Mon compte rendu sur les 6 jours de France, 1ère partie

Mon compte rendu sur les 6 jours de France, 1ère partie

Après un bon repas de cloture et une bonne nuit passée sur Grenoble, direction Privas pour les 6 jours de France.

Changement de décor total, on oublie les montagnes et les sentiers techniques pour se focaliser et se concentrer sur une boucle de 1025m à parcourir autant de fois que l'envie sera là durant 6 jours et 6 nuits (Rien à voir, mais vraiment rien à voir avec le film avec Harrison Ford).

Dimanche 20 août à 16h, c'est le départ de la 10ème édition des 6 jours de France qui va s'annoncer comme cet été assez torride sur Privas. Privas est depuis 3 ans la mecque des coureurs d'Ultra Marathon et autres circadiens, que ce soit en courant ou en marche athlétique.

Mais celui-ci sera marqué par une certaine nostalgie, puisque ce sera le dernier organisé par Gérard Cain, mais que les amoureux  qui désirent jouer les hamsters se réjouissent, la pérénité est assurée sous la reprise de Gérard Ségui.

Je pars avec prudence dans l'obejctif de faire 80 km environ par jour sur les 4 premier jours, et un peu plus si la forme est là les 2 derniers jours.

La mise en route plus dure que je ne l'aurais imaginé (à peine 50 km après 8 heures d'effort), l'envie est là, le physique aussi, mais je me suis garé à 500m du stade et les petits aller retour pour changer de Tee-shirt, de runnings après le Marathon, m'alimenter et m'hydrater un peu plus en m'octroyant 15 à 20' de pause me feront perdre un peu de temps et de contact avec le mode course.

La première nuit s'annonce bien, on est même content de retrouver un peu de fraîcheur, en compagnie de mon ami Jean Louis Valderama alias Crocsman.

Encore quelques tours, et j'irais dormir un peu dans la voiture, il est 2h30. je reviendrais sur le stade bien plus tard que je ne l'aurais souhaité, soit vers 7h.

Quelques tours et ce sera la pause petit déjeuner, puis on continuera de tourner jusqu'à 13h30, j'ai bien du mal à avancer depuis les 9h, la température est passée de 23° en pleine nuit à plus de 35° et continue de monter sans cesse.

J'alterne de plus en plus course et marche rapide (enfin, je marche plus que je ne cours depuis quelques heures, m'hydratant tous les 2 ou 3 tours, c'est une longue descente aux enfers.

Vers 15h, je stopperai pour aujourd'hui, il est temps pour moi d'aller récupérer ma chambre d'hôtel, de prendre une douche et de me reposer au frais un moment...

82 petits km en ce 1er jour, je suis plus ou moins sur mon tempo. 

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

Plus d'Chroniques de Runners

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

14 commentaires

Questions & Réponses

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité

          
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok