L'intérêt de l'endurance fondamentale en course à pied

L'intérêt de l'endurance fondamentale en course à pied

Contrairement à ce qui peut être dit, il n'est pas nécessaire de courir vite pour progresser. Tenir un rythme lent un long moment permet ainsi d'apporter de nombreux avantages, aussi bien au débutant qu'au coureur confirmé. C'est le principe de l'endurance fondamentale.

Qu'est-ce que l'endurance fondamentale ?

Courir en endurance fondamentale, c'est être toujours en équilibre d'oxygène ; vous êtes durant toute votre course capable de tenir une conversation sans difficulté. Le but est de tenir une foulée rasante, économique, en n'essayant pas de lever les genoux.

Il s'agit notamment d'un très bon outil de remise en forme, vous permettant d'augmenter votre rythme cardiaque de manière intelligente et d'éliminer le gras. L'endurance fondamentale va également vous permettre de réhabituer votre corps en douceur, sans le traumatiser, et minimiser ainsi les risques de blessure.

Un très bon exercice cardiovasculaire

Beaucoup de coureurs pensent que c'est en courant vite qu'ils vont progresser. Eh bien non ! Cette variante du running offre plusieurs effets bienvenus à votre organisme. Elle favorise ainsi l'utilisation et l'amélioration du réseau des petits capillaires sanguins permettant une meilleure irrigation des muscles et donc une plus grosse production d'énergie. Courir à cette vitesse habitue aussi le corps à mieux utiliser ses lipides comme source d'énergie pour la contraction musculaire, important pour les marathoniens en vue d'éviter le ''mur''.

Toujours dans le cadre de la production d'énergie, l'endurance fondamentale augmente le nombre de mitochondries dans les fibres musculaires. Ce sont elles qui transforment le glucose en énergie utilisable par les cellules. C'est aussi un excellent exercice cardio. La cavité cardiaque et le volume du cœur vont en effet augmenter, permettant une baisse de la fréquence cardiaque sur un même effort.

Complément de l'entraînement fractionné

Avec cet exercice, vous allez donc améliorer votre endurance et il constitue un très bon complément à un entraînement fractionné. Il peut booster entre 15 et 20% des capacités d'un sportif et doit représenter 80% de l'entraînement chez un athlète aguerri et entraîné, voire 100% pour les débutants ou les personnes en reprise d'activité physique. L'endurance fondamentale est également à pratiquer en fin de saison afin de se préparer pour la suivante.

Courir au bon rythme, c'est maîtriser l'endurance fondamentale. Il s'agit du rythme idéal pour une récupération efficace car vous avancez uniquement avec votre système aérobie. Vous produisez de même peu de déchets et participez à leur recyclage. Le lendemain d'un gros effort, cela aide à récupérer musculairement. Vous allez en effet augmenter les apports en oxygène frais pour accélérer la cicatrisation et les micro-lésions engendrées par l'effort.

Il est primordial dans votre entraînement de ne pas négliger l'endurance fondamentale, et même d'y consacrer une place importante. Que vous soyez débutant ou coureur confirmé, elle vous permettra de progresser en apportant de nombreux bienfaits à l'organisme, de l'endurance à la récupération.


  Erwann Menthéour

  Spécialiste en nutrition et en préparation physique

  www.fitnext.com : site de coaching en ligne novateur

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

(Ça ne vous fera pas courir plus vite mais ça pourra faire des heureux -euses !)

Plus d'Actualités Entrainement

Plus d'infos
  • A propos de l'auteur

29 commentaires

Questions & Réponses Entrainement

CHALLENGE Running Club

  • J'aime J'aime
  • Commenter Commenter
  • Proposer une actualité Proposer une actualité

          
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok