Quelles sont les technologies portatives les plus utilisées ? Sont-elles précises ?

Quelles sont les technologies portatives les plus utilisées ? Sont-elles précises ?

Les coureurs utilisent des technologies portables telles que des montres sportives équipées d’un système de positionnement par satellites (Global Positioning System - GPS), téléphones mobiles, applications d'exercices, bracelets capteurs d’activité voire des vêtements intelligents qui sont considérés comme tendance selon une enquête mondiale (2016-2017). Auparavant réservées aux athlètes professionnels, ces technologies permettent d’enregistrer les distances, d'optimiser les entrainements et de donner des informations sur les calories brûlées.

Etude lors du Trollinger-Marathon

Face à l’offre variée et croissante, ces applications et dispositifs portables sont disponibles à tous les prix pour les consommateurs, mais des questions demeurent : quels sont les dispositifs les plus utilisés par les sportifs ? Et surtout, fournissent-ils des résultats de suivi précis ? Actuellement, il n’existe pas de réponse dans la littérature.

Pour répondre à ces questions, dans le cadre de l’organisation du Trollinger-Marathon (2016) au sud de l'Allemagne, où chaque année près de 7000 coureurs peuvent choisir entre 4 parcours différents (marathon, semi-marathon, marche nordique de 14,4 km, un relais marathon d’environ 3 × 14 km), des chercheurs ont effectué 2 enquêtes. Une enquête de pré-course pour évaluer quelle technologie portative est la plus représentée chez les coureurs (d’âges, de sexe et niveau de forme physique différents) et de post course, afin d’évaluer la précision réelle des dispositifs qui permettent le suivi des parcours.

Environ 75 % des personnes utilisaient au moins un dispositif

L'enquête de pré-course obtenue montre que 26,1% des coureurs n'utilisaient aucun dispositif pour leurs exercices ou lors d'un événement de course. Par contre, 8,8% des athlètes ont déclaré utiliser plus d'un appareil.

Avec un total de 977 appareils enregistrés, 44,7% représentaient des montres sportives équipées de GPS et 18,5% de téléphones portables dotés d'une application combinée pour suivre les performances. La proportion de moniteurs de fréquence cardiaque (3,8%), de montres intelligentes (1,4%) et de bracelets capteurs d’activité (2,8%) était assez faible.

L’étude a aussi mis en avant que les coureurs de marathon et semi-marathon préféraient les montres sportives avec GPS. Fait intéressant, l'utilisation des téléphones mobiles en combinaison avec les applications était plus fréquente chez les coureurs de semi-marathon.

Les résultats indiquent que les montres sportives équipées de système de positionnement par satellites sont prédominantes pour une population diverse de coureurs actifs de différents niveaux de forme physique. Les personnes plus jeunes (18-49 ans) sont plus susceptibles de posséder un téléphone mobile. Les coureurs femmes et hommes de groupes d'âge plus élevés (60 ans et plus) sont moins susceptibles d'utiliser des dispositifs de suivi pendant leurs courses.

Les chercheurs ont pu identifier 6 grandes catégories de dispositifs dont parfois la différenciation technique a été une tâche difficile car certains peuvent cumuler différentes fonctions (montres, téléphone, GPS) :

D1 : les téléphones mobiles (Apple, Samsung, Sony…) avec des applications connexes (Runtastic, Runkeeper, Nike+ Running…)

D2 : les montres de sport GPS (Garmin, Polar, TomTom, Suunto…)

D3 : les capteurs de fréquence cardiaque (Polar heart rate monitor et autres)

D4 : les montres intelligentes (Apple Watch)

D5 : les bracelets capteurs d’activité (Garmin, Polar Loop, vivofit, vivosmart HR…)

D6 : autres dispositifs

Les téléphones mobiles d’Apple et de Samsung ont été prédominants. Ensuite, la majorité des coureurs interrogés dans la catégorie D1 préféraient Runtastic comme application associée (69,6%), suivie par d'autres comme Runkeeper ou Nike + Running.

Les montres de sport (D2) ont représenté plus de 65,4% de tous les appareils de l'étude. Ce segment a été dominé par 2 marques : Garmin (44,2%) et Polar (37,6%). La montre le plus populaire a été la Polar M400 (13,7%). Les appareils de la catégorie D4 et D5 semblent être sous-représentés parmi les coureurs.

Des données précises

L'enquête de post-course montre que les données enregistrées par les montres sportives GPS (D2) bénéficient de la plus haute précision avec une moyenne de 42,33 km (marathon complet) et 21,18 km (semi-marathon). Les données capturées avec les téléphones mobiles en combinaison avec une application (D1) étaient également très exactes (moyenne de 42,88 km et 21,40 km). Toutes les autres catégories d'appareils D4 et D5, c'est-à-dire les dispositifs intelligents de surveillance d'activité des montres et des bracelets, n'ont pas été testées en raison d'une taille d'échantillon limitée.

Conclusions

En conclusion, cette étude a mis en évidence qu’une part importante des coureurs utilisent une technologie portative pour l'optimisation et l'enregistrement de leurs épreuves. Les chercheurs sont convaincus que ces résultats sont transposables à d'autres courses ou évènements officiels sur route. L'enquête a aussi révélé l’utilisation active et l’existence d’une grande variété de fabricants, dispositifs, technologie portative ou intelligente avec 156 appareils distincts, 25 applications de running et 36 fabricants différents. Même s’il est apparu des différences de distance enregistrée entre les appareils GPS (les montres de sport GPS et les téléphones portables dotés d'une application combinée), ces derniers ont été jugés exacts. En effet, pour les chercheurs, ces différences sont considérées comme négligeables par rapport à la distance totale de course.

Lire aussi : 

Ostéopathie du sport : Traitement du muscle ilio-psoas (psoas-iliaque)

Indications et contre-indications de la cryothérapie corps entier (CCE)

Whiplash ou « coup du lapin » : des changements réels dans le cerveau des patients


Pobiruchin M, Suleder J, Zowalla R, Wiesner M - Accuracy and Adoption of Wearable Technology Used by Active Citizens: A Marathon Event Field Study - JMIR Mhealth Uhealth 2017


 Cédric de Tombeur

 Ostéopathe du Sport 44

 www.osteo-du-sport.fr

 Page Facebook

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

Plus d'Actualités Entrainement

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

13 commentaires

Questions & Réponses Entrainement

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité

       

S'inscrire à la newsletter

OK
Abonnez-vous !
Actus, conseils, entraînements, histoires de runners…
Chaque mois, nous vous envoyons le meilleur du running directement dans votre boîte mail !
Vous pouvez changer d'avis à tout moment en cliquant sur le lien de désinscription qui figure dans l'email que vous recevrez ou en nous contactant directement sur le site
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok