plus longtemps. Je remplis à nouveau mes deux flasques complètement vides et je me me rafraîchis la tête et le bras. Et surtout je mange mes derniers « tucs ».

Ayant déjà abandonné l'idée de faire 3h30, l'objectif maintenant est de finir debout sans trop. Les derniers kilomètres se feront à allure tranquille. Le dernier kilomètre est en descente donc je décide d’accélérer un peu jusqu'à la ligne d'arrivée !

J'arrête ma montre en franchissant la ligne et je constate que le chrono est de 3h55 !!!

 

Direction le ravitaillement d'arrivée d'où je perçois quelques mécontentements, je comprends en y arrivant : les bénévoles ont été débordés et il ne reste plus grand-chose pour les derniers arrivants dont je fais partie !

Puis direction la pompe à bière pour récupérer le breuvage offert à tous les participants.

Après en avoir bu deux au final (il faut bien se ré-hydrater !), je retourne à ma voiture pour me changer et rentrer chez moi.

Au final, je pense que s'il avait fait moins chaud (ou voir un départ plus tôt), j'aurais peut-être (je dis bien peut-être) pu atteindre mon objectif de 3h30.

Pour la petite histoire, une tombola était organisée avec les numéros de dossards et le premier lot était le poids en champagne du détenteur du dossard. Sachez que l'heureux élu affichait 80 kilos sur le balance ! 

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

Plus d'Actualités Courses

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

10 commentaires

Questions & Réponses Courses

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité

          
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok