Le Trail de la Vésubie, St-Martin-Vésubie, le 17/06/2018

Le Trail de la Vésubie, St-Martin-Vésubie, le 17/06/2018

Le Trail de la Vésubie, St-Martin Vésubie, le 17/06/2018

C’est un long week-end de trail qui s’est déroulé à Saint-Martin Vésubie entre le 15 et le 17 juin dernier.

Il débute le vendredi par l’Ultra-Trail Côte d’Azur-Mercantour qui a pris son départ de Nice pour arriver à St-Martin-Vésubie.

Les Trails de la Vésubie sont, cette année, support des Championnats de France de trail court et long.

Les épreuves proposées sont les suivantes :

  • 12 km / 750m D+
  • 23 km / 1 400m D+ 1 point UTMB nouveau barème
  • 45 km / 3 100m D+3 points UTMB nouveau barème
  • 70 km / 5 000m D+ 4 points UTMB nouveau barème
  • 90 km / 6000m D+
  • UTCAM 145km / 10000m D+.

Pour ma part, je participe à l’épreuve de 23 km avec plusieurs autres membres de la Team Foulées. Nous avons également 2 courageux Ultra-trailers qui se sont élancés pour le 145km.

Le temps est très beau ce dimanche matin mais la météo est très capricieuse en ce moment et des orages sont annoncés dans la journée.

Je vais chercher mon dossard et je remarque que ma date de naissance, indiquée sur l’engagement est 2000. Je demande donc aux responsables de valider tout de suite cette date et de me redonner mes 18 ans ! Mais ils refusent et préfèrent m’inscrire avec ma bonne date de naissance 1961, hé oui au siècle dernier ! Ce n’est pas grave, quand je cours, j’ai à peine 12 ans dans ma tête !

Je vais m’échauffer dans les rues du village et j’en profite pour regarde les arrivées sporadiques des concurrents du 145 km, partis depuis plus de 40h et après 2 nuits dehors ! Je les admire vraiment. Nos 2 camarades sont arrivés samedi soir : l’un est arrivé 10ème et l’autre 26ème, quelle performance mais je sais aussi quels entraînements ils ont fait !

Je retrouve quelques-uns de mes camarades de course et nous courons ensemble en attendant le briefing de départ. On nous annonce des orages possibles au cours de l’épreuve. Pour le moment, le ciel est bleu, on verra bien…

Après quelques secondes de musique qui nous laisse imaginer que l’on part pour une grande aventure, le départ est donné. Je fais le début de course avec Anne et Alexis. Quelques centaines de mètres presque plats sur le bitume, puis une petite route qui commence à monter et calme immédiatement les ardeurs de tous !

Commence alors le sentier en single qui va nous conduire à travers la forêt jusqu’à la petite station de La Colmiane aux alentours de 1 600m d’altitude. Sachant que l’on part de 970m à St Martin.

Sans forcer et me mettre dans le rouge, je me place bien et je fais la montée sur un bon rythme, la température n’est pas trop chaude et on est sous les arbres. J’alterne marche et course en m’aidant de mes bâtons. Je m’aperçois au bout de quelques minutes que mes camarades de course ne suivent plus. Je continue à mon rythme, il y a trop de monde pour les attendre, on verra plus tard.

L’arrivée au col St-Martin au pied de La Colmiane, le décor est magnifique, très vert.

La traversée de la petite station est agréable car il y a beaucoup de spectateurs qui nous encouragent.

Nous empruntons ensuite une longue piste forestière en sous-bois sans grand dénivelé, ce qui fait du bien et permet de récupérer et d’accélérer.

Au niveau de Valdeblore arrive alors la difficulté du jour, une ascension de quasiment 10 km jusqu’au sommet du Caïre Gros à 2 087m.

La première partie de cette montée, pourtant dans le Bois Noir, une magnifique forêt de sapins donc à l’ombre, est difficile car très pentue et elle semble interminable car le sentier monte directement en diagonale jusqu’au sommet de la montagne.

A la sortie de cette forêt, le spectacle est toujours magnifique avec une très belle vue sur le paysage alentour et surtout un aperçu du sommet du Caïre Gros où l’on doit encore grimper !

L'arrivée au col (ci-dessus)

Le paysage...

Le parcours qui nous attend : le sommet le plus haut sur la gauche de la photo.

A partir de ce col, l’ascension se fait dans les alpages, sans arbre, mais le temps est de plus en plus couvert et lourd. Heureusement qu’un petit vent d’altitude vient nous rafraichir.

La montée est de plus en plus pentue pour finalement atteindre le sommet à 2 087m où une grande tente igloo a été dressée pour accueillir les coureurs de l’ultra en difficulté. Le point de vue est somptueux et je savoure quelques instants en prenant une photo. Je ne crois pas que mon classement ou mon chrono dépende de 30s en plus ou en moins !

Le sommet en vue avec la tente igloo.

Vue du sommet du Caire Gros

J’attaque la descente plutôt technique dans le petit sentier au travers de l’alpage magnifiquement vert et constellé de fleurs.

Je me sens très bien et essaye de perdre le moins de temps possible dans la descente.

Avant d’arriver au petit village de Venanson, à moins de 5 km de l’arrivée, une dernière petite difficulté nous attend, l’ascension d’une petite butte qui surplombe la vallée. C’est très beau mais ça fait vraiment mal aux jambes après une longue descente technique.

Enfin, je rejoins une piste bétonnée qui conduit au village. Quelques centaines de mètres plus loin, j’aperçois un coureur à terre, assis, couvert de sang. 

Je m’arrête immédiatement avec 2 autres jeunes coureurs. L’un d’eux a une petite trousse de secours et nettoie le sang avec des compresses. Il a fait une chute sur du béton, il a l’arcade ouverte, le nez qui a doublé de volume et changé de couleur, il est certainement cassé et saigne beaucoup et pleins d’écorchures sur le reste de corps. Il veut se relever et termine sa course, nous le dissuadons de le faire surtout qu’il a des vertiges. Les 2 coureurs restent auprès de lui pendant que je vais chercher un bénévole une centaine de mètres plus loin. Il téléphone pour prévenir les secours et viens s’occuper du blessé. Ce dernier s’inquiète pour nous, du temps que l’on perd avec lui et nous demande de continuer. Lorsque je constate qu’il est en sécurité avec le bénévole à ses côtés, je poursuis ma course. J’ai perdu un peu plus de cinq minutes mais peut-on parler de perdre du temps lorsqu’il s’agit d’aider quelqu’un de blessé ? Je ne crois pas, ça ne me pose aucun problème, je suis très content d’avoir pu l’aider.

Il me reste environ 3 km.

Une grande descente un peu sur route, puis sur piste pour arriver dans la vallée aux pieds du village de St Martin-Vésubie. Mon camarade Alexis me rattrape dans la descente et nous finissons ensemble.

Il reste dans le dernier kilomètre une grande montée bien pentue dans la rue pavée du village pour arriver sur la place et gagner la médaille !

La médaille à l'arrivée en compagnie de Ginot (10ieme de l'UTCAM).

Je passe la ligne en 3h10mn avec une moyenne légèrement supérieure à 7km/h. Je voulais finir aux alentours des 3h, mission accomplie, j’ai amélioré mon temps de l’an dernier et j’ai fini dans de bonnes conditions. Je suis satisfait de ma course, je regrette qu’Anne et Alexis n’aient pas pu me suivre au début pour faire la course ensemble.

Je suis 74ème au général et 10ème de ma catégorie.

Le premier masculin remporte l’épreuve en 1h59mn et la première féminine en 2h32mn.

Tous les concurrents se retrouvent sous la grande tente d’arrivée pour le repas offert aux concurrents. C’est vraiment très sympa. Toute notre équipe se retrouve après l’arrivée et nous pouvons échanger nos impressions. Je retrouve également le concurrent blessé qui a finalement été soigné après avoir attendu les secours 30 mn. Il va bien, il s’en tire avec des points de suture à l’arcade et le nez cassé.

Voilà une belle journée de trail qui se termine finalement sous la pluie qui arrive lorsque je sors de la tente et qui m’accompagne sur la route du retour.

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

Plus d'Actualités Courses

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

8 commentaires

Questions & Réponses Courses

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité

          
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok