Le Semi du Touquet Paris-plage : 21.1 kms entre mer et vert

Le Semi du Touquet Paris-plage : 21.1 kms entre mer et vert

Bonjour, 

En pleine chaleur estivale , je me lance dans un semi qui promet d'être plus qu'agréable puisqu'il se situe sur la Côte d'Opale qui - en ce 8 août 2015 - avait le climat de la Côte d'Azur et fait rarissime : le semi ( qui est couplé avec un 10 kms ) se court a 16h00 !!!  Toute la semaine je scrute le temps vers 16h00 et je me dis que je vais avoir bien chaud .. J'ignorais juste à quel point...

J'ai eu la chance de communiquer avec Laura , l'une des bénévoles de la course, qui me dit qu'il y aura beaucoup de monde et qu'il est plus judicieux de venir tôt le matin . De toute façon la remise des dossards se termine a 12h00...Pour une course a 16h00 !!! Bah dans le fond faire une balade par ce samedi plus qu'ensoleillé est plaisir . j'ai donc visité le phare :

Du haut du phare on distingue une ville superbe... C'est un peu notre Beverly Hills du Nord .. 

vue touquet

C'est vranchement une très, très ,très belle ville . ma petite famille et moi nous nous dirigeons ensuite vers la plage via des rues commercantes et là ..je vois le panneau du premier kilo

1 kilo  

Il est 12h00 et les rues sont blindées de monde !!! Comment cela va dérouler a 16h00 ?! Je le saurais plus tard lors de la course mais les gens s'écartent tout simplement ..On aurait dit une féria a pamplume !!!

16h00 !! Il fait une chaleur à assommer un boeuf lorsque le départ se lance.

depart

Bien vite nous arrivons  sur le bord de mer  puis ensuite la partie des dunes ..Le soleil brûle .. J'arrive au 3ème kilo et je souffre comme si j'étais brulé au second degré et que je m'expose en plein soleil. Le paysage est d'une beauté .. 4ème kilo : on retourne dans la ville .. 1e ravito  tel un paralytique a Lourde... Je m'asperge et je bois l'eau bienfaisante.. Déjà, je sais que ce semi sera un calvaire.. Mon Golgotha à moi.. Encore 1 kilomètre et on entre dans la forêt.. Un centre équestre mais surtout la fraicheur de l'ombre des arbres.. Un second ravito au 9ème kilo.. Je suis exténué.. Ma casquette, mes lunettes ne me protègent plus.. fin pour les 10 bornes. Moi, je retourne au charbon pour un second tour quasi identique. Re la jetée, re les dunes...Tout le long du parcours je vois des gens faire des malaises . Je passe devant ma famille  au 12ème kilo en faisant le clown

clown

Après les dunes, on bifurque dans une rue avec des appartements face à la mer.. Maintenant je sais ce que c'est d'être sur une poële à frire . A coté de moi un jeune d'une vingtaine d'année est à la limite de tomber. Il doit être à 200 pulsations cardiaques. Je lui donne l'ordre de se reposer au prochain ravito. Mais au fait où est-il ?? Il est au 14ème !! 5 kms qui m'ont paru en faire 20 kms ...il ne reste que de l'eau : je bois et je m'en asperge a sassiété.. mon temps est de toute façon mort ..Je salue un photographe bénévole salut        

1 passage

Nous entrons une dernière fois dans la forêt. 15kms.. Je vais finir comme je peux. Au 16kms,  une boule se forme au milieu de mes ichios de ma jambe droite. Cela me fait mal. Je ralentis, puis accélère : à nouveau cette boule grosse comme une orange. Je redoute la crampe phénoménal. Je cours, je cours, mais je dois ralentir. Enfin le rond point du 20ème kilo ! La ligne d'arrivée est proche. Je rentre dans le stade, je fais le tour du stade quasiment sur une jambe.. Je finis en 2h07 !!!

Vu la casse dans le peloton, un medecin est sur la ligne d'arrivée. Je lui parle de ma jambe, il me met du froid et m'invite à aller voir les kinés. Une tente est prévue avec des étudiants kiné : première fois de ma vie que je me fais masser les jambes. Cela fait un bien fou... Je rêve d'une glace gigantesque avec plein de parfums.. C'est trop tard. Je dois partir, j'ai 2 heures de route... Je repars avec un Tee-Shirt, un bocal de soupe de poisson et le journal local. journal

Mais surtout avec la joie d'avoir fait une tres belle course ! La soupe était délicieuse.. mais ce qui me restera en mémoire dans la bouche c'est l'eau que j'ai bu au 14ème kilo. Une course qui mérite ses 3 étoiles au guide michelin . En dernière photo un restaurant Suisse dans les rues du Touquet

 suisse

Voilà mon article. Merci pour sa lecture et pardon d'avance aux modérateurs s'il y a des imperfections.  

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

Plus d'Chroniques de Runners

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

19 commentaires

Questions & Réponses

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité

       
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok