Suite et fin de ma randonnée

Suite et fin de ma randonnée

Après une nuit compliquée à me faire dévorer par des moustiques carnivores.

C'est à croire que je me trouvais en Amazonie, et pourtant non, à seulement 10 km du Mont Gerbier de Jonc, là où la Loire prend sa source, comme tout le monde le sait.

Je replie mon duvet de survie, pas besoin d'un gros duvet avec plus de 30° la nuit.

Je me remets donc en route vers 5h, le temps de faire les km qui me séparent de l'Auberge du Mont Gerbier de Jonc où je prendrai mon café matinal.

Ensuite, c'est parti pour la partie descendante, enfin il y a quelques petits coups de cul quand même, mais hier on est monté presque pendant 50 km.

J'ai une bonne allure ce matin, aucune courbature, malgrè le passage dans un pierrier ainsi que dans des chemins transformés en petits ruisseaux ou des chemins dans les champs marécageux.

Après le petit déjeuner, je regarde ma carte à un croisement, pour éviter de rester sur l'asphalte et brûler, je choisis de prendre le GR7.

Après une petite pause technique dans les genêts, alors que je repars, je vois droit devant un renardeau, mais le temps de sortir mon smartphone, il prit la fuite.

Vers 10h, la température s'élève déjà à plus 36° et continue de monter au fil des km.

Ma réserve d'eau commence à se tarir et aucune source, aucun cours d'eau, aucun village avant 20 km.

Finalement, après 40 km, je stoppe vers 11h à l'Auberge de Chanéac.

N'ayant pas réservé, je demande cependant s'il y a de la place pour une personne... On m'installera finalement sous la véranda, c'est sympa mais c'est une véritable étuve, plus de 50°, pfff.

Je m'installe dehors en attendant, et descends deux pressions.

Je mange light mais très bon et je bois plus d'un litre d'eau.

Et je repart pour trouver un endroit à l'ombre pour faire ma sieste en attendant 17h... La patronne n'acceptant pas les CB, elle prit mes coordonnées et me fit confiance pour lui envoyer un chèque.

C'est chose faite depuis lundi, auquel j'ai rajouté un bon pourboire, j'adore la vie dans ces coins reculés de France où la confiance en l'être humain n'est pas qu'une parole sans sens.

Je me pose pour la nuit à Saint Cirgue en Montagne, mais je dort très mal et commence à être usé par ces températures orageuses.

Après seulement 3h, je repris les chemins et rentra au plus court...

J'écourte donc au final ma ballade de 70 - 80 km environ et me contente de 140 km et 2950m D+ sur ces 2 jours.

 

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

Plus d'Actualités Entrainement

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

8 commentaires

Questions & Réponses Entrainement

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité

          
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok