Trail duo à Isola 2000 (Alpes-Maritimes) le 30 juin 2018

Trail duo à Isola 2000 (Alpes-Maritimes) le 30 juin 2018

Trail duo à Isola 2000 (Alpes-Maritimes), le 30 juin 2018

Voilà un nouveau défi auquel nous sommes inscrits avec plusieurs membres de notre Team de course. Plusieurs équipes de garçons et de filles sont engagées sur le parcours de 22 km et une équipe engagée sur le 9 km. Il s’agit de réaliser un parcours de trail en duo, c’est-à-dire par équipe de 2 personnes qui doivent courir ensemble sur la totalité du parcours, ne jamais être séparées de plus de 50 m sur le parcours et passer la ligne d’arrivée ensemble.

La course se déroule pour la première fois dans la station d’Isola 2000 perchée dans les montagnes, au nord des Alpes-Maritimes, à la frontière italienne.

Le parcours fait entre 22 et 23 km pour un dénivelé annoncé de 1 200m. Il démarre à 2 000m d’altitude pour culminer à plus de 2 600m et emprunte les sentiers de haute montagne.

Le temps est vraiment idéal en ce samedi matin, température encore assez fraîche pour la saison à 8h du matin, ciel magnifiquement pur et bleu.

Après avoir rejoint mes camarades de course qui sont déjà allés prendre les dossards, nous nous changeons et partons nous échauffer. Le paysage est vraiment très beau en ce début d’été, les pluies abondantes et le soleil ont rendu la végétation de montagne verdoyante et abondamment fleurie.

Le nombre réduit d’équipe engagées, 16, produit un petit groupe de coureurs et donc une ambiance sympathique.

Après le traditionnel briefing d’avant-course, et un décompte de départ original, "le départ sera donné à 3, attention : 3 !", nous nous élançons.

Les favoris, comme prévu, partent devant, je leur emboite les foulées (c’est une nouvelle expression !) au bout de quelques centaines de mètres sur une large piste qui monte au-dessus de la station, les positions se stabilisent : le duo de favoris devant, nos amis Laurent et Aymeric en seconde position, le duo formé de votre serviteur et de Jean-Mi en troisième position à la lutte avec deux autres duos.

Le début du parcours est en montée non-stop sur 5km jusqu’à 2 500m d’altitude. Dès les premiers kilomètres, mon binôme me signale qu’il a mal au ventre et comme souvent, par voie de conséquence, les jambes ne suivent pas. Nous adoptons donc une allure plus tranquille en marchant dans les portions plus pentues. Peu avant le cinquième kilomètre, j’aperçois le sommet à atteindre avec la première équipe au sommet, nos amis Aymeric et Laurent dans la pente et le troisième duo pas très loin devant nous. Je propose à Jean-Mi de faire une grosse montée pour revenir au niveau des 3èmes et tenter ensuite de s’accrocher mais il ne peut vraiment pas aller plus vite. Il va essayer de gérer son mal et de terminer la course le mieux possible.

Nous montons en marchant en maintenant la distance par rapport au duo derrière nous qui semble assez loin.

Du sommet, la vue est vraiment magique sur la station en bas, sur toute la chaine du Mercantour…

Nous attaquons la descente puis une large piste vallonnée qui nous amène au 9ème km au pied d’une autre montée de 5 km.

Dès le début, la pente est très raide, sur une piste de ski, puis le sentier emprunte un GR avec des passages sur des névés dans un grand cirque rocheux.

Il y a même un long passage sur des névés à flanc de montagne, donc très glissants ! Je ne transcrirai pas ici les paroles prononcées par mon binôme à ce moment-là car je suis bien élevé et je ne dis pas ces mots en public !  Pour résumer, on galère un peu pour les franchir et nous nous faisons doubler par les 5èmes qui deviennent donc 4èmes…

On aperçoit un petit bouquetin qui s’échappe au fond du vallon.

L’ascension se poursuit jusqu’à arriver au point culminant de ce trail à plus de 2 600m. Nous sommes au 15ème km.

Le parcours se poursuit sur les crêtes, les plus doués devaient se prendre pour Killian Jornet mais nous jouons plutôt la prudence.

Le tracé passe au niveau de l’ancienne frontière avec l’Italie et il reste de nombreux vestiges de la seconde guerre mondiale et même d’avant : fils de fer barbelés, piquets en fer, blockhaus et casernes abandonnées.

La dernière descente est vraiment super abrupte et très technique, en petits lacets dans les éboulis et les cailloux avec des portions éboulées. Il faut vraiment être vigilant et Jean-Mi me donne un autre aperçu de son vocabulaire déjà évoqué plus haut…

Enfin, il ne reste plus que 4 km et le sentier devient vraiment agréable, en partie en sous-bois, sur de la terre souple au milieu de l’herbe et des fleurs avec quelques petits torrents de montagne qui viennent couper le chemin.

Jean-Mi est de plus en plus éprouvé par ses douleurs au ventre et peine à continuer à courir pour rallier l’arrivée qui n’est plus qu’à 2 km.

Finalement, après un ou deux arrêts pour souffler, il parvient courageusement à courir et nous finissons ensemble avec les acclamations de nos amis et des spectateurs.

Nous finissons en 3h36mn en 5ème position.

Les vainqueurs Ripoll et Martinez-Verger ont mis 2h37mn, nos amis Laurent et Aymeric finissent seconds en 2h51mn, les 3èmes en 3h03mn et les 4èmes 3h30mn.

Le parcours était vraiment magnifique, un vrai parcours de trail, exigeant, avec des montées rudes, des descentes et des passages techniques et surtout des paysages de haute montagne à couper le souffle.

Je regrette que Jean-Mi ait été malade aujourd’hui, il n’a pas pu profiter de ce trail dans ces conditions mais c’est vraiment courageux de sa part d’avoir fait de son mieux pour finir la course.

Je ne parlerai pas du ravitaillement d’arrivée que j’ai trouvé lamentable : un sac de figues sèches au soleil depuis des heures et des bidons en plastique remplis d’eau chaude évidemment ! Il y avait aussi la fameuse "pasta party", en fait une assiette de grosses pâtes fades avec une sauce et rien d’autre même pas un bout de pain !

Nous restons bien entendu pour les podiums puisque Magali et Agnès réussissent un beau podium sur le 9 km et bien sur la belle 2ème place de Laurent et Aymeric.

Une belle journée à la montagne, il est temps de rentrer…

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

Plus d'Actualités

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

8 commentaires

Questions & Réponses

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité

          
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok