Mizuno Relay Cup : Deux mois de prépa spécifique

Mizuno Relay Cup : Deux mois de prépa spécifique

Deux mois de préparation pour un bel objectif : la SaintéLyon en relais dans le cadre de la Mizuno Relay Cup. Durant ces 7 semaines de préparation, j’ai pu bénéficier de l’aide d’Aurelia Truel (coach de ma Team Daichi) qui est une coureuse plutôt expérimenté (championne du monde de trail par équipe, vainqueur de l’Eco Trail, etc.). Retour sur ces 7 semaines d’entrainements ci-dessous.

Les plus gros mois en termes de volumes

Durant ces 7 semaines, j’ai pu parcourir 304 kilomètres pour 5 159 m de dénivelé positif.

run avec unikalo

C’est l’un de mes plus gros mois running de l’année mais ce n’était pas simple. En effet, cette préparation Mizuno Relay Cup pour la SaintéLyon tombait sur des mois vraiment pas encourageant pour les runners : les mois d’octobre et de novembre… Les jours raccourcissent vite, le froid prend place et l’envie de rester au chaud devient très forte… Au final, j’ai pu trouver la motivation nécessaire afin de faire les sorties de mon programme. J’ai aussi été aidé par mon entrée dans une nouvelle entreprise où l’on court ensemble tous les mardis midis !

Parlons peu, parlons programme : merci Fréquence Running

piste

Pour cette SaintéLyon, j’ai pu bénéficier des conseils de ma coach très expérimentée. Mais je n’ai surtout pas dérogé à mon habitude depuis un an : Fréquence Running. Je vous parlerais plus longuement de cette application prochainement, mais pour faire bref ce sont des programmes constitués sur-mesures par une application. J’ai constitué mon programme sur les deux mois pour les envoyer à ma coach. Elle a globalement validé le programme en y ajoutant un peu de dénivelé et en allongeant les sorties longues.

7 semaines, 26 séances

Durant ces 7 semaines de préparation pour cette Mizuno Relay Cup, j’ai pu faire 26 séances. En moyenne, je faisait entre 3 et 4 séances par semaines. Une semaine type était constitué d’une séance avec un fractionné long, une sortie footing de 45min-1h, une séance de fractionné en côte (ex: 2 séries de 10x30”/30”), et enfin une sortie longue d’1h15 à 2h45.

Mon programme pour la Mizuno Relay Cup au détail

La préparation pour cette Mizuno Relay Cup a débuté exactement le 7 octobre par une ballade de 13 km dans les rues de Lyon avec tous les participants. Lors du début de cette préparation, je ne savait pas encore sur quel relai ma coach allait m’aligner : 28 km - 22 km - 22 km. J’ai donc basé mon plan d’entrainement Fréquence Running sur un objectif semi-marathon avec un peu de dénivelé.

La première semaine était donc plutôt classique avec une “petite” sortie autour des Quais de Bordeaux de 11km, puis le lendemain j’ai enchainé avec un fractionné 10x300m, puis une sortie trail en fin de semaine.

La deuxième semaine lançait le début de mes semaines types : fractionné en côte (2 séries de 10 fois 30”/30” en côte), sortie longue d’1h30, fractionné long le lendemain (6x3’), puis une sortie footing dans le Lot et Garonne avec une double côte de 100m de D+.

La 3e semaine marquait le début de mes entrainements du mardi midi avec mes nouveaux collègues de bureau. J’ai commencé la semaine par un fractionné long le mardi midi, puis une sortie longue le lendemain et un footing le weekend.

La 4e semaine était celle du début de mes belles séances découvertes du Bordeaux “vert” : 21km sur les hauteurs de Bordeaux pour 2h d’effort et 600m de D+ !

Les semaines suivantes auront ressemblés aux précédentes, avec une sortie à 27km au maximum. Tout ça jusqu’à cette 7e semaine beaucoup plus soft, avec un footing mardi et mercredi, du repos et une dernière mise en jambe vendredi avant de sauter dans le train en direction de Lyon pour le départ de la course…

Pour les (très) curieux, vous pourrez trouver l’ensemble de mes séances sur mon Strava ci-dessous.

 

La SaintéLyon, cette course singulière

Cette préparation aura été l’occasion pour moi de découvrir de nouveaux parcours sur Bordeaux, en nature et vallonné qui plus est ! Cela risque de modifier mes habitudes pour les prochaines prépas… J’ai pu tenter de m’exercer aux singularités de la SaintéLyon que sont la course à la frontale, et dans le froid ! Bref, au final ce fut une préparation très agréable, pour un résultat que je souhaite à la hauteur de mes attentes !

night training fractionné

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

Plus d'Actualités

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

15 commentaires

Questions & Réponses

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité

          
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok