Existe-t-il une vitesse de course avec un coût énergétique optimal ?

Existe-t-il une vitesse de course avec un coût énergétique optimal ?

Actuellement, on estime que l'influence du sexe et de la vitesse sur l'économie de course n'est pas claire. 

Par conséquent, des chercheurs anglais de l’École des sciences du sport, de l'exercice et de la santé se sont penchés sur la question et ont publié les résultats de leur étude dans l’International Journal of Sports Physiology and Performance. Leur étude a eu pour but d’évaluer le coût énergétique de courses sur une large gamme de vitesse chez des coureurs de haut niveau ainsi que des occasionnels afin étudier l'effet de la vitesse et du sexe. 

Des tests progressifs chez des sportifs occasionnels et de haut niveau

Pour cela, 92 coureurs ont été recrutés : 

- 14 coureurs de haut niveau et 35 occasionnels
- 10 coureuses de haut niveau et 33 occasionnelles

Des tests progressifs et discontinus sur tapis roulant ont été effectués chez tous les coureurs afin de déterminer : 

- Le coût énergétique d’une course sous-maximale (kcal·kg-1·km-1)
- La vitesse qui produit une certaine concentration de lactate dans le sang (seuil d'accumulation du lactate - sLTP)
- La consommation maximale en oxygène (VO2max)

Une vitesse optimale existe

Les chercheurs n’ont observé aucune différence de coût énergétique entre les sexes (coureurs occasionnels et de haut niveau) par rapport à la vitesse de course. 

L’étude de la vitesse et de la dépense énergétique a mis en évidence que 13 km.h-1 (ou 70% sLTP) correspondait à la vitesse de course la plus économique. Il faut également noter que les coureurs de haut niveau étaient toujours plus économiques que les coureurs occasionnels et ce à toutes les vitesses de course.

En conclusion, les auteurs précisent que ces résultats d’étude ont permis de mettre en évidence :

-    L’existence d’une vitesse optimale pour une course plus économique
-    Il n'existe pas de différence entre les sexes 
-    Les coureurs d'endurance de haut niveau présentent une meilleure économie que les coureurs d'endurance occasionnels.

A lire aussi

Ostéopathie : traitement neurodynamique du syndrome du canal carpien (SCC)

L’ostéopathie soulage les symptômes somatiques de la dépression


“ Is There an Optimum Speed for Economical Running ? ” by Black MI et al. International Journal of Sports Physiology and Performance 2017 Human Kinetics, Inc.


 Cédric de Tombeur

 Ostéopathe du Sport 44

 www.osteo-du-sport.fr

 Page Facebook

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

Plus d'Actualités Entrainement

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

9 commentaires

Questions & Réponses Entrainement

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité

       

S'inscrire à la newsletter

OK
Abonnez-vous !
Actus, conseils, entraînements, histoires de runners…
Chaque mois, nous vous envoyons le meilleur du running directement dans votre boîte mail !
Vous pouvez changer d'avis à tout moment en cliquant sur le lien de désinscription qui figure dans l'email que vous recevrez ou en nous contactant directement sur le site
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok