Les Foulées du Tram, enfin, surtout la foule

Les Foulées du Tram, enfin, surtout la foule

Ce dimanche 8 octobre, j’ai décidé de faire les Foulées du Tram à Nantes. 

Cette course part d’une des communes de l’agglo nantaise pour arriver dans le centre de Nantes, le départ changeant tous les ans. Cette année, nous partons de Basse-Goulaine. Nous allons emprunter une partie du circuit du marathon, mais à l’envers, clairement pas mes coins préférés mais bon, je m’étais dit que je ferais cette course au moins une fois. C’est une des plus grosses courses sur Nantes car elle attire plus de 6 000 personnes au départ.

Comme ce n’est pas une boucle, je me fais déposer au départ. Sur place, je retrouve quelques personnes de la Team Just Running dont je partage les couleurs pour cette occasion. Je laisse mes affaires à la personne qui va gentiment nous les apporter à l’arrivée. Comme il pleut un peu, je patiente à l’abri sous la halle dédiée à cet effet puis je décide de m’approcher de la ligne de départ. Je croise une ancienne collègue et surtout Mamuche qui faisait la course avec sa maman, ma première rencontre Running club !

Il y a foule et je me retrouve en fin de peloton mais au moins, je ne suis pas trop serré. On nous a annoncé que le chrono partait au passage sous l’arche. Je me dis que c’est mieux car je mets plus de 10 minutes à passer la ligne. Par contre, ma montre fait des siennes et me sort une distance assez farfelue (au final, j’ai un décalage de presque un kilomètre).

Le départ est lent, en un sens, c’est bien car je pars souvent bien trop vite, mais il faut vraiment slalomer, faire attention car des gens s’arrêtent sans prévenir pour attendre un copain derrière, et ceux qui doublent en jouant des coudes pour rattraper leur retard, etc. Non, clairement, les courses avec autant de monde, ce n’est pas mon truc.

Les premiers kilomètres se passent tranquillement, quelques faux plats mais pas de difficulté majeure, c’est une balade du dimanche avec plein de gens autour. Dans les lotissements où on passe, les curieux sortent sur le bord des trottoirs (en même temps, ils sont bloqués chez eux).

La suite de la course nous amène sur les bords de Loire, à Saint Sébastien. Une grande ligne quasi droite avant de traverser les ponts de l’Ile Beaulieu. Nous nous rapprochons enfin du centre-ville de Nantes, avec l’arrivée à côté de la Cathédrale. Un peu après le 10ème, une belle montée mais avec pas mal de monde pour encourager.

Quelques bifurcations encore et on arrive en face la cathédrale. La ligne d’arrivée n’est plus très loin. Une fois la ligne passée (un chrono n’aurait pas été de trop), on se fait scanner nos dossards (qu’il faut rendre pour avoir le lot participant (un tee-shirt et une bouteille d’eau). Une fois cela passé, c’est la queue pour sortir de la zone d’arrivée, on nous distribue des barquettes de mâche (oui, on est dans le pays). Je retrouve la team Just Running où on nous a préparé une collation sympa. Puis retour au tram pour rentrer à la maison prendre une bonne douche.

Au final, 1h25, un temps très satisfaisant (1h35 selon l’organisation qui a pris les temps à partir du coup initial et non au passage sous l’arche). Mais personnellement, je n’ai pas trouvé cette course des plus agréables, même si elle est gratuite. Trop de monde à mon goût, un parcours un peu décevant. Je verrai dans les années à venir selon le tracé mais pas dit que j’y retourne. Par contre, le fait de courir avec la team Just Running était sympa.

C’était peut-être ma dernière course cette année.

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

J'aime Commenter

Plus d'Chroniques de Runners

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

10 commentaires

Questions & Réponses

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité

En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok