1ère Edition du Marathon Pays de Pasteur

1ère Edition du Marathon Pays de Pasteur

Après une semaine érintante au boulot, et pas totalement remis de mon pseudo échec le week end dernier à Millau.

Si tôt fini le taf samedi, le temps d'avaler une omelette, je chausses les runnings, attrappe mon sac et c'est parti pour un petit run plaisir de 40 km - 310m D+ en 5h25 histoire de me rendre au départ du Marathon de dimanche.

Dans ma chance, des jeunes me prennent en stop pour les 8 derniers km, le poids du sac à dos commençait à titiller mes tendons rôtuliens.

Une fois déposé au Formule1 (le budget CAP est tendu ce mois-ci, lol), une bonne douche pour enlever un peu de fatigue et direction en quête d'un resto pour se remplir la panse.

Après un bon dîner et une bonne bière, 23h30, c'est l'heure de rejoindre Morphée, enfin celle-ci ne sera pas d'agréable compagnie. Je l'ai vu quasi toutes les heures jusqu'à 5h, heure du réveil.

Une bonne douche pour se réveiller, un café au distributeur, et c'est parti pour 3 petits kms pour rejoindre les navettes qui nous conduirons de l'arrivée au départ à Arbois.

Dans le bus, je retrouve un ami marcheur de l'Ain, après retrait de mon dossard, on se dirige vers le Bar PMU pour se prendre un petit déjeuner et être au chaud en attendant le départ.

9h pétante, c'est le grand départ pour les 500 coureurs de cette 1ère édition.

Je pars dans les 480 en compagnie de mon ami marcheur, l'accompagnat durant les 5 premiers km. Aucune courbature de la veille, cela me permet de détendre les muscles et commencer l'échauffement.

Unique animation du parcours vers le 20ème km, cela réchauffe un peu le moral.

Passage au Semi en 2h10' en mode cool.

Vers le 25ème km, je retrouve des amis du club Terre de Running Quétigny venus nous encourager.

Petit écart et arrêt pour les saluer, et encore merci pour les photos... Et c'est reparti, entre le 28ème et 30ème km, je relance un peu l'allure grâce à une jeune femme qui me dit que je suis fou, de me lancer sur Marathon après Millau ; tout en papotant avec elle, l'allure retrouve un bon tempo.

30ème km en 3h06', je la laisserai partir alors que je m'arrête au ravitaillement.

La fin se fait en alternant Marche rapide dans les côtes et CAP le reste du temps.

Allez, nous y sommes presques, plus qu'un tour de piste et l'arrivée est au bout, un ami me stoppe dans mon élan à 20m de la ligne pour m'interviewer et permettre à son amie de rejoindre, mais j'avais fait l'écart dans le dernier faux plat.

Difficile de se relancer après cet arrêt, au final 4h47'52", 406ème sur 442 pour ce Marathon de 42,9 km avec 580m D+.

Un parcours que j'ai trouvé sympa, belle organisation, bénévoles au top... Je n'aurais pas été contre des ravitaillements gastronomiques sur le parcours, et/ou un plateau repas du terroir à la fin de la course.

Maintenant, récupération jusqu'à dimanche prochain.

Bonne semaine à tous les amis.

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

J'aime Commenter

Plus d'Actualités

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

8 commentaires

Questions & Réponses

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité

En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok