marathon de toulouse - semaine 1 jour 2

marathon de toulouse - semaine 1 jour 2

JOUR 2 :

Je n'ai toujours pas eu mon compte de sommeil. Cela fait des mois que je tourne autour des 6 ou 7 heures par nuit, et ça ne me suffit pas pour récupérer de façon optimale. Je me sens fatiguée à peine sortie du lit. Dix minutes de gainage pour me réveiller, douche, petit déjeuner et c'est reparti pour un tour de manège ! Je carbure à la vitamine C, et à la spiruline. Heureusement la journée semble s'annoncer plus calme au boulot.

Les heures passant le soleil disparaît et une pluie fine et drue s'installe. Quel été pourri ! C'est un peu déprimant... et en tous cas pas motivant du tout, sauf à se réfugier sous la couette avec un bon bouquin. Malheureusement ce soir, le programme ne prévoit pas  "glandouille" mais 20x200 mètres. Stade ou pas stade ? Allez zou puisque je peux sortir à peu près tôt du bureau ce sera le stade, et tant pis pour la pluie et les kilomètres de route supplémentaires ! Au moins je verrais ma Mu, on pourra commérer sur toutes nos connaissances, et se soutenir mutuellement dans nos efforts.

Trois kilomètres d'échauffement à allure « cent bornes » pour dérouiller les pattes. Entre les journées passées assise devant l'ordinateur, les talons, et peut-être aussi un peu de déshydratation, je me sens un peu raide surtout au niveau des ischios. Surtout rester prudente. Je ne suis pas à deux secondes près, l'important est de pousser la machine et de réussir à aller au bout des vingt répétitions tout en étant la plus régulière possible.

Sur la piste cyclable j'ai tourné mes derniers 200 en 42 secondes. Je vais voir ce que ça donne sur une piste étalonnée, ça me permettra d'avoir une idée plus précise de ma vitesse. C'est parti j'enchaîne les tours, moitié vite, moitié trot, toujours autour des 40 secondes à quelques dizièmes près. Il n'y a pas à dire, ce genre de séance est beaucoup plus facile à effectuer autour d'un stade que sur une piste cyclable. Je soupçonne mon homme qui se charge du chronométrage, des commentaires et du reportage photo de m'avoir rajouté une portion, ayant perdu le fil du décompte autour des 10 tours. Mais je viens à bout de mes vingt (vingt et une?) répétitions avec une régularité exemplaire, sans chercher à passer en force pour une fois, et en souffrant beaucoup moins de ce fait. La piste permet de travailler bien plus confortablement, c'est indéniable.

Première séance, et première satisfaction. Mon niveau est inchangé, ou alors en légèrement mieux. Cela me rassure et me donne confiance pour la suite. Je dois juste gérer, ne pas me griller par excès de zèle, et tout ira bien. Ce n'est que le début. Il reste trois mois, 57 séances et des dizaines de challenges quotidiens à relever.

Boudiou, le pire reste à venir !

Lire le commencement

Lire le Jour 1

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

Plus d'Actualités Entrainement

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

10 commentaires

Questions & Réponses Entrainement

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité

    
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok