Direction Toulouse - Semaine 2 épisode 9

Direction Toulouse - Semaine 2 épisode 9

SEMAINE 2 - EPISODE 10 : Mercredi 10 août 2016.

Trop mal dormi, comme souvent après le fractionné. Je tourne dans le lit depuis 4 heures du matin. Autant profiter de toute cette énergie en commençant la journée par une petite demi-heure de vélo d'appartement et du gainage pour se réveiller en « douceur ».

Les jours se suivent et se ressemblent, du boulot par dessus la tête mais pas le temps de tout faire, un stress qui augmente au fil des heures, et cette météo maussade. Je commence à penser que je suis passée dans une faille temporelle, et que nous sommes le 10 octobre... il pleut, il fait froid, il y a du vent... la totale ! Et évidemment ça empire quand vient l'heure de s'entraîner.

Hors de question que je me coltine 50 minutes de footing sous des trombes d'eau. Après tout ce n'est qu'une sortie de récupération. Rien de fondamental... à part l'endurance. Et puisque j'ai la chance d'avoir un abonnement en salle de sport, je me concocte un petit programme de substitution. Voyons voir, quelque chose du genre 25mn de tapis, 25mn d'elliptique et du rameur pour parfaire le tout ? On va essayer.

Je ne suis pas une adepte du tapis de course. D'abord parce que je trouve ça rébarbatif. Je n'arrive pas à comprendre comment les gens font pour marcher ou courir dessus pendant des heures, au même rythme. Et en plus, j'ai toujours une certaine appréhension, une peur de trébucher, et de tomber. Ce genre de machine démoniaque ne s'adapte jamais aux ratés de notre foulée, c'est à notre foulée de s'adapter au roulement du tapis. Et lorsqu'un genou coince, ou un talon accroche un dixième de seconde, tout se déséquilibre.Comme je suis naturellement déséquilibrée (et pas seulement dans ma tête, hein!), ma foulée n'est pas très parallèle. Alors autant dehors, quand un de mes genoux décide de pousser un centimètre plus loin la jambe que de l'autre côté, je peux ralentir quelques secondes pour rattraper le coup, autant sur tapis, je me retrouve avec un coup au cœur, et une poussée d'adrénaline dès que mon pied achoppe un chouia, se pose trop vite ou pas assez.

En revanche, j'avoue que c'est pas mal pour les séries de 2000, de 3000, à une allure légèrement supérieure à l'allure marathon. Ça permet d'avoir le bon rythme, et de rester régulier.

De toute manière ce soir on a dit que c'était récup', alors pas la peine de pousser le tapis jusqu'à 15km/h pour frimer devant les musclors de la salle... 14km/h ça suffira !) Comme d'habitude je pars sur 25 minutes, en augmentant progressivement la vitesse, mais arrivée au bout du temps imparti, je me dis que je peux bien continuer quinze minutes de plus. « Allez ça t'évitera la corvée de l'elliptique ! ». Tout ce qui est fait sur le tapis n'est plus à faire sur vélo. Zou c'est reparti pour quelques minutes à allure confortable. A force de rajouter des minutes, ou des centaines de mètres pour arriver à un chiffre rond (de calories perdues, de kilomètre, ou de chrono), je parviens à  45 minutes. Challenge du jour presque relevé. Par acquis de conscience, je « steppe » encore 15 minutes et je rame 10 minutes. Je dois approcher les 1h.50 de sport dans la journée. Stop ! Aujourd'hui c'est récup' !!! Hop ! Fini maintenant, à la soupe et sous la couette !

 

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

Plus d'Actualités Entrainement

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

7 commentaires

Questions & Réponses Entrainement

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité

          
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok