45ème édition de Marvejols-Mende

45ème édition de Marvejols-Mende

Quelques jours après mon retour de Lozère, encore pleins de souvenirs en tête...

Après une semaine de boulot assez fatiguante, besoin de m'aérer et de me vider la tête, aucune pression chronométrique (1h52' il y a déjà 3 ans). Non je déconne, disons moins de 2h, et je serais des plus contents.

Quand on est coureur d'Ultra, on se raccroche à ce que l'on peut pour se dire que l'on ne perd pas trop en vélocité et en vitesse, mais quand on ne fait plus de spécifique, cela devient de plus en plus complexe de maintenir un rythme soutenu.

Dans ma chance, l'une des personnes que j'ai pris en co-voit durant mon trajet, me proposa de m'héberger pour la nuit. Après 7h de route, c'est quand même mieux que de dormir sous la tente !

Le départ sera donné à 9h sous une température idéale, environ 3000 personnes sont sur la ligne attendant les ordres du starter. Je me mets en mode relax touriste ce matin, et m'approche de la ligne afin de tenter de photographier les animations d'avant course, et si possible filmer le départ des élites.

Pas réussi à filmer le départ élite, et me voilà enfermé devant une meute de 2900 coureurs fous furieux prêts à me piétiner. Pas trop le choix que de suivre l'entrain général quitte à le payer plus tard...

Pas eu le temps de m'écarter avant le départ, afin de me mettre un peu plus loin et pouvoir partir sur une allure me correspondant davantage. Cela m'a rappelé en quelque sorte les départs des Championnats de France de Cross... Ils sont quand même fous ces courreurs pour jouer des coudes alors que 22,4 km et 600m D+ nous séparent de l'arrivée.

Surtout vu le profil, rien ne sert de faire le mariole ! 5 km de faux plat montant pour la mise en jambe avant d'entammer la montée vers Goudard. Contre toute attente, les jambes ont l'air de pas trop mal répondre. J'ai de bonnes sensations, je me sens sur un petit nuage, comme grisé par la vitesse (enfin, 13 km/h pour un Ultra touriste, c'est déjà aller très vite).

La première côte arrive après le passage du petit pont, je me souviens encore de cette longue montée de 4 km. Cette année, nous avons la chance qu'il fasse frais, 23°, mais je transpire comme s'il y avait 35°. Je suis dans le dur et comme vous l'avez bien compris, dans le rouge et aux bords du point de rupture.

Enfin, la fin du 1er col ! Point de côté, cela fait plus de 20 ans que je n'en avais eu. Je m'arrête sur le bas côté, en profitant pour faire un arrêt technique, puis repars tranquillement dans cette première descente (un peu sur la retenue, pour pouvoir retrouver plus vite mon rythme et relancer si possible dans le faux plat suivant).

Mais à la différence du vélo, le phénomène d'inertie est bien moindre, et les premières pentes du dernier col ne se font pas avec autant d'efficacité que l'on pourrait le croire. Mes genoux ont tenu le choc et je cours encore avec souplesse.

On arrive enfin au sommet, plus qu'à plonger sur Mende puis dernier faux plat jusqu'à l'arrivée sur la place du Foirail.

Finalement, malgré une remise en vitesse quelque peu délicate, l'objectif plaisir est réussi une fois de plus. Et en plus je boucle ce semi en 1h55'08" (temps officiel), 1h54'56" (temps réel), 492ème sur 2378 arrivants. Pas si mal pour un touriste !

Une course mythique, super bien organisée, des bénévoles au top et un public à chaque sommet pour vous encourager. Une arrivée majestueuse sur la place du Foirail digne d'une arrivée sur le Tour de France.

Place à une petite semaine de récupération avant de me rendre sur Bédouin pour l'ascension du Mont Ventoux (21,4 km - 1600m D+).

Bonne semaine les amis.

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

J'aime Commenter

Plus d'Actualités Courses

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

10 commentaires

Questions & Réponses Courses

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité

En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok