1er 100 km de Savoie ou la Ronde des éléphants

1er 100 km de Savoie ou la Ronde des éléphants

Pour mon dernier week end de vacance, direction Chambéry pour le 1er 100 km de Savoie.

Certes le parcours n'est pas des plus évident avec ces 2000m D+, mais un peu dommage pour l'équipe organisatrice qu'il n'y ait pas plus de participants (109 partants)

Après une nuit blotti dans mon duvet dans la Twingo, le réveil est quelque peu difficile, et la fraîcheur matinale sur la Place du Château parvient juste à maintenir les yeux ouverts.

Aucun objectif si ce n'est courir à la sensation et terminer si possible en 14h maximum afin de pouvoir prendre la route pour rejoindre le départ du Marathon Nice-Cannes le lendemain.

8h du matin, le départ est enfin pour les 109 partants de cette nouvelle épreuve, quoi il s'agisse juste de faire le Tour d'un Lac...

J'essaie de ne pas me laisser emballer par l'euphorie, après quelques kms, je rencontre un ami qui habite à côté et qui est venu nous encourager. On reste un petit groupe avec à peu près la même allure.

Je discute bien avec les coureurs et les accompagnateurs vélo autour de moi...Passage du Marathon en 4h40', un peu rapide tout de même comme départ malgré le fait que j'ai adopté 50' course et 10' marche rapide.

On ralenti alors un peu le tempo, puis à partir du 45ème km, le parcours devient un peu plus vallonné, et s'en suit une succession d'averses, je ne veux pas commettre la même erreur qu'à Millau, je mets et enlève mon coupe vent régulièrement.

Un coups de bambous vers le 55ème km alors que nous sommes sur une petite route dans les vignes, assez bucolique et agréable comme parcours.

Au moins maintenant, nous avons beaucoup moins de circulation sur cette route viticole.

Alternant bière (sans alcool, pfff) et ce dès le 1er ravito et saucisson, cacahuète, eau gazeuse (et oui, il m'arrive aussi de boire de l'eau)...

Dans la descente vers la base vie (65ème km), un des accompagnateurs en voiture m'offrit une bière blanche des Alpes, c'est ce qu'il me fallait pour me rebooster un peu, après 3 km de descente à 12 km/h.

Je récupère mon sac (changement de Tee-shirt) et prend mon nécessaire pour affronter la nuit qui devrait arriver assez vite vu comme le plafond est bas aujourd'hui...

Les km défilent et je me sens de mieux en mieux, 70ème plus rien de solide à manger, on se contentera d'une soupe et c'est reparti, je commence à rejoindre quelques coureurs partis trop vite ou abandonnant à cause de douleurs qui se réveillent.

Pour ma part, tout va bien, même les bénévoles sont étonné de me trouver aussi frais comparé aux autres qui sont passé avant moi.

Descente vers Novalece avant de remonter le Col l'Epine pour resdescendre sur saint Sulpice puis Cognin.

87ème km, tout va bien, je remonte progressivement 15 coureurs dans la montée du Col de l'épine, puis après une compote, on entame la descente vers Saint Sulpice, les jambes tournent bien mais cette descente est longue, trop longue (environ 10 km).

Une petite soupe au dernier ravito, reste plus que 6 km, et là, cela devient l'enfer, j'ai de plus en plus de mal à courir, mes genoux commencent à grincer dans cette descente, obligé de marcher en descente, pffff.

Je franchi finalement la ligne d'arrivée 54ème sur 85 en 13h25'02".

Objectif rempli moins de 14h, quelques échauffements sous les pieds mais aucune courbatures.

Après une vraie bonne bière et un repas savoyard (une croziflette végétarienne et un morceau de St-Genix).

Bilan : Organisation type familliale (seulement 6 personnes pour tout gérer) des bénévoles au top, un parcours assez agréable même si les 15 km entre Aix-en-provence et Chindrieux sont assez délicat (circulation dense et pas de bas côté ni piste cylcable).

On reprend finalement la route direction Nice mais je devrais m'arrêter sur l'aire d'autouroute un peu avant Aix-en-provence, les conditions routières avec l'orage et le vent, averse de grêle puis succession de nappe de bouillard m'ont fait réaliser que c'était de l'inconscience de vouloir continuer même pour moi.

il faudra donc attendre pour aller chercher mes 2 derniers Marathons de l'année afin d'atteindre les 60 avant janvier 2018.

Bonne semaine à tous les amis, peut être Orléans et Sully sur Loire.

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

Plus d'Chroniques de Runners

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

14 commentaires

Questions & Réponses

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité

          
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok